Marché de fruits et légumes : Ambiance des lieux après le déguerpissement de « Léguéma Logo »

vendredi 3 février 2012 à 01h14min

Un mois après notre passage au nouveau marché de fruits et légumes de Bobo-Dioulasso, notre équipe s’est rendue une fois de plus ce mercredi 1er février 2012 pour vivre l’ambiance qui y règne après les intégrations des vendeuses de légumes déguerpies sur le site du marché de « Léguéma Lôgô ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il y a quelques semaines, notre équipe avait estimé que le marché cherchait occupantes et clients. Les vendeuses de fruits et légumes qui y étaient, demandaient que les autres femmes de « Léguéma Logo » puissent les rejoindre et en faire un lieu unique de vente de fruits et légumes. Le dimanche 15 janvier 2012, la commune de Bobo-Dioulasso déguerpissait les vendeuses de « Léguéma-Lôgô ». Ces dernières qui se sont déportées, à la place Wara Wara qu’elles ont irrégulièrement occupée y ont été délogées. Dès lors, quelques unes ne se sont plus faites prier et ont commencé à prendre d’assaut les hangars de ce joyau construit à plus de 1,5 milliards de F CFA. Le mercredi 1er février 2012 dernier donc, le constat est tout autre.

Le marché grouille de monde au grand bonheur des occupantes des lieux. C’est aussi ce que confirme le chef de service de gestion de ce marché, Danou Jean Damoué. Il explique que concernant la situation, on parle en termes d’installation et d’occupation. « On parle d’installation quand ceux qui sont attributaires sont venus payer leur facture et savent donc où se trouvent leurs hangars. Et l’occupation sous-entend ceux qui sont déjà présents sur le marché. Dans ce contexte, nous sommes à 72% d’installation et 54% d’occupation sur l’ensemble des 718 hangars », a-t-il expliqué. Pour ce qui est de l’ambiance, elle s’améliore au fil du temps et les plaintes des premières heures ont fait place à l’optimisme et à la joie.

C’est le cas de Maïmouna Ouattara, une vendeuse qui constate une nette amélioration dans son commerce, car le marché se remplit progressivement. Elle a tenu à féliciter notre équipe qui, à l’entendre, a servi de porte-parole auprès des autorités qui ont réagi à leur appel faisant venir de nouvelles occupantes. Quant au chef de service de gestion du marché, il rapporte que quand ils font un sondage, une prospection, les femmes soutiennent que les choses sont différentes de ce que les gens leur racontaient avant qu’elles n’intègrent le marché. C’est dire, selon lui, que le climat entre les agents du marché et les vendeuses est paisible, surtout les femmes de « Léguéma Logo » avec qui la polémique avait pris une certaine allure. Avec ces dernières, l’intégration du marché de fruits et légumes se fait progressivement et semble prometteuse.

Nouvelle installée, Adjara Traoré qui était à « Léguéma Logo » soutient que le déménagement a profité à certains et causé du tort à d’autres. « Dans notre cas, on prenait le déguerpissement du mauvais côté, mais à présent, on ne se plaint pas parce que nous constatons que les choses nous sont profitables », a-t-elle ajouté. Certaines autres vendeuses comme Salimata Sanou disent tout faire pour amorcer le début. Reconnaissant que tout début est difficile, Salimata se dit encourager par les autres femmes, mais aussi les clients qui lui conseillent de ne pas baisser les bras. D’autres acteurs, tels les clients expriment même satisfaction. Les clients du nouveau marché expriment leur satisfaction et trouvent abordables les prix des marchandises.

Hélène KADIO (Stagaire)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 février 2012 à 10:14
    En réponse à : Marché de fruits et légumes : Ambiance des lieux après le déguerpissement de « Léguéma Logo »

    Du courage aux femmes qui ont accepté de s’installer au nouveau marché. C’est vraiment un joyau. Aucun client ne laissera le centre-ville pour se rendre dans un quelconque marché qui n’a pas d’accès. J’ai suivi l’intervention d’une des femmes de Léguéma-logo après le passage des ministres. Je crois qu’on leur fait trop d’honneur, ce n’est pas normal. Si elles veulent, elles n’ont qu’aller s’installer à Léguéma même ou à Banakélédaga, c’est leur problème. Mais nous les clients nous ne les suivront pas. C’est la honte qui les fait errer comme çà. Surtout leurs responsables. « Léguéma-logo ti wili ; na wili la, cou ka boo fè, fadin ouh ka sama. Ni léguéma-logo wili la sogoma, Salia sou bi ta oula fè. A ti kè ! » . Est-ce qu’elles s’inquiètent des accidents que ce marché causait chaque jour ou à l’encombrement de la chaussée qui empêchait les usagers de circuler normalement ? Je ne pense pas. Alors, il faut que les autorités redistribuent très rapidement les places inoccupées à celles qui en ont besoin. Celles qui ont versé leur agent et qui refusent de rejoindre, perdent d’office, un point et trait. Donner leur un bref délai. Continuez la sensibilisation sur RTB2 et les autres médias. Vous allez voir. On est où là.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février 2012 à 12:18
    En réponse à : Marché de fruits et légumes : Ambiance des lieux après le déguerpissement de « Léguéma Logo »

    moi je minquiete de la decision du gouvernement a savoir l octroi un marche au femme de leguemalogo dans larrondissement de do celle ki ont occupe le nouveau marché ne vaudront elle pas repartir la ba si ce lieux n est payant

    Répondre à ce message

  • Le 3 février 2012 à 17:12, par Citoyen de Bobo
    En réponse à : Marché de fruits et légumes : Ambiance des lieux après le déguerpissement de « Léguéma Logo »

    Je suis du même avis que mes deux prédécesseurs !!surtout le premier !!il a pris en compte ma préoccupation mais n’empêche que je dise un mot à l’endroit des deux ministres qui sont venus proposer un autre site dans l’arrondissement de Dô, votre intervention ne facilite pas l’instauration de l’autorité de l’État tant recherché par le premier ministre pour qui vous dites être instruits !!Peuple du Burkina Faso,travaillons main dans la main pour instaurer l’autorité de l’État sans laquelle la paix au Faso sera toujours en péril !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés