MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

lundi 5 mars 2012 à 01h05min

Installé le 31 janvier 2012 par Jérôme Bougouma, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (MATDS), le Conseil de discipline ad hoc sur les mutineries policières survenues en avril et en mai 2011 a bouclé ses travaux après près d’un mois de labeur. Il a officiellement remis le contenu des résultats de ses investigations au MATDS le 2 mars dernier à Ouagadougou. Ce document contient des propositions de sanctions à l’encontre des 171 policiers incriminés. Il a ainsi été proposé d’infliger un avertissement à 2 policiers, une retraite d’office à un autre, d’en blâmer 30 et de révoquer 138 d’entre eux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le Conseil de discipline ad hoc sur les mutineries policières d’avril-mai qui a officiellement commencé ses travaux le 31 janvier 2011 avait 3 principales attributions. Il s’agissait pour lui d’examiner les conclusions du rapport de la Commission d’enquête sur les mutineries policières, d’entendre les mis en cause et d’examiner leurs moyens de défense, de proposer des sanctions disciplinaires. Après 3 semaines de travail qui leur ont permis de respecter le délai d’un mois qui leur avait été accordé, les membres du Conseil ad hoc ont remis les résultats de leurs travaux au ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la Sécurité (MATDS), Jérôme Bougouma, le 2 mars 2012 à Ouagadougou.

En application des articles 141, 142 et 143 de la loi 045/2010/AN du 14 décembre 2010 portant statut du personnel de la police nationale, des sanctions ont été proposées contre les 171 policiers identifiés comme meneurs, casseurs ou pilleurs. Ainsi, au cas où le Conseil des ministres ira dans le même sens que le Conseil ad hoc, 2 policiers seront avertis, 30 blâmés, 1 mis à la retraite d’office et 138 révoqués. En plus des 171 procès-verbaux de délibération, le Conseil, à en croire son président, Mahamoudou Sango, magistrat et conseiller technique, a fait des recommandations contenues dans le rapport mais dont le contenu n’a pas été révélé à la presse.

Vers une formalisation du Conseil de discipline ad hoc

Après avoir reçu ces documents, le MATDS a promis qu’ils seront examinés par le gouvernement avec un regard attentif et que les propositions de sanctions faites seront appliquées et leur mise en œuvre suivie. Les comportements répréhensibles des policiers incriminés décrédibilisent les forces de sécurité, selon le ministre, qui a rappelé la nécessité de prendre les mesures appropriées. C’est le prix à payer pour le retour de la confiance entre les populations et les forces de l’ordre, a poursuivi Jérôme Bougouma. Celles-ci détiennent le monopole de la violence légitime qu’elles se doivent d’utiliser à bon escient, et pour le ministre Bougouma, il ne sera plus question de tolérer une indiscipline de leur part.

Le premier responsable a donc promis la fermeté dans la gestion de ce dossier et a même évoqué la probabilité de formaliser le Conseil de discipline ad hoc pour en faire un organe définitif. Les mutineries policières dont il est question ont éclaté quelques semaines après celles des militaires. Parties de Ouagadougou, elles se sont étendues à d’autres régions dont notamment le Houet, à travers Bobo Dioulasso, son chef-lieu.

Juste PATOIN

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 mars 2012 à 08:48
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Il est tout à fait logique, dans un Etat de droit comme le nôtre,que tout détenteur de la force publique soit le plus soumis de tous à la règle de droit.
    Tout a été dit et enseigné à ces forces de Défense et de Sécurité au cours de leur formation, sans ignorer les conseils à aux prodigués par leurs parents et amis.
    Il ne reste plus, pour leur faire entendre raison, que la sanction. La sanction est la seule leçon qui vaille maintenant.
    Les corps habillés, quel que soit leur niveau de recrutement, sont les mieux traités sur le plan salarial en comparaison à leurs camarades de la Fonction publique.
    Ils doivent mériter ce traitement, se faire respecter à travers la discipline, la loyauté et le dévouement.

    Mais comme on dit, l’arbre ne doit pas cacher la forêt !Ces jeunes sont le produit de notre système de gouvernance, marqué pendant longtemps par l’irresponsabilité et le laxisme.
    Tricherie, intervention et défaut de critères de rigueur ont permis à des "voyaux" connus au lycée ou dans le quartier, de détenir aujourd’hui des armes. Que voulez vous ?
    Le bout de bois a beau duré dans l’eau, dit-on, il ne sera jamais caïman

  • Le 5 mars 2012 à 09:10
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Il est tout à fait logique, dans un Etat de droit comme le nôtre,que tout détenteur de la force publique soit le plus soumis de tous à la règle de droit.
    Tout a été dit et enseigné à ces forces de Défense et de Sécurité au cours de leur formation, sans ignorer les conseils à aux prodigués par leurs parents et amis.
    Il ne reste plus, pour leur faire entendre raison, que la sanction. La sanction est la seule leçon qui vaille maintenant.
    Les corps habillés, quel que soit leur niveau de recrutement, sont les mieux traités sur le plan salarial en comparaison à leurs camarades de la Fonction publique.
    Ils doivent mériter ce traitement, se faire respecter à travers la discipline, la loyauté et le dévouement.

    Mais comme on dit, l’arbre ne doit pas cacher la forêt !Ces jeunes sont le produit de notre système de gouvernance, marqué pendant longtemps par l’irresponsabilité et le laxisme.
    Tricherie, intervention et défaut de critères de rigueur ont permis à des "voyaux" connus au lycée ou dans le quartier, de détenir aujourd’hui des armes. Que voulez vous ?
    Le bout de bois a beau duré dans l’eau, dit-on, il ne sera jamais caïman

  • Le 5 mars 2012 à 12:02
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    C’est bien de sanctionner car on se rappelle de ces famiulle endeuillée par les balles de ces derniers. mais, je dirais d’user de toutes les voies de sagesse "coe aime à le dire le pp du gvt" pour la gestion de ces malheureux incidents. Sachons que ces encore des aigris que nous viendrons à faire, ajouter aux militaires radiés ; ça fais un peu trop. Est-ce dire aussi que le tour de ces fonctionnaires qui étaient descendus dans les rues arrivent.

    Tout ces évènéments sont à regretter surtout dans un Etat de droit mais il faut que les autorités situent également leur part de responsabilité car c’est parce qu’il y avait bien des problèmes dans ces différents corps qu’on en est arrivé à ça.
    Encore une fois, usons de toutes les voies de sagesse !

  • Le 5 mars 2012 à 14:26, par Alexio
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    La revocation doit etre accompagner de poursuites judiciaire a l endroit des fossoyeurs de la loi republicaine.

  • Le 5 mars 2012 à 15:12, par Tingandé
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Plus rien ne doit se faire comme avant. J’espère bien que ces derniers ne vont pas troubler la quiétude de nos voyageurs. c’est vraiment un problème éssentiel à résoudre aussi.

  • Le 5 mars 2012 à 15:53, par Achille
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Mais à quand la révocation des magistrats indélicats ? Le rapport du RENLAC en fait état de la corruption dans ce milieux. de plus certains magistrats ont été l’objet de plaintes de la part de justiciables ?
    Où est-ce que le régime a peur d’eux ?

  • Le 5 mars 2012 à 16:07, par tinto
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    On gagnera mieux à faire entendre raison à ces policiers et militaires qu’à les radier ! Pourquoi ne pas organiser un forum des corps habillés à l’instar du forum des jeunes ou des paysans. Pour une meilleure valorisation de leurs corps et leur propre sécurité, eux-mêmes proposeront des solutions dont l’effet sera plus surprenant que celui des sanctions tant prônées. Gagnons en sagesse.

  • Le 5 mars 2012 à 18:27, par l’honnorable
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    bravo on va droit maintenant vers un "BURKINA" émergeant.courage si vous pensé que c’est la meilleur solution c’est bien.mais chose est de reconnaitre que l’on a pas assisté a des pillages de violes et autre exactions comme l’armé.pour un BURKINA de paix cultivons la tolérance le pardon

  • Le 5 mars 2012 à 19:18, par Bouche cousue
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Et les gars du RSP qui ont mis mon Président en débandade en avril 2011 ? No radiation ?

  • Le 5 mars 2012 à 19:55, par Quid
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Mutineries, mouvements de foule suivis de saccages et autres actes de vandalisme sont devenus le lot quotidien des Burkinabes depuis un certain temps !
    Pas une semaine sans que la presse ne parle de faits autrefois inimaginables ici au Faso.On a l’impression que les populations, ayant testé les limites de l’autorite de l’Etat, ont trouvé la faille et s’y engouffrent chaque fois que possible.
    Il est temps de sanctionner tout auteur de troubles sans distinction si on veut trouver une paix veritable au Faso. Les sorties hasardeuses de ministres ou autres ne sont pas des solutions et pire, donne l’impression que l’etat a la queue entre les pattes !
    OU ES-TU AUTORITE DE L’ETAT ????

  • Le 5 mars 2012 à 20:02, par Venlgtogse
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Bonsoir citoyens citoyennes,je constate qu’ils font tord aux policiers qui écopent des sanctions si lourdes.Les trois innocents,affaires ZONGO Justin sont dans le four de 08 à10 ans tandis-que naturellement les coupables ont commencé la réception de leur peine.Un sage burkinabè disait que si ZONGO Justin est un vrai gnougnoiga,vous verrez naturellent les coupables de ce défunt à partir d’un an.Même le patron de la fausse justice a réçu pour lui.Ceux qui ont chassé ces policiers réçoivent pour eux par les délinquants...Leur avocat Togolais a bien prophétisé sur nous les burkinabès .

  • Le 5 mars 2012 à 20:11, par ndivaler
    En réponse à : MUTINERIES POLICIERES D’AVRIL-MAI 2011 : Vers la révocation de 138 policiers

    Non si vous reconnaissez que cette crise est utile inutile de sanctionner les acteurs. Messieurs du gouvernement vous reconnaissez bien que cette crise était inévitable puisse que elle vous permis de cerner les problèmes du pays. Ah oui ils sont déjà victime c’est ce qui les mis dehors pour exprimer leur ras le bol. Sinon combien de fois nous l’avons dit souplement et le régime ne voulait pas entendre raison. Ils ont même assassiné des personnes qui le leur disaient. Non pas de bouc émissaires. LAT dit merci à ces jeunes qui vous ont permis d’être là où vous êtres, de "redresser" un peu le pays. De l’histoire de Guiro, de Jérôme Traoré il n’y aurait rien de concret sans cette crise. Si ce que vous faites est bien donc remercier ces jeunes plutôt que de les sanctionner.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés