NAABA KIIBA AUX HOMMES POLITIQUES : "Ne soyez pas irresponsables !"

dimanche 8 janvier 2012 à 23h42min

Le roi du Yatenga, Sa Majesté Naaba Kiiba nous a reçus dans son palais le 31 décembre 2011. Dans un entretien d’environ 10mn, le chef suprême des Yadsé s’est prononcé sur le déficit céréalier et les élections couplées à venir.
Samedi 31 décembre 2011. La cité de Naaba Kango s’apprête à vivre l’effervescence du réveillon. Des quatre coins de la ville, les discussions tournent autour des soubresauts qu’a connus le Burkina en 2011. Alors que Ouahigouya est déjà en ébullition, c’est le calme au palais du roi du Yatenga. Nous y voilà à 16h 42mn. Cette inscription muraille nous accueille : « Palais du Yatenga Naaba ». Nous sommes au cœur du royaume du Yatenga au secteur 7 de Ouahigouya. C’est là que réside Sa Majesté Naaba Kiiba, 49e roi du Yatenga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La vaste concession est protégée des regards des passants par un mur que ferment deux portails : l’un est interne et l’autre externe. Ici, c’est la loi de la chefferie traditionnelle et il faut se soumettre à de minutieux rites et coutumes.

Dès qu’on franchit les deux portails, on est tenu d’ôter tout bonnet ou semblable. L’étape suivante est une case ronde dont la porte est légèrement rabattue. A ce que l’on dit, cette maisonnette sert de salle d’audience à Sa Majesté. On y entre pour ressortir par une deuxième porte grandement ouverte. A partir de là, nous avançons à une allure très mesurée car nous voyons le chef en pleine conversation avec une communauté religieuse venue lui rendre visite. Juché sur son trône, en toque rouge et en boubou blanc, le roi se montre très loquace. A notre tour, nous sommes introduits par le Samba-Naaba Tigré. Bien que pris au dépourvu par notre visite, Sa Majesté accepte volontiers de répondre à nos questions. D’entrée, il a présenté ses vœux les meilleurs à tous ses sujets avant de laisser entendre que 2011 a été très difficile.

"Les récoltes ont été en-deça des attentes et ce n’est la faute à personne. Nous avons été tout simplement trahis par la pluie. Autant que nous sommes, nous sommes tous des cultivateurs et la situation nous concerne tous." Sa Majesté a alors demandé à tout un chacun d’être charitable. En ce qui concerne les élections à venir, le roi du Yatenga n’y est pas allé du dos de la cuillère pour donner son opinion. Pour lui, cette échéance est programmée depuis longtemps et tout Burkinabè est censé le savoir. "Nous demandons à chacun d’aller voter qui il veut. Nous ne voulons pas qu’il y ait des troubles au cours des élections. En principe, il ne devrait même pas y avoir de troubles si les animateurs de la scène politique sont animés de bonne foi. Que celui qui a perdu accepte sa défaite. Soyez des responsables et non des irresponsables.

Nous voulons, nous aussi, laisser une bonne image à notre passage sur cette terre. Qu’on ne dise pas, au règne de tel ou tel chef, il y a eu la famine, la violence… Nous lançons cet appel à tous les fils du Yatenga et à l’ensemble des fils de ce pays.’’

Hamed NABALMA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés