Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

vendredi 8 juin 2012 à 02h11min

« Ministère des enseignements secondaire et supérieur : Ils ont volé la bourse américaine de Ariel, le meilleur lauréat au BEPC 2011 » avions nous titré à la Une de Mutations N. 9 du mois de mai 2012. Et ceci pour dénoncer le préjudice causé à un brillant élève à qui on a ôté l’opportunité de postuler pour une bourse de l’Ecole internationale de Ouagadougou. L’affaire a suscité une vive indignation de l’opinion publique. Le ministère des Enseignements secondaire et supérieur qui avait classé le dossier par la lettre de « regret » signée de son secrétaire général s’est vu obligé de le reconsidérer. Mais les réactions improvisées des responsables de l’éducation du secondaire ont encore laissé transpirer d’autres impairs non moins scandaleux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Rarement un cas d’injustice n’avait suscité une telle réprobation généralisée de la part de l’opinion publique. Pour rappel, l’élève Zida Romain Ariel, alors âgé de 14 ans, s’est brillamment illustré à l’examen du BEPC 2011 en totalisant 428,5 points sur 480, soit une moyenne de 17,85/20. Cette performance lui a conféré le rang de 1er au niveau national. Et en dépit de cet excellent résultat, l’élève a été curieusement écarté de la liste des potentiels bénéficiaires des deux bourses accordées chaque année et ce, depuis 2008 par l’International School of Ouagadougou (ISO), l’école américaine.

Le secrétaire général du ministère, Luc Yé, avait imputé ce préjudice grave à une « erreur malencontreuse » commise dans le relevé de la date de naissance du candidat. Il avait alors initié la correspondance N°2012-000648/MESS/SG du 27 mars 2012 destinée au père de l’élève pour présenter ses regrets pour ce qui est arrivé et lui demander de bien vouloir accepter ses excuses ainsi que ceux de son département.
La gestion de cette affaire de bourse de Ariel a frisé le scandale
Dans un premier temps, le 14 mai soit 2 semaines après la parution de l’article dans Mutations, le ministère, par l’entremise du Secrétaire général, convoque le père de l’élève. De cette rencontre, les autorités du ministère notamment le SG qui n’aurait pas apprécié de voir sa correspondance diffusée sur la place publique- ont tenu à savoir comment l’affaire s’est déportée dans la presse.

Le 18 mai, la Direction de la communication et de la presse ministérielle du dit ministère s’est fendue d’une mise au point publiée sur la toile sans nous en donner copie. Pourtant, sans revendiquer une quelconque exclusivité, Mutations a tout de même été à l’origine du déclenchement de l’affaire de la bourse de Ariel et méritait donc d’être avisé pour des initiatives y afférentes !

Bref, pendant ce temps, l’opinion publique qui ne s’est pas laissée convaincre par les « précisions » du MESS multiplie les initiatives de condamnation en postant essentiellement des messages d’indignation sur internet. Certains activistes plus inspirés ont initié une pétition sur les réseaux sociaux tel Facebook pour demander « Justice pour Ariel. »
Dans la foulée, une bonne volonté qui souhaite garder l’anonymat se propose de prendre en charge la scolarité de Ariel jusqu’à la classe de terminale. A sa demande, le journal Mutations établit le contact entre lui et la famille de l’élève.

Le 16 mai, par téléphone, le ministre Moussa Ouattara donne rendez-vous à l’élève Ariel et à son père depuis la Chine Taiwan pour le 21 mai à son cabinet. Le 21 mai donc à 12h30, Ariel eut un premier contact avec le ministre. Ils se reverront encore le 24 mai à 17h. Au cours de cette dernière rencontre effectuée au pas de charge, le ministre Ouattara remet une lettre de félicitation à Ariel. « Suite à vos résultats et à votre classement au BEPC, session de 2011, j’ai l’honneur de vous féliciter. En effet, avec une moyenne de 17,85/20, vous avez été classé deuxième au plan national et premier âgé de moins de 16 ans… » Cette lettre contient 3 engagements :

Prise en charge de la scolarité de Ariel de la seconde à la terminale soit 70 000 FCFA pour chaque classe ( seconde, première et terminale).
Octroi d’un trousseau de 50 000 FCFA pour faciliter l’achat de fournitures scolaires

Mise à disposition d’un ordinateur portable pour les recherches documentaires.

En guise donc de réparation de la fameuse « erreur », Zida Romain Ariel a reçu donc du ministre- la somme de 360 000Fcfa plus un ordinateur portable pour solde de tout compte. Ce geste aurait été supporté personnellement par le ministre selon certaines indiscrétions. Du reste, il serait absurde de penser que l’Etat aurait consenti de compenser un préjudice qui s’évalue à 40 millions de FCFA avec un tel geste dérisoire.

Les failles du système

Cette affaire de la bourse volée de Ariel a mis à nu l’amateurisme, voire l’irresponsabilité de certains responsables du système éducatif burkinabè. Ces derniers sont restés froids et indifférents face à l’injustice criarde commise sur Ariel. Il a fallu que la presse et l’opinion publique se saisissent du dossier pour que les cadres du ministère se mettent à bouger dans tous les sens. Le ministre et sa suite qui n’avaient pas daigné voir le brillant élève auparavant ont subitement trouvé un intérêt à s’afficher aux cotés de ce dernier pour les flashes des photographes et pour les besoins de la cause. Si l’affaire a aussi mis à nu les pratiques suspectes qui ont pignon sur rue dans le processus des examens et concours, il a surtout révélé le manque d’intérêt du gouvernement pour le système éducatif notamment dans le volet culture de l’excellence.

En effet, comment comprendre que l’Etat ne dispose d’aucune bourse pour stimuler les élèves au niveau du secondaire ? Depuis un certain temps, le gouvernement ne dispose d’aucune trace de bourse, ne serait-ce que pour encourager les élites tel l’excellent élève Ariel. Les deux bourses de l’école américaine se présentent alors comme l’une des rares opportunités offertes aux élèves burkinabè. C’est à croire que la « valorisation du capital humain » martelée comme un refrain dans les programmes successifs du président en exercice ne vaut que dans la théorie.

Que fait-on de la notion de transparence ?

En toute objectivité, on ne peut pas reprocher au ministère des Enseignements secondaire et supérieur d’avoir ménagé des efforts dans la communication depuis que l’affaire a été portée sur la place publique. Les communiqués de presse rivalisaient avec les mises en scène lors des deux rencontres avec Ariel. Ainsi, des « précisions » à la « réparation du tort », tout aura été dit ou fait. Sauf l’essentiel : la satisfaction de la requête de la transparence. Pour lever toute équivoque sur le vol de la bourse de Ariel, l’opinion publique a réclamé la publication de la liste des 10 heureux lauréats qui ont eu à compétir pour les deux bourses de l’Ecole internationale de Ouagadougou en 2011. En vain. Le ministère n’a pas daigné fournir la liste ne serait-ce que pour respecter le devoir de transparence surtout que de telles opportunités ne devaient être entourées d’aucun mystère.

La rétention de cette liste qui a été à l’origine de la crise ne rassure pas sur la bonne foi des premiers responsables du ministère dans la gestion de ce dossier. Cette suspicion est fondée sur le fait que le service en charge des examens et concours du secondaire n’est pas cohérent et constant dans ses statistiques. Sous la crise née du vol de la bourse de Ariel, l’Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS), comme dans un tour de magie, a relégué Ariel au deuxième rang des lauréats du BEPC 2011 alors qu’il l’avait laissé trôner au premier rang des meilleurs de la session de l’année dernière. Même les « précisions » apportées par la Direction de la communication et de la presse ministérielle à l’article de Mutations avaient passé sous silence cette information.

Le ministère aurait-il fabriqué un premier national au BEPC en l’espace d’une semaine ? C’est ce qu’on ne peut s’empêcher de croire surtout que l’identité de l’éventuel lauréat est toujours tenue secrète par le ministère. Certes, nous n’entendons pas briser la sérénité des candidats aux différents examens en cours, mais il faut reconnaitre que les agissements du ministère ne sont pas de nature à placer la fiabilité de ses données statistiques à l’abri du doute. Est-ce trop demander au ministère que de fournir à la presse la liste des dix premiers du BEPC 2011 ?

Touwendinda ZONGO

MUTATIONS N. 10 de juin 2012, Mensuel burkinabé paraissant chaque 1er du mois (contact : Mutations.bf@gmail.com)


La réaction de Zida Dieudonné, père de Ariel

Je voudrais rendre un hommage appuyé à la presse et à toute l’opinion publique pour toutes les actions en faveur de Ariel. Le 16 mai 2012 par téléphone et depuis la Chine, le Ministre des enseignements secondaire et supérieur a souhaité nous rencontrer, Ariel et moi. Une première rencontre a eu lieu le 21 mai à partir de 12h30 au cabinet du Ministre au cours de laquelle il a présenté ses excuses à Ariel et lui a adressé ses félicitations et ses encouragements pour ses résultats. Pour matérialiser ses propos, rendez-vous fut pris pour le 24 mai.

A cette rencontre, le Ministre a remis à Ariel une lettre de félicitations et d’encouragements plus une somme de trois cent soixante (360000) FCFA. Somme qui représenterait ses frais de scolarité de trois ans (210000F) et une allocation annuelle de 50000FCFA (150000)F.
Tout en prenant acte de la démarche positive de monsieur le Ministre pour soutenir la culture de l’excellence, il faut déplorer le fait que le père que je suis, après avoir été sollicité comme interprète de l’administration auprès de Ariel pour le consoler, ait été réduit en simple témoin tout au long de ces deux audiences.

Certes, l’Etat a reconnu et félicité Ariel qui le mérite à juste titre, mais je demeure persuadé que la vraie réparation doit reposer sur la vérité et la justice. Car au-delà des excuses, de telles fautes ne devraient pas être admises. Il faut veiller à appliquer une gestion transparente des dossiers pour plus d’équité de chances de tous les enfants burkinabè. Les élèves auraient eu l’information de l’existence de ces bourses que cette opportunité aurait été une source de saine émulation pour eux. Les chefs d’établissements et les parents d’élèves seraient informés qu’il aurait eu un meilleur suivi des résultats de leurs enfants.

Les mots de l’élève, Zida Romain Ariel

Je remercie tous ceux et toutes celles qui m’ont soutenu et encouragé. Je voudrais être le porte-parole de tous les élèves ayant subi des fautes de l’administration auprès de Monsieur le Président du Faso et de Monsieur le Premier Ministre. Aussi, la question que je me pose est de savoir quelle opportunité pourront-ils me donner pour que je puisse toujours rêver !

MUTATIONS N. 10 de juin 2012, Mensuel burkinabé paraissant chaque 1er du mois (contact : Mutations.bf@gmail.com)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 juin 2012 à 02:40
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Pourquoi ne pas se tourner vers l’ISO pour avoir la liste des candidats si le ministere n’es pas capable de la fournir.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juin 2012 à 11:54
      En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

      Tu crois que ISO ne lit pas la presse ?
      Si ISO cultivait aussi la transparence,il aurait divulgué cette fameuse liste en question et cela depuis que l’affaire a éclaté dans la presse mais hélas,il est en complicité avec ces voleurs de ce pays

      Répondre à ce message

    • Le 8 juin 2012 à 12:00, par Kaboré Issa
      En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

      Monsieur le ministre publié la liste des lauréats s’il vous plait. En quoi cette liste est si sécrète ? Quel lauréat ne serait pas fière de voir son nom dans la presse ?

      Si vous êtes sincère alors publiez la liste sans attendre.
      C’est pathétique et dramatique ce genre de comportement.

      C’est à se demander si vous pensez que la population est bête.

      On vous connait ici

      Puuuuuuunblieeeeeeeeez la liste un point c’est tout...

      Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:04, par une citoyenne
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Il faut absolument lister les candidats de l’ISO et leur filiation. En plus trouver une alternative pour que le petit Ariel puisse continuer son rêve et réparer la faute à la juste hauteur de la chose. Il faut que les responsable prennent bien connaissance des documents avant de les signer ou de les acheminer encore plus haut. En tout état de cause, il faut que justice soit rendue !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:18, par miofelicia@yahoo.fr
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    le sg doit quitter du plancher il est complice dans cette affaire il a la liste qu’il rende ça publique.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:21, par Ariel Senior
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Pourquoi, les autorites du MESS ne veulent pas instaurer un climat de transparence dans cette affaire et s’excuser pour en finir avec ces genres de complot qui n’avancent ni le pays et pire portent un coup dur a l’image du pays tout entier. Les medias sont lus partout dans le monde et par une communaute etrangere vivant au Burkina...Par consequent nous Burkinabe’, commencont a etre fatigues’ de ces insjustices, ca commence personnellement a me revolter. Ne creer pas de revoltes’ par de petites choses que vous negligez et qui affectent tout l’ avenir de ce pays ; nous ne seront toleres’ que des individus pour des petits dessous de table donnent un coup aussi dur a l’image de notre pays sans que cela n’inquiete les plus hautes autorites qui sont maintenant specialistes du silence...Enfin,que les Burkinabe donnent a la PRESSE, la place qui est la sienne, elle est le premier pouvoir, la voix des sans voix, la lanterne des aveugles...Que les investigations de nos journalistes puissent aujourdhui servir pour le developement du pays et mettre un frein a la corruption...

    juste mon point de vue...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:23, par miofelicia@yahoo.fr
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    transparence transparence nous voulons la liste ou par la presse nous allons convoquer les 10 premiers

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:24, par Aung san suu kyi
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Monsieur le ministre a t-il peur de rendre public la liste des lauréats ? ya t-il anguille sous roche ? Rien n’est à exclure

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:35
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Merci bien à Mutations pour ces analyses. Vous parlez de "manque d’intérêt du gouvernement pour le système éducatif notamment dans le volet culture de l’excellence", moi je pense plutôt que c’est un manque d’intérêt pour les enfants des pauvres. Le silence sur la liste en dit long. Qu’allons-nous découvrir sur la fameuse liste ? Les noms des enfants de Tinpoko, ménagère à Bissiga ou de Tindaogo, cultivateur à Sangha ? ou encore des enfants du "simple" Instituteur de l’école de là bas ? Le système est fait de tel sorte que les bourses disponibles sont servis aux premiers responsables d’abord, aux enfants des plus nantis. Et de ce fait il serait difficile que l’on dispose de statistiques fiables.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:38, par tièkadiyé
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Je vous félicite. Cependant, je souhaiterais que vous fassiez les investigations nécessaires pour nous donner les noms des heureux candidats. Ca sera certainement difficile puisque le Ministère n’en veut pas, mais ce n’est pas impossible. Je sais que c’est un peu trop vous demander, mais le jeu en vaut la chandelle.

    Dites-vous que le Ministre n’est pas responsable de cette bavure ou de cette magouille, c’est la continuté qui l’oblige à agir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:54, par Mano
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Il faut que l’état veille à ce qu’il y ait ne transparence nette et clair sur les lauréats de chaque examen dans notre pays. Le peuple à le droit de connaitre les noms de ses étudiants et élèves les plus méritants.

    Ainsi il est primordial que chaque année les noms des lauréats soient publiés dans la presse. De ce fait nous aurons une transparence sur les bourses.

    Je demande au ministre pour des raisons de crédibilité de bien vouloir publier sans plus tarder la liste des 10 lauréats.

    Nous savons que les ministères sont truffés de voleurs et de magouilleurs mais le gouvernement devra se dire qu’à partir de maintenant le peuple lui demandera des comptes.

    Merci à la presse pour ce travail extraordinaire, le vrai journalisme commence à naître dans mon pays je suis fier. Avec la presse et peuple les chose changerons dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 11:55, par PCRBF
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    cè vrai que ds cè dernier temps la rue gouverne au burkina mais n’exagerons pas. il ya qd meme eu un effort dans cette affaire surtou que le ministre a changé entre temps. les choses evoluent progressivement au faso. il ya encore qq temps il etai inimaginable que le gouvernement reagiss dans cett affaire. ojourdhui les chose on changer. n’allez pas chercher des poux sur une tete rasé. vouloir du tout pr le tou et en mêm temps me semble pas possible

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:13, par Jesab-a-183
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Si le gouvernement veut un proces contre la corruption en voila un. Il faut debaler ces genres de choses en publique(cad en justice) pour en decoudre avec ce mal qu`est la corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:19, par uncitoyen
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    le journaliste de mutuations peut aller à la recherche de cette liste au niveau de l’international school of ouagadougou.
    Il faut que nos journaliste apprennent à investiguer c’est important.Sinon j’ai l’impression que la majorité de nos journalistes ne font que nous rapporter ce qu’ils ont vu ou entendus.
    Je suppose que le père de Ariel n’est pas un illetré, il pouvait donc poser une plainte au niveau du tribunal ou se rendre à l’ambassade des USA pour essayer de comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:36, par Tenga
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Bonjour chers forumistes !
    Le burkina croule sous le poids de ces genres de magouilles et d’injustices perpétrées par des individus sans scrupule.
    Je connais aussi un étudiant major de sa promo lors de la dernière session dans une école supérieure privée gérée par une grande institution de la place(...).Lui aussi s’est vu octroyé un zéro (00/20) dans une matière ou il avait obtenu vingt (20/20) juste parce qu’on voulait l’écarter pour primer un autre.Après donc réclamation modification fut faite,il fut reconnue verbalement major et c’est tout !Pas même d’excuses ni rien d’officile !toute ses tentatives de dédomagement furent vaines.
    Ariel laisse pas tomber on te soutient.
    Vive le mérite !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:38
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Merci à Mr le Ministre pour ses efforts personnels. Nous attendons cependant la réparation venant de l’Etat : trouvez une place à l’ISO (à vos frais) pour Ariel.

    Listez et plubliez s’il vous plait les dix (10) candidats qui ont pris part au concours de 2011 ; ainsi que les deux (2) admis. Vous connaissez déjà nos supçons ; alors confirmez ou infirmez les.

    Mr les journalistes, félicitations et courage dans votre travail bien fait. Poursuivez en Mettant tout en oeuvre pour nous aider à trouver les dix (10) candidats qui ont pris part au concours de l’ISO en 2011. S’il vous plait, continuez dans vos efforts remarquables.

    Ces pratiques doivent changer si’ l’on veut vraiment du BF un pays émergeant...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:48, par joseni
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    La faute relevant des services du Ministère, elle devrait être réparée à la hauteur de la bourse octroyée par l’ISO. Il revient à l’État de négocier une place à l’ISO et à ses frais pour mettre Ariel dans ses droits.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:53, par ravè
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Il ya surement le nom un fils de gran ca va derranger...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:56
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    En mooré,d’aucun diront "ya sonma la pa ta yé".Comprenez que c’est bon mais c’est pas arrivé !!A mon humble avis "pa ta baa kidga mêng yé" car onj est trop loin du compte !!!je vois mal quelqu’un ayant droit à 40.000.000f s’accomoder de 360.000f !Il faut que les gens se prennent et nous prennent au sérieux !!Sur la transparence,nous insistons et beaucoup.Mais en plus la réparation doit être claire et total !!
    vite ça se reglera,mieux ça vaudra !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:58
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Tout en félicitation MUTATION pour ses investigations, je demanderai à tous les journalistes particulièrement à Monsieur ZONGO de se saisir du dossier en poussant leurs investigations partout où ils ont raison de croire qu’il existent des indices de fraudes. Cette affaire montre une fois de plus que la justice n’est pas la valeur la mieux partagée au BF.Et c’est cequi se passe malheureusement dans la plus part des tests de recrutement où les gens ont la chance de réussir une fois admis.Aujourd’hui les gens sont déboussolés de la situation dans laquelle se trouvent les institutions chargées de dire la vérité et promouvoir la justice et l’équité.La presse est donc le dernier rempart des citoyens qui comptent sur elle pour les défendre.Sinon comment peut-on reparer une telle injustice avec une modique somme et un ordinateur reçu gratuitement ou acquis à vil prix sans taxe ni frais de douanes à Taïwan et fabriqué peut-être par un enfant qui n’a même pas les compétences d’Ariel. Pensez-vous que les taïwanais auxquels nous voulons nous inspirer se sont ainsi comportés à l’égard des excellents pour se développer ? Publiez-nous la liste des 10 candidats et dites-nous qui était le premier au BEPC 2011 ? pourquoi cette double erreur à l’encontre d’Ariel ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 12:59, par Madi Kadhafi
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    DIEU rendra à chacun le mal causé à autrui

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 13:19, par INTEGRITE
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    jai suivi l’affaire de Ariel de bout en bout. A l’epoque je ne pouvais contenir ma colere.A ce stade je peux dire que c’est la pression de l’opinion natione a travers le journal MUTATION que j’encourage et ficite de demasquer ces injustices sociales que connait le pays.Je dirai que c’est un debut et que toute la verite doit etre faite notamment la liste des 10 candidats , les deux laureats qui ont eu cette prestigieuse bourse qui ne doit pas etre les enfants des gouroux mais qui doit revenir a ceux qui les meritent reellement.ON NE SAURAIS ETRE CONTRE LE FILS D’UN GOUROU QUI NOUS PROUVE QU’IL EST EXCELLENT.Nous suivons de pres cette affaire et on nettra les moyens qu’il faut pour y parvenir.Dieu merci qu’on peut regulierement se connecter pour etre aux parfuns des gouttes informations.MERCI ENCORE UNE FOIS A LA PRESSE

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 13:24
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Ariel, sache que Dieu est bon et juste et IL n’abandonne jamais ses enfants. Dieu te viendra INCHALLAH en aide. Tu sais, c’est en ces moments que je regrette le plus Feu le Président Capitaine Thomas SANKARA. S’il était toujours vivant et président, personne n’allait jamais oser voler ta bourse et même si cela arrivait il allait tout faire pour réparer cela. D’abord en limogeant le MESS, et tout son staff qui était proche de ton dossier, ensuite il allait te faire intégrer l’école Américaine de Ouagadougou ou te trouver une bourse étrangère. Pauvre de nous Burkinabè, quel avenir pour le peuple Burkinabè. Il y a trop d’injustice dans notre beau pays et c’est vraiment révoltant. Je suis très très très triste parce que tant qu’il n’y aura pas de changement, il n’y aura pas d’avenir pour le peuple Burkinabè.
    La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 13:27, par sidnooma
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Effectivement la retrogradation du rang de Ariel à la deuxième place, avec cette pécision de 1er des moins de 16 ans n’inspire pas confiance ! il faut que le ministère aille jusqu’au bout en publiant la liste des candidats. Pourquoi ne veut-il pas le faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 13:30
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    c’est au ministere de fournir cette liste ! il faut que le ministere joue la transparence !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2012 à 16:30, par sk
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    le ministre a effectué les dépensés de sa poche et de la caisse noire. si de sa poche, vraiment félicitation !!!

    Répondre à ce message

    • Le 9 juin 2012 à 12:42
      En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

      Je ne crois pas qu’il soit opportun de publier cette liste. il semble que le ministère l’a dressée en réponse à la demande de l’iso. C’est donc un courrier adressé à l’iso. Ceux d’entre nous qui étaient au point de presse du Ministère ont pu au moins avoir la position du ministre OUATTARA sur la publication de la liste des 10 candidats. La protection des données à caractère personnel interdit la diffusion d’une telle liste dans la mesure où le profil des parents n’est pas un critère de candidature. pourquoi mon confrère n’en fait pas cas dans son article ?

      Répondre à ce message

      • Le 12 juin 2012 à 12:15
        En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

        quelles sont ces donnees a caractere personnel ? Toi qui es apparemment journaliste (puisque tu t’adresses a un confrer) tu devrais (je le dis bien au conditionnel !) savoir ce que signifie cet argument si bien vite invoqué. En quoi les demandes de l’iso sont confidentielles dans la mesure ou c’est l’une des attributions en s’installant au burkina et que c’est chose publique depuis des annees que cette ecole procede de cette maniere. la liste des candidats est publique car il y a des criteres : on correspond ou on ne correspond pas. Il n’y a pas deux possibilites. Les notes des candidats sont publiques car elles provennent d’examens officiels publics dont les resultats ont ete publiés (donnés publiquement). alors ou se trouve le secret a publier cette liste ? les noms des parents ? et pourquoi ? de toutes facons on les reconnaitra rien qu’a partir de leurs noms ; donc il n’y a rien de secret a cacher. a moins qu’il y a autre chose qui te gene ! et qui fait que ce n’est pas opportun comme tu le dis. Quand sera-t-il opportun de la donner cette liste ?
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 01:25, par TEZ
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Invoquer la question de "données a caracteres personnelles" pour refuser de publier la liste est une fuite en avant ; une culture de l’opacité. Dites moi bonnes gens quel est le père ou la mère qui ne serait pas content de voir le nom de son fils ou de sa fille figurer dans le Top Ten des meilleurs lauréats au BEPC ? Vous pouvez quand mème publier la liste des 10 élèves et leur établissement d’origine ne serait-ce que pour satisfaire a une requète de l’opinion publique et surtout a l’exigence de transparence !!!
    Une telle opportunité ne devrait pas etre enveloppée de mystère !Helas.
    TEZ

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2012 à 14:26, par CZ
    En réponse à : Affaire bourse américaine de Ariel : Le ministère refuse la transparence

    Je voudrais suite à la lecture de l’article et des différentes réactions partager le point de vue suivant :
    "Les droits civils et politiques donnent au peuple la possibilité d’attirer l’attention de façon soutenue sur ses besoins et de réclamer les actions nécessaires de la part de l’état. La réponse des gouvernements à leurs souffrances dépend souvent des pressions qu’ils subissent, et c’est là où l’exercice des droits politiques (les élections, la possibilité de critiquer ou de protester, etc.) peut faire une différence réelle. Je me suis déjà étendu (...) sur ce fait remarquable que, dans la terrible histoire des famines dans le monde, il n’y a jamais eu de véritable famine dans un pays démocratique ou indépendant où il y avait une presse relativement libre" Amartya Sen, économiste indien, Prix Nobel 1998.
    Dieu sauve le Burkina Faso qui se meurt...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés