Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

lundi 19 mars 2012 à 00h32min

Le jeudi dernier, vous le savez, c’était le 8 mars. Inutile de vous dire ce que cette date signifie pour les Burkinabé en général, et les femmes en particulier. Pour vous parler de façon caricaturale, j’évoque le cas de ma voisine. Je précise d’abord que je vis dans un " célibatérium " et je vous assure que je vois beaucoup de choses. Alors, ma voisine dont il est question avait donné son habit, de 8 mars bien sûr, à son tailleur ; quelqu’un en qui elle a confiance. La veille de la journée de la femme, l’habit n’était pas encore prêt, ou plus exactement, son tailleur lui demande de passer le récupérer vers 20h. Mais comme le mari de ma voisine ne veut jamais qu’elle mette pied dehors la nuit, ma voisine a préféré reporter le rendez-vous au lendemain matin. Le lendemain matin arriva. C’est le 8 mars. Malheureusement, l’habit n’était toujours pas prêt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Je vous assure qu’il " ne fallait pas " de Jacky Rapon comme parlerait un ami. Ma voisine a insulté, " reinsulté " son tailleur à telle enseigne que tout ce que le " célibatérium " comportait d’habitants était obligé de tout suspendre pour l’écouter.

Mes amis, vous l’aurez compris, pour beaucoup de femmes, 8 mars sans pagne n’en est pas un. 8 mars ne marche pas sans pagne. L’habitude est si harcelante moralement que les femmes, même les plus démunies font tout pour avoir chacune un pagne. Quand il faut économiser 25F CFA par jour pour une simple question de … tissu, on se pose des questions sur le sens réel que les femmes accordent à la journée.

Dans l’après-midi du 8 mars, j’ai sillonné certaines artères de Ouagadougou. J’ai vu des femmes dansant le coupé-décalé dans les maquis ; j’ai vu des femmes en colonnes toutes en uniforme du 8 mars ; j’ai vu des femmes qui portaient des habits ordinaires. La conclusion que j’ai tirée, c’est que chacune des femmes a son 8 mars et le fête selon ses moyens.

Le problème c’est que celles qui se passionnent pour le pagne ont vendu l’âme du 8 mars et au-delà, l’âme du combat des femmes. La valeur marchande a pris le pas sur l’essentiel. Mais que voulez-vous ? " Ce que femme veut, Dieu veut mais ce que Dieu veut femme s’en fout ". 8 mars 2012 parti, on attend 8 mars 2013. J’espère que vous et moi seront là pour voir si les choses évolueront si tant est que les femmes veulent réellement que leur situation change.

Pas évident que nous puissions constater une évolution l’année prochaine sauf peut-être que les femmes qui n’ont pas le pagne cette année pourraient l’avoir. Pas sûr que les choses changent, car dans leur rivalité de modèles de couture et dans leur saga d’alcool et de danse endiablée, les femmes ont oublié qu’elles risquent la mort en donnant la vie ; que leurs droits sont bafoués ; qu’elles subissent des violences de tout genre et la liste continue. Malgré tout femme s’en fout !!!

Faut-il le leur en vouloir ?

Par Bendré

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 mars 2012 à 02:22, par NirSiza
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    Merci monsieur le journaliste pour cette occasion que vous offrez pour qu’on puisse parler du pagne du 8 mars. J’avoue que dépuis que cette journée est instituée, je ne l’ai jamais aimée, pas parce que la cause n’est pas noble mais à cause du fait que les femmes, les premières concernées ne l’ont jamais comprise au Burkina ici.
    D’abord, elles pensent (pour la plupart) que c’est une journée instituée pour assujetir l’homme en lui demandant de faire des tâches ménagères telles que aller acheter les condiments et venir faire la cuisine pendant que madame se prélasse au salon.
    Ensuite, il faut que monsieur fasse tout son possible pour lui offrir le pagne du 8 mars. Sinon il ne l’aime pas et veut que les autres se moquent d’elle. Même les maîtresses exigent que leurs hommes leur en offrent. Si tu en as beaucoup comme FANTASY, tu es mort.
    Enfin, le soir, il faut l’aménée faire la fête en ville.
    Ce constat fait, j’ai décidé de ne jamais coudre un pagne de 8 mars pour porter ; de ne jamais en coudre pour madame sauf lui donner seulement le pagne. Et le jour de la cérémonie, je l’amène si possible au lieu de la célébration officielle pour qu’elle écoute traiter du thème retenu. Après quoi je la ramène à la maison et c’est tout.
    Sinon à vrai dire, la journée du 8 mars est vue plutôt par les femmes comme une fête qu’il faut fêter avec faste en oubliant carement le sens de cette journée qui devrait être de reflexion, de prise de résolution tendant dans le sens de leur plus responsabilisation dans la vie sociale et surtout familiale.
    Les commerçants profitent de cette journée pour faire de bonnes affaires avec ce pagne. Je ne vois même pas la philosophie qui sous-tend ce pagne si ce n’est permettre à certains de se faire des sous bêtes en abusant de la faiblesse de la femme. N’IMPORTE QUOI

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars 2012 à 16:03
      En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

      mon frere Nirsiza, tu es vraiment un "vrai homme" (sic !) (etre humain !) si je’interprete bien ce nom en dagara (je ne sais si tu es dagara ou non , mais on s’en fout). Ce que tu dis est tellement vrai et j’admire ton analyse et ton integrité, car bien peu resistent a ces pressions. Nous devons etre convaincu de nos positions et les defendre par nos comportements.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 10:34, par isabelle
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    cet article nous interpelle sérieusement. j’ai vraiment honte d’être femme lorsque je regarde le comportement de mas soeurs lors de la journée du 8 mars. pensent -elles aux pionnières qui ont souffert pour nous libérer soit en peu ? non je ne pense le 8 mars est une journée de bamboula pour elle et non une journée de réflexion, d’introspection etc.
    ah oui parlons des rencontres ce jour balivernes sur balivernes. dites moi moi Madame la première responsable du ministère de la promotion de la femme et Madame la première dame combien avez vous dépensé pour vos déplacements sur dédougou ? combien avez vous dépensé en bouffe ?
    mes soeurs avez vous déja fait le compte de la vente des pagnes excusez moi je n’en sais rien mais je pense que cela doit avoisiner le milliard. uhm mes soeurs ce milliard peut il aider combien de femmes à développer des activités rémunératrices ? mes soeurs je vous propose quelque chose pour le 8 mars prochain faites un centre de collecte de fond des pagnes du 8 mars comme si c’était une centrale d’achat. cet argent récolté ne servira pas à payer les pagnes mais à financé des projets. si vous êtes vraiment femmes et fière de l’être je vous en prie et si vous comprenez vraiment le sens de l’émancipation je vous en prie mes soeurs changez de mentalité face au 8 mars, faisons honneur à nos pionnière. Mesdames les ministres de la promotion de la femme on vous change surement pour un changement au sein du ministère mais malheureusement nous constatons que c’est du pareil au même.
    Monsieur le président je vous en prie confiez ce poste à des ...

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 11:19, par Femme
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    Mon cher journaliste, je suis quand même déçu de lire votre écrit qui n’est pas digne d’un journaliste qualifié...
    il faut arrêter de raconter ces genres de choses ; arrêtez de bourrer nos têtes de n’importes quoi. Si vous n’avez rien à écrire, trouvez autre chose à raconter ; mais laissez les femmes tranquille. Heureusement que les femmes ne s’en font que pour des pagnes, qui encore leur sont utile, qu’en est-il des hommes qui laissent tout leur salaire dans les débits de boisson, ou qui sont crédités à mort à cause de l’alcool ??
    Réfléchissez souvent avant de prendre votre bic.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 12:49, par Une FEMME Intègre
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    C’est vraiment révoltant de voir le comportement de certaines de nos sœurs le jour du 8 mars.

    J’étais assise tranquille devant ma porte qui se trouve juste a côté d’un maquis renommé la place et j’avoue que
    j’ai été dégoutée de voir certains agissements.

    C’est vraiment dommage que nos sœurs ne s’intéressent qu’au côté festif du 8 mars. J’ai vue des femmes (nos mamans) danser comme pas possible devant le bar, boire des grosses bouteilles de Guinness au goulot devant le bar et dévorée des brochettes et du poulet à même les plateaux du vendeur et avoir des comportements pas digne en public (quel exemple nous donnons à nos filles avec de tels comportements).

    Quand je pense que de milliers de femmes ont perdues la vie ce jour là afin que nous puissions nous les femmes du monde avoir une certaine autonomie, je crois que ce jour souvenir devrait être un JOUR TRISTE pour toutes les femmes réfléchies et responsables.

    C’est bien de commémorer cette journée en souvenir de toutes ses FEMMES HEROS mais il faut surtout penser à toutes les femmes qui souffrent : celles qui n’ont rien à manger, celles qui souffrent en couche et surtout celles qui ne voient même pas passer cette journée parce qu’elles ne ressemblent pas aux autres et n’ont surtout pas ce FAMEUX PAGNE du 8 Mars.

    Si c’est ça le 8 Mars je crois que je ne me considère pas comme une femme moderne parce que je ne suis pas adepte de : Diandjoba, ivrognerie, ni de faux meeting. Je suis plutôt du genre émission radio pour sensibiliser nos sœurs, débat télé sur nos vrais problèmes à la recherche de solutions, etc…

    Vive le 8 Mars mais dans la réflexion et le partage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 13:49
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    C’est assez dur comme propos à l’égard de notre tendre moitié mais c’est pas dénué de sens et de vérité, loin de là.
    La symbolique du 8 mars a vraiment perdu de la sa valeur pour faire place à la saga festive.
    J’aurai tendance à dire "femmes de toutes les conditions sociales, unissez vous" pour les vraies valeurs que vous incarnez var beaucoup reste à faire pour votre émancipation.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 15:21
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    Belle remarque.
    Chaque femme a sa façon de faire la 08 mars mais la majorité des femmes misent explosivement sur le pagne (uniforme).
    En ce qui conserne le thème choisi je me dis que c’est pas si relatif au jour de la fête(le jour libre) c’est qu’il faut le faire tout en voulant bien le refaire dans l’avenir.
    Votre voisine a bien fait de n’avoir pas été au rendez-vous de 20h chez le tailleur. Qu’est ce que son mari a fait au tailleur ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 16:12, par Le moaga démocrate
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    Je pense qu’il faut renommer la journée : "Fête de la femme" tout simplement.
    Comme la fête de la bière, la fête de la pomme de terre,
    la fête des maraichers,...
    Se sera plus representatif de ce que nous voyons les 8 mars.
    merci.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2012 à 16:31
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    Chers forumistes une proposition concrete : Interdiction de production de pagnes du 8 mars pour l’égalité entre toutes les femmes de toutes les couches sociales du Burkina.
    Chaque 8 mars à seulement 15 km de Ouagadougou impossible à une femme d’avoir un pagne. Alors supprimons le pagne objet de discrimination entre femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2012 à 17:49, par Kis
    En réponse à : Les femmes ont oublié leurs droits sauf les pagnes

    je pense comme disait l’autre que la bétise de l’Afrique, ce sont ces intellectuels. tenez, aucune émancipation de peut venir de ces fameuses célébrations telles qu’elles sont faites de nos jours. il ya une grande disparité dans l’avoir et dans l’être de celles qui trônent royalement dans les tribunes offficielles et celles qui, convoquées à 6h du matin n’auront droit à serrer leur "tassaba" pour défiler vers 11h avec la fatigue, la faim et parfois même l’amertume. madame la ministre de la promotion de la femme est très refléchie et visionnaire en matière de genre et de questions de pauvrété (donc plus de femmes)qu’elle va refuser de soumettre ses soeurs, mères, et filles à des partiques qui n’honorent pas LA FEMME. Quand les femmes (plus de la moitié)se rendront compte de leurs forces pour le changement, on ne pourra plus les duper et le développement ira vite. WAIT AND SEE. Que Dieu benisse la Femme !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés