BARRAGE DE SAABA : Des motifs d’inquiétude pour la fin des travaux

lundi 25 juin 2012 à 23h33min

Les populations de Saaba étaient enthousiastes le 20 octobre dernier lors du lancement officiel des travaux de reconstruction de leur barrage. Le marché a été attribué à la Société générale des travaux modernes ( SGTM) et le rythme d’exécution des travaux de l’ouvrage qui devrait retenir les eaux au cours de cette saison pluvieuse dans la commune et permettre aux populations de mener sereinement leurs activités piétine. Et pour cause, un retard que l’entreprise explique par les eaux de pluies qui ont arrêté le chantier pendant quelques jours. Le ministre de l’Agriculture et des ressources halieutiques, Laurent Sédogo était sur le chantier le jeudi 21 juin dernier. Il était accompagné du directeur général de l’Agence d’exécution des travaux eau et équipement rural, Joseph Martin Kaboré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils ont fait part de leur mécontentement et ont donné des instructions pour que les travaux soient achevés à temps, dans les délais.

C’est dans le courant du mois de juillet que l’ouvrage doit être mis en eau et livré à la commune après 8 mois d’exécution. A mi-juin, « nous sommes à 90% du temps imparti pour la réalisation du barrage », a dit le conducteur des travaux, Bernard Nacoulma de la SGTM. Cependant le taux de réalisation de l’ouvrage est « de 70% », a expliqué le chef de la mission de contrôle, Rigobert Hien de la DEC ltd. Selon la mission de contrôle, les travaux n’avancent pas comme il se doit et le chronogramme n’est pas respecté par l’entreprise. Ce qui fait dire que si le rythme actuel des travaux est maintenu, le barrage ne sera pas livré dans les délais.

Ces explications n’ont pas été appréciées du ministre en charge de l’Agriculture et de l’hydraulique. Ce dernier a fait savoir à l’ingénieur qui a la charge de conduire les travaux que la date du 15 juillet est une date buttoir et que l’opérationnalisation de l’ouvrage tient à cœur les populations de Saaba. Et, au ministre de se confondre en explication des enjeux de la réalisation de l’ouvrage pour la commune. « Vous savez combien de personnes attendent ce barrage ? Vous savez que des gens, déplacés et sinistrés du 1er septembre attendent la fin des travaux pour revenir, qu’ils ont leurs espoirs liés à ce barrage ? », a t-il demandé au chef du chantier, comme pour insister sur l’importance de l’ouvrage dans la vie des populations de la commune. Le rythme actuel et le taux d’achèvement des travaux n’ont pas laissé la maîtrise d’ouvrage déléguée (AGETEER) indifférente.

Celle-ci, à travers son directeur général, a exprimé son mécontentement à la suite du ministre. Selon le DG Kaboré, si l’entreprise avait des difficultés manifestes qui pouvaient entacher le chronogramme établi de concert, elle devait le signaler afin de trouver une solution dans la concertation des différentes parties. Si cela n’est pas fait, l’entreprise devrait travailler dans le schéma de départ, au cas échéant, « cela s’apparente à de la tricherie », selon ses dires. Mais le chef du chantier a rassuré tout en espérant que le rythme actuel de la pluie se maintienne pour que les travaux avancent dans le bon sens pour le respect des délais. Sur le terrain, au moment même où la visite prenait fin, une pelle était à l’ouvrage. A côté, quelques tâcherons, dont il faut multiplier le nombre, selon le ministre, clairsemaient le chantier. La saison est déjà installée ou presque.

L’ingénieur chef du chantier a rassuré ses hôtes qui disent avoir pris bonnes notes. Des instructions ont été données par ceux-ci. Un nouveau planning devrait être fait le lendemain de la visite. Le ministre a demandé qu’il y ait des contrôles quotidiens sur le chantier. L’AGETEER s’est engagé à faire ce contrôle. L’entreprise n’a pas trouvé d’inconvénients à cela. A la fin de la visite, les violons se sont accordés pour que l’ouvrage se termine avant l’installation définitive de la saison. Voilà l’espoir qui a réjoui le maire de la commune de Saaba qui a pris part à la visite.

Joseph Martin Kaboré, DG de l’AGETEER s’exprime

« C’est notre agence qui a la maîtrise d’ouvrage déléguée de cet important ouvrage. C’est un projet d’un coût global de plus de deux milliards de francs CFA. L’ouvrage était prévu pour être livré en fin juillet, malheureusement, l’entreprise, pour des raisons organisationnelles, a enregistré un retard que nous estimons significatif. La visite du ministre nous a permis de faire le point. De nouveaux engagements sont pris, à savoir livrer l’ouvrage au 15 juillet. Nous pensons que c’est un délai qui peut être respecté et nous allons tout faire pour le respecter.

En ce qui nous concerne, nous allons respecter la supervision. Nous en faisions toutes les semaines régulièrement, maintenant les instructions sont claires, nous allons en faire quotidiennement. Tous les jours nous allons nous enquérir de l’état d’avancement, d’abord sur la base d’un planning que nous allons convenir avec l’entreprise qui va nous indiquer l’organisation qui va être mise en œuvre, le matériel nécessaire pour être dans les délais »

Propos recueillis par Jean Ekoué

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 juin 2012 à 14:29
    En réponse à : BARRAGE DE SAABA : Des motifs d’inquiétude pour la fin des travaux

    En tant qu’ ingénieur ayant visité le site le 23 juin passé je pense que ce n’est pas raisonnable à ce stade d’essayer de finir le barrage en juillet. La saison est déjà installée et techniquement l’entreprise en charge des travaux n’a pas de qualification pour travailler dans ses conditions.
    Le barrage ne sera pas solide et risque de ceder dans le court terme.
    C’est bien de promettre mais il faut y mettre une dose de réalisme.
    Nous sommes un pays pauvre et nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller nos maigres ressources
    Juste une contribution

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin 2012 à 18:31
    En réponse à : BARRAGE DE SAABA : Des motifs d’inquiétude pour la fin des travaux

    cest toujours comme ca au pays.des retards ,des retards et encore des retards.Après le travail va être baclé et dans 2 mois le barrage va ceder de nouveau.merrrrrde

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés