PROFANATION DE TOMBES : Deux individus arrêtés

lundi 2 avril 2012 à 02h47min

Le commandant de la brigade de gendarmerie de Boulmiougou, Boukary Drabo, a animé le vendredi 30 mars 2012 à Ouagadougou, au point de presse, au cours duquel il a présenté aux hommes des médias, de fausses vitamines pour bovins saisies par les éléments de sa brigade et des profanateurs présumés de tombes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Un opérateur économique burkinabè a perdu la somme de 10 000 000 F CFA en affaires. Les faits se sont déroulés à Kaya dans la province du Sanmatenga. Résidant à Ouagadougou, il a été contacté par un individu (toujours en cavale) qui lui aurait fait savoir qu’il possède des vitamines pour bœufs qu’il compte lui vendre. Ce dernier s’est donc rendu à Kaya, avec la somme de 10 000 000 F CFA pour l’achat de la marchandise Avant la transaction, il a reçu un coup de fil d’un Européen qui lui a manifesté son intérêt de racheter à 25 000 000 F CFA, les vitamines qu’il était sur le point d’acquérir.

"En réalité, ces derniers étaient des complices. Et l’acte de l’Européen visait à ne pas éveiller les soupçons de l’opérateur économique sur l’escroquerie qui était en cours", a déclaré le commandant de la brigade de gendarmerie de Boulmiougou, Boukary Drabo. C’est après la transaction que l’homme d’affaires venu de la capitale s’est rendu compte que les produits qu’ils venaient d’acheter à plusieurs millions étaient de fausses vitamines. "L’appel de l’Européen n’était qu’une manœuvre pour l’amener à acheter les faux produits" , a indiqué M. Drabo. C’est en larmes qu’il est venu se confier à la gendarmerie de Boulmiougou. A entendre le commandant de la gendarmerie, l’enquête est toujours en cours pour arrêter les escrocs. Au cours de ce point de presse, un cas de vol d’épitaphes a été évoqué.

Ainsi, de nos jours, les cas de vol de ferraille n’épargnent pas les lieux de repos des morts. Dans bon nombre de cimetières de la capitale, les tombes sont de plus en plus décoiffés de leurs épitaphes. Dans la nuit du 28 mars 2012, la brigade de gendarmerie de Boulmiougou a appréhendé le sieur Mohamed Sawadogo, transportant un sac contenant des épitaphes. Mis aux arrêts, "celui-ci a reconnu avoir arraché les épitaphes que contenait son ballot, au cimetière Saint-Domingue, situé au secteur n°18 de la ville de Ouagadougou" , a précisé le commandant de la gendarmerie, Boukary Drabo. Selon ses dires, l’hommes arrêté a confié qu’il n’était pas à ses débuts et écoulait régulièrement son butin auprès de ferrailleurs dont Issa Tassembedo, domicilié au secteur n°16. Les investigations ont permis de mettre aussi la main sur M. Tassembédo.

Ce sont au total, 29 épitaphes qui ont été récupérés par la gendarmerie. Ils seront conduits, a dit M. Drabo, dans les jours à venir, devant le procureur du Faso. Il a par ailleurs, invité toute la population à la vigilance, mais surtout à collaborer avec les forces de l’ordre pour mettre aux arrêts ces individus mal intentionnés.

Sidgomdé

SIdwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 avril 2012 à 05:19
    En réponse à : PROFANATION DE TOMBES : Deux individus arrêtés

    je dirais "bravo" a la gendarmerie,petit a petit apres avoir arreter ceux qui deterrent les etiquettes des tombes,je suis sure qu’un beaux jour ils reussirons a arreter ceux qui enterrent les milliards de l’etat Burkinabe dans leurs maisons.Donc vous profaneurs des caisses de l’etat avec vos maisons transformees en cimetieres de milliards faitent gaffe.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés