LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

jeudi 28 juin 2012 à 23h57min

Un peu de bon sens ! A-t-on vraiment besoin de ce spectacle ? Parce qu’on veut faire un don de vivres à cette vieille dame, on s’est senti « obligé » de la transporter dans cet inconfort total. Si elle ne peut se déplacer, alors que les vivres aillent la trouver où elle se trouve. Les organisateurs des cérémonies de don devront comprendre ceci : c’est le don en lui-même qui est important et non tout le cérémonial qui l’entoure. Encore que nos religions enseignent que le don doit être discret. Donc…

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Sacré Simon !

« Je suis allé sur une civière et je suis revenu sur mes pieds », c’est en ces termes, que le maire de la ville de Ouagadougou, Simon Compaoré, a rendu grâce à Dieu, après trois mois passés en France pour des soins, à la suite de son accident. Pour témoigner de sa forme retrouvée, dès son arrivée à l’aéroport, le bourgmestre a soulevé sa canne, comme pour dire : je ne compte pas sur elle pour marcher. Il avait aussi déclaré qu’il était revenu pour repartir au charbon, afin de poursuivre ses chantiers à la tête de la capitale burkinabè. D’aucuns ont pu penser à un show du maire. Mais cette semaine, seulement quelques jours après « son retour », l’édile a repris du service. En l’espace de 48h, il a activement pris part à deux rencontres importantes.

D’abord sur le programme de coopération décentralisée Ouaga-Bamako-Paris, ensuite sur l’abattage clandestin de bétail. Le maire a honoré la tradition des interviews en position débout, prenant le soin de se débarrasser, auparavant de sa canne. Le message est clair : Simon est revenu en bonne santé. Peut-être pas encore à 100% de sa forme d’antan, mais on peut déjà dire que c’est un Simon opérationnel qui a fait son come back dans sa ville. Ce ne sera pas étonnant de le revoir de si tôt, au-devant de ses « enfants », c’est-à-dire les éléments de la police municipale, dans des opérations de déguerpissement d’usagers anarchiquement installés sur la voie publique. Comme quoi, le maire Simon Compaoré fait sa rééducation sur le terrain. Mais que diable, d’où tire-t-il cette énergie débordante ! Lui seul a le secret.


La rigueur dans les guérites

Il y a de plus en plus de lieux publics ou privés dont l’accès est conditionné au dépôt d’une pièce d’identité au poste de sécurité, communément appelé guérite.

Ce dispositif est mis en place pour pouvoir contrôler les mouvements au sein de ces espaces. Cela est tout à fait normal, surtout en ces temps d’insécurité rampante. Mais le hic, c’est que certains occupants de ces postes manquent de rigueur. D’abord, le principe est observé à la tête du client, plutôt que du visiteur. Pendant que certains sont contraints de déposer leur pièce d’identité à l’entrée, d’autres entrent comme dans un marché. Ce qui est de nature à créer des frustrations du genre, « pourquoi lui et pas moi… ». Aussi, la logique voudrait que le visiteur soit doté d’un badge qu’il pourra échanger contre sa pièce à la sortie. Là également, les choses ne se passent pas comme on l’aurait souhaité, car on constate aussi de nombreux cas d’oubli de documents d’identité aux guérites.

L’usager qui n’a pas de badge sur lui oublie souvent qu’il a « laissé quelque chose » à l’entrée. Ensuite, il arrive que des visiteurs reprennent, par inadvertance ou par préméditation, des pièces d’identité ne leur appartenant pas, à la faveur du laxisme complice des agents de sécurité. En tous les cas, seule la rigueur dans la gestion de ces postes de contrôle pourra leur permettre de jouer pleinement leur rôle, sans trop de dommages aux usagers.

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 juin 2012 à 06:17
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Les gens n’ont plus peur de Dieux. Sinon comment peut on faire une telle chose à une de nos grand-mère pour satisfaire le besoin en publicité de certain donateurs. Honte à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 06:55, par Iso
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    J’ai toujour été contre les dons de céréale au bf et pour cause, ça dégrade les bénéficiaires. Je préfère la vente à prix social.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 07:00
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    cette image est simplement horrible, mais c’est une triste réalité dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 07:03, par bamba
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Dieu vous regarde.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 07:13, par l’orgueil
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Vous comprenez maintenant pourquoi quand ils se déplacent ,la presse leur suit de prêt !juste pour capter ces images indignes afin de vanter les largesses de leurs prétendus donateurs qui ne sont rien d’autres que des politiciens racketeurs du peuple !Heureusement q’ALLAHn’est pas obligé d’agréer leur aumone !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 07:51, par Le Burkinabè
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Nos politicien ont complètement perdu la tête. ils sont aveuglés par leur objectif au point qu’ils n’ont plus de bon sens. Sinon comment comprendre que pour des vivres ont transporte de cette façon un être humain.
    Si vous voulez vous faire voir comme donneur de vivre à des infirmes déplacez vous avec votre presse ça vous regarde, mais de grâce laissez nos mamans et papas tranquille.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 08:00
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Il s’agit là d’une violation pure et simple des droits humains. Les mouvements des droits humains doivent commencer par interpeller les autorités sur ce point. On humilie des gens qui sont déjà meurtris par le handicap. Combien de francs on a pu donner à cette pauvre vielle ? Est-ce qu’elle a reçu plus que les autres ? "Que ta main gauche ignore ce que donne ta main droit" comme le recommande les Saintes Écritures. Alors filmer quelqu’un et mettre sur satellites pour deux assiéttés du mil ou du maïs, je trouve écœurant.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 08:06, par Sambiga
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Si j’étais le fils de cette mère, je vous aurrais tainer en justice ! Pour ma part, ce que je vois efface totalement le don de vivre fait à cette pauvre vieille !
    HONTE A TOUS QUI ONT VU et laissé FAIRE !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 08:10
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    C’est au Ministère chargé des Droits humains d’oeuvrer à faire adopter une loi pour proteger la dignité des personnes demunies.

    Si cela n’est pas fait, le nombre des individus véreux, sans pudeur, qui utilsent la misère des autres pour s’enrichir ne fera que croître.

    Ceux qui donne de bon coeur le font discrètement "que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite"

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 08:40, par Dami’ss
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Je salut l’acte de ces bonne volontés.Mais il faut que sa change, pour un bon don on n’a pas besoin d’une telle organisation, dont le coût depasse souvent celui du don lui même.
    Quant on fait des dons ce comme si l’on jette une graine de sel dans l’eau, elle (l’eau) finit par devenir sallée. C’est dire que sans une telle organisation ; on vous sera reconnaissance.
    Ces genres de dons s’appllent le"se faire voir"

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 08:47
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Vraiment ! Qui a pu faire ça et à quelle fin ? C’est vraiment désolant d’exhiber une veille personne sous prétexte qu’on veut l’aider. Ne soyez pas cruel jusqu’à ce point. Dans tous les cas Dieu ne reconnaitra pas votre geste bien qu’il soit noble. Il ne faut pas se moquer des personnes en difficulté car qui rira le premier rira le dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 08:56, par yabafasofils
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Pour une raison de publicité ce donateur sans état d’âme a trimbaler cette vielle dame dans cette sobre cérémonie. Je vous jure qu’il n’aura même pas de bénédiction cet Homme. Tout cela pour qu’on dise qu’il est généreux, au contraire il est mauvais-méchant et médiocre. Un don sincère est discret et doit toujours l’être.
    honte à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 09:35, par Rosella
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    trois grands gaillards qui ne sont pas capables de transporter dignement une vieille dame. vous me faites honte.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 09:36, par BOBSANA
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    QUE dieu les pardonne,ils ne SAVENT PAS CE QU’ILS VONT.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 09:38, par tramof
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    vraiment !!! honte à eux, n’importe quoi !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 29 juin 2012 à 12:31
      En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

      Toutes les personnes qui font des dons et se laissent filmer par la télévision pour se faire faire par les gens ont reçu leurs récompenses sur cette terre ; y a pas de bénédictions dans cette façon de faire. Ce que tu donnes par ta main droite, ta gauche ne doit pas le savoir à plus forte raison le monde entier ; c’est une honte. On ne doit jamais montrer au monde entier qu’on fait des dons c’est un grand péché.
      C’est triste vraiment.
      Que Dieu vous pardonne.

      Répondre à ce message

    • Le 29 juin 2012 à 14:53, par XC
      En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

      Toutes les personnes qui font des dons et se laissent filmer par la télévision pour se faire faire par les gens ont reçu leurs récompenses sur cette terre ; y a pas de bénédictions dans cette façon de faire. Ce que tu donnes par ta main droite, ta gauche ne doit pas le savoir à plus forte raison le monde entier ; c’est une honte. On ne doit jamais montrer au monde entier qu’on fait des dons c’est un grand péché.
      C’est triste vraiment.
      Que Dieu vous pardonne.

      Répondre à ce message

    • Le 29 juin 2012 à 14:59
      En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

      Toutes les personnes qui font des dons et se laissent voir à la télévision ont reçu leurs récompenses sur cette terre ; y a pas de bénédictions dans cette façon de faire. Ce que tu donnes par ta main droite, ta gauche ne doit pas le savoir à plus forte raison le monde entier ; c’est une honte. On ne doit jamais montrer au monde entier qu’on fait des dons c’est un grand péché.
      C’est triste vraiment.
      Que Dieu vous pardonne.

      Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 09:49, par Free citizen
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Vraiment mon fère tu as tout dit HONTE à ces donateurs ! C’est n’est peut ^etre meme pas mais prescription d’un marabout. En tout cas tout bon don doit etre discret quit à celui qui en a reçu de le rendre publique.Ce don ne peut pas reparer le ppréjudice moral causé à cette vielle femme et à ses proches. Merci le journaliste.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 09:50, par ZAGAZAGA
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Du respect vous aussi. vous êtes ridicule.
    Chercher un tricycle pour handicapé pour la faire déplacer. Du n’importe quoi. Un de ces jours on vous soulèvera de la même façon.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 10:06
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    C’est honteux ! Fatiguer cette bonne vielle pour quelques kilo de vivres ! Vraiment honteux !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 10:10, par Wendyam
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Que la main gauche ignore ce que fait la main droite

    Il faut croire que les gens sont devenus

    C’est d’une absurdité que de transporter cette grand-mère, sous prétexte qu’on veut lui faire un don ? Cher donateur, vous auriez pu tout simplement faire déposer chez cette veille dame vos dons, si seulement votre soucis c’est de l’aider, Mai hélas, vous cherchez plutôt un coup de pub. c’est vraiment dommage, vous devrez avoir honte de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 10:10, par KOASSA
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    QU EST CE QUE LE CSC DIT D UNE TELLE PHOTO ? CELA N EST IL PAS CONTRE LA DIGNITE DE CETTE VIEILLE FEMME ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 11:00
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Serieusement il faut que les organes de presse prennent leurs responsabilites pour ne plus couvrir les ceremonies de don,la sagesse africaine dit que quant on donne,on le fait en cachette...pourquoi utiliser la misere des autres pour se faire de la Pub ? C’est simplement immoral ! SVP,on a plus envie de voir des images de dons a la TV ni dans la presse ecrite. Le CSI doit etre regardant par rapport a la question.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 11:35, par Peuple
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Eh mon Faso. Ainsi donc, les uns sont en embuscade contre les autres. Moindre ouverture on frappe. Soyons vrai dans nos jugements et dans nos prise de position. Cette image, je l´ai bien vu, j´y etais, juste a cote, ce jour la. Je suis etonne des commentaires de certains forumistes. En realite, ce sont plutot les parents de la grande mere qui ont tente de la porter aupres des donateurs pourque ceux ci manifestent leur compassion a son egard, et rien d´autre. Aussi, elle n´etait pas la seule.Il faut que nous eviter les jugements sans fondements. Elles creent des frustrations et difames ceux la qui ont des coeurs de compassions. Beni soit l´Eternel le Dieu qui ne juge pas selon la vue mais selon le coeur. Amen !

    Répondre à ce message

    • Le 29 juin 2012 à 18:06, par le citoyen
      En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

      Quand on donne de tout coeur, on ne fait pas la publicité autour. Quelque soit les circonstances dans lesquelles la vieille a été transportée, si la presse n’était pas là, qui allait savoir ?

      Répondre à ce message

    • Le 29 juin 2012 à 20:50, par zoéwind rabèm
      En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

      c’est tout simplement indigne. c’est de la mendicité de la part des organisateurs. Mes frères, ayez souvent peur de Dieu car le riche d’aujourd’hui peut vivre la misère demain. juste un peu de morale dans la façon de compatir aux souffrances des démunis ; sinon, point de bénédiction !!!
      Sans rancune !

      Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 12:37, par Ano Nyme
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    C’est une honte ! Mais ceux qui doivent dire quelque chose s’en foutent. J’ai déjà écrit sur ce forum et d’autres pour dénoncer le misérabilisme dont font preuve certaines personnes et ONG à propos de la crise alimentaire. J’ai déjà dénoncé un reportage diffusé sur Arte il y a quelques semaines (voir Lefaso.net du 8 juin 2012) et dans lequel le présentateur traitait les habitants du Sahel de "damnés de la terre". J’ai cité des passage du Code de Conduite pour le Comité International de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et pour les ONGs lors des opérations de secours.Ce Code a été adapté et inséré dans le Plan National Multirisque de Préparation et de Réponse aux Catastrophes du Burkina Faso qui a été adopté en Conseil des Ministres. Tous les acteurs humanitaires oeuvrant dans le pays ou prétendant mobiliser les ressources pour aider les victmes de la crise doivent donc s’y conformer. J’avais trouvé que c’était dommage que les noms d’ONG connues comme ACF et Oxfam et, pire, de ECHO, soient melés à une attitude aussi regretable... Nos autorités, particulièrement le MASSN et les ministères en charges des Droits Humains et de la citoyenneté doivent prendre des actions énergiques pour éviter ces dérives.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 12:40
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    C’est tout simplement scandaleux de la part de ces donateurs. Quel honte !!!! Honte à vous !!! Laissez les gens mourir de faim au lieu de les humilier de la sorte !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 12:59, par El daz
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Halte ! c’est une atteinte à la dignité humaine.
    Un peu de décence.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 13:01, par Feu
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Je comprend vos sensibilités. Mais cherchez toujours à vous informer, à vous cultiver avant de critiquer. Les images sont plus parlantes et cherchez à aller au delà des couleurs que vous voyez

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 13:27, par Hystérimycine
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    J’ai simplement envi d zerber.l’histoire retiendra que cet acte ignoble,méprisable s’est passé devant les yeux de ce cher 1er ministre.Dieu rend justice.merrd

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 13:56, par Carleiss
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Nous dirons simplement, pardonnez leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.
    Nous sommes dans le monde du « Sauve-toi toi-même ! », C’est la loi de ce monde. Ne te lie à personne ! Ainsi croit-on mieux saisir les opportunités qu’offre la société.
    Au milieu de la crise, il faut penser à soi-même. C’est un temps d’égoïsmes personnels, mais aussi d’égoïsmes de riches, d’égoïsmes de pays entiers. Il faut penser à soi-même ! Nombreux sont ceux qui y ont cru et qui y croient. Ils pensent que c’est vraiment la route à suivre pour se sauver et trouver une vie digne.

    Avec les années, de nombreux liens se sont défaits. Les familles sont entrées en crise. Les solidarités se sont rompues. Les communautés se sont distendues. Peu de communautés sont nées parmi les hommes et les femmes, qui préfèrent aller chacun leur propre chemin. Le panorama du monde est souvent un panorama de nombreux solitaires. Faire son propre chemin veut dire ne pas se soucier des autres. Ceux qui sont plus faibles pourraient surtout constituer un poids inutile, qui m’empêche de faire mon propre chemin. On dit alors : mieux vaut ne pas se soucier des autres !
    Un exemple me frappe toujours : le traitement réservé aux personnes âgées dans nos pays, et plus récemment aux enfants (vivant dans les rues, dans les carrières, ...). Où s’en est allée la force de la famille africaine ? Les personnes âgées s’éloignent des maisons, des familles, et sont déplacées comme s’il s’agissait d’objets et non pas d’êtres humains. Ce temps de crise provoque vraiment une accélération de l’individualisme, suscite une mentalité individualiste plus forte. Ce temps est dominé par le matérialisme de l’argent qui éduque à l’individualisme. Ainsi les gens conçoivent-ils peu l’avenir ensemble. La vie à venir est seulement ma route personnelle. Et les autres ? Et les plus pauvres ? Que chacun pense à soi !

    Nous avons laissé Dieu seul penser à tous.

    Citoyens, ne renonce pas à parler ! Ne sois pas avare de paroles bonnes, vraies ! Les gens attendent des paroles de vérité, des paroles d’espérance, de consolation, mais ils attendent aussi des paroles qui bouleversent leur cœur et qui vainquent la tristesse de chercher à se sauver seul.
    La tristesse de beaucoup de personnes dans le monde est fille du manque d’amour et de générosité. En effet, est heureux celui qui donne sa vie, bien plus que celui qui reçoit des choses, des biens, de l’argent. Mets en pratique l’amour et tu seras heureux.
    Le pauvre est un sacrement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 14:03
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Regardez bien comment ils transportent la pauvre vieille. C’est avec mépris et répugnance.Ils évitent le contact direct avec son corps,ils la tiennent par les bouts de ses habits. quelle honte !. Dieu vous voit tous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 14:34, par koana
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Je dirai que c’est de la mauvaise publicité pour les organisateurs et pour tout le pays, surtout pour les autorités qui ont assistés sans broncher cette chaîne scandaleuse. que Dieu ait pitié du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 14:42
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    ce n’est pas un dont peut être un sacrifice. pour un sac de mil, on n’a pas besoin de fatiguer cet Homme. si le dont est sincère, on délègue quelqu’un pour lui remettre. c’est honteux et il faut que l’ETAT respecte la dignité des gens. ou bien ils veulent des images pour vendre ? sinon les organisateurs même n’accepteront pas qu’un membre de leur famille soit trimballé ainsi pour recevoir un don.
    ça fait pitié ; que dieu nous garde.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 14:47, par le gurier
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    ce n’est pas un dont peut être un sacrifice. pour un sac de mil, on n’a pas besoin de fatiguer cet Homme. si le dont est sincère, on délègue quelqu’un pour lui remettre. c’est honteux et il faut que l’ETAT respecte la dignité des gens. ou bien ils veulent des images pour vendre ? sinon les organisateurs même n’accepteront pas qu’un membre de leur famille soit trimballé ainsi pour recevoir un don.
    ça fait pitié ; que dieu nous garde.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 15:24, par le sage
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    je suis parfaitement d’accord avec avec vos différentes réactions ; c’est ça la réalité dans notre pays. Les gens veulent se faire voir, c’est la course aux images pourtant c’est le geste qui compte mème si le don se fait dans un trou loin du regard de l’entourage

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 15:28, par Sydney
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    C’est méchant qu’à même. un vrai Don se fait dans la discrétion.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 15:37
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Si le ridicule tuait ! j’ai vraiment des larmes aux yeux quand je vois de tels comportements. Si vous voulez vraiment aider les gens, pas besoin de tapages médiatique ! aidez les gens dans la discrétion au lieu de profiter de leur misère pour faire de la publicité !
    Vraiment arrêtez ces comportements ! çà ne vous honore pas

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 15:44, par Juste
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Quand on dit que la morale a foutu le camp au pays des hommes intègre ce n’est pas du vent !Voilà à quel stade nous en sommes !S’enrichir sur le dos des misérables par cette publicité malsaine de remise de dons.Ne vous étonnez pas que ces personnes sans foi ni loi ne mette un jour des dons en vivres dans les bras d’un cadavre pour faire croire qu’ils font de l’humanitaire.Le ministère de la promotion des droits humains doit prendre ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 16:51, par La pillule
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Donnez une tablette électronique à cette bonne dame aussi !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 17:01, par tièkadiyé
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    Sidwaya, je vous dénonce. Si vous n’étiez pas un complice de ce m’as-tu-vu, vous devriez le dénoncer en donnant son identité complète pour qu’on puisse lui cracher nos vérités. Ce n’est pas de cette manière que vous allez vous donner bonne conscience. Vous avez mangé l’argent de ce con de donateur pour couvrir sa cérémonie inique et dégradante.

    J’en appelle au ministre en charge des droits humains pour qu’il se saisisse personnellement de ce dossier. Il faut lui remonter les bretelles à cet inconscient de togognini.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 17:23, par LE CHE
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    je ne sais que dire.il ne manquait plus que sa.Ce qui font les dons sans fiche mal de la population il ne cherche que la publicité. Mais sa c’est très mauvaise publicité

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 20:11, par boomerang13
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    n’importe quoi, respectez un peu la dignité humaine, pour un sou on film juste pour se faire voir, honte a ceux qui ont laissé trainer cette bonne vielle juste pour se rendre interessant, on aurai pu faire autrement, merde alors

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2012 à 22:03, par mè mako
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    "Que ce que la main droite donne que la main gauche ne le sache pas" dit la bible. ces donateurs ont d’autres objectifs : se montrer. Qu’il sachent qu’ils n’ont pas le droit de bafouer la dignité des indigents. Maudits soient-ils

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2012 à 11:17, par ESMERALDA
    En réponse à : LE POULS DE LA CITÉ : Image de la cité

    vs parler de quel don ?ce qu’il a donné,il l’a repris à travers cette pub dénigrante. moi j’appelle cela du troc ;
    c’est une injure à cette mamy et toute sa famille.un minimum de respect pr ces perssonnes dans le besoin

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés