HOPITAL PEDIATRIQUE CHARLES DE GAULLE : Des agents remontés réclament leurs avancements de salaires

vendredi 20 avril 2012 à 01h54min

Dans la matinée du jeudi 19 avril 2012, les agents de l’hôpital pédiatrique Charles De Gaulle ont tenu un sit-in devant la direction générale dudit hôpital pour réclamer leurs avancements de 2010 et de 2011. Ils dénoncent une négligence et un manque d’attention dans la gestion de leurs dossiers.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Dans la matinée du jeudi 19 avril 2012, les patients de l’hôpital pédiatrique Charles De Gaulle ont dû rebrousser chemin parce que ceux qui devraient s’occuper de leur mal ont déserté les salles de soins. En effet, dès 7h du matin, ces derniers (les agents de santé), qui sont juste rentrés dans leur salle de soins pour enfiler leur blouse se sont retrouvés devant la direction générale de la pédiatrie pour un sit-in. L’objectif étant selon eux de protester contre la lenteur dans le règlement de leurs avancements des années 2010 et 2011.

Ils disent ne pas comprendre que leurs collègues du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo plus nombreux qu’eux, et ceux des autres centres de santé aient reçu leurs avancements de 2010 pendant qu’on les fait tourner. Ils dénoncent un manque de volonté et d’attention de la part des dirigeants qui les font tourner depuis des mois. « Nous n’en pouvons plus de cette situation. C’est pourquoi nous avons décidé de faire un sit-in spontané pour manifester notre mécontentement et les obliger à nous écouter », a affirmé Francis Tiendrébéogo, infirmier en chirurgie. Aux environs de 9 heures, le Directeur des ressources humaines vient à la rencontre des manifestants. Il leur fait comprendre que le Directeur administratif et financier veut les recevoir. Très vite une délégation de deux personnes est dépêchée pour porter les doléances de ses camarades à l’administration. Après une vingtaine de minutes d’entretien, la délégation donne les conclusions : « Le directeur administratif et financier nous a fait comprendre que pour nos avancements de 2010, tout est fin prêt, qu’il reste la signature du directeur général. Nous avons même vu les états. Il nous a donné jusqu’au 26 avril prochain pour nous payer nos avancements de 2010. Pour les avancements de 2011, il a dit que les dossiers sont en phase de finition », a expliqué la délégation qui s’est entretenue avec le DAF de l’hôpital pédiatrique Charles De Gaulle. Cette date du 26 avril, les agents de santé l’ont rejetée parce que, disent-ils, « elle est trop loin ». Ils disent vouloir être payés le lundi ou le mardi prochain.

Cette position a été rapportée au Directeur administratif et financier par la délégation. Ce dernier dit ne pas pouvoir donner une garantie parce que, dit-il, le Directeur général est absent. Mais en attendant, les agents de santé ont affirmé qu’ils maintiendront le mouvement jusqu’à ce qu’ils voient le programme de paiement affiché. On note que le Directeur administratif et financier approché a refusé de répondre à nos questions parce que, dit-il « je ne suis pas habilité à parler ». C’est donc sur cette note que les agents de santé ont repris le chemin des salles de soins aux environs de 10h et se sont donné rendez-vous aujourd’hui à 7h 30 pour continuer le sit-in.

Yannick SANKARA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés