Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

vendredi 2 décembre 2011 à 01h05min

Les habitants de la zone non lotie du secteur n°30 de Ouagadougou ont exprimé leur colère, le mercredi 30 novembre 2011 devant la mairie de Bogodogo. Ils ont demandé la démission du maire dudit arrondissements. Des centaines de personnes ont pris d’assaut les alentours de la mairie de Bogodogo, le mercredi 30 novembre 2011 pour dénoncer ce qu’ils ont considéré être une malversation. On pouvait lire sur les pancartes : " nous réclamons nos parcelles", "nous réclamons le départ immédiat du conseil municipal pour une enquête fiable", "nous voulons la démission du maire Henri, ..."

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour eux, malgré la suspension des attributions de parcelle sur le territoire national, des individus continuent d’acquérir des lopins de terre. " Nous ne somme pas d’accord avec le maire Henri, car il continue d’attribuer des parcelles à certaines personnes à Balky" s’est offusqué Djibril Naïssa, un habitant du village de Balkuy.

Pour ces manifestants, le dénouement de la crise passe par la démission du maire Henri Kaboré. " S’il ne démissionne pas, la commune de Bogodogo sera toujours en crise", a affirmé Kouka Raymond Kaboré, habitant du village de Ouitenga. Pour le premier magistrat de cet arrondissement, les raisons de cette manifestation sont infondées. " Je ne sais pas pourquoi ils manifestent. J’ai toujours rencontré leur responsable pour faire le bilan des lotissements à Bogodogo", a-t-il dit.
Selon lui, tous les procès-verbaux et les rapports d’attribution de parcelles ont été déposés chez qui de droits lors de la suspension. Donc, les attributions de parcelles ne se font plus à Bogodogo comme les frontistes le prétendent, a-t-il ajouté. Pour lui, aucune personne n’a été conduite devant les autorités pour attributions de parcelles après la suspension comme il l’a recommandé aux habitants de son arrondissement.

La demande de parcelle est forte dans l’arrondissement de Bogodogo et pour cela, il faut, selon lui, 40 000 parcelles pour satisfaire tous les demandeurs. C’est là que réside le problème a-t-il précisé. " Je démissionnerai si le conseil municipal et moi reconnaissons que j’ai fauté" a-t-il ajouté.
Les forces de l’ordre présentes sur les lieux ont pu contenir les manifestants. Pour ces derniers, tant qu’ils n’auront pas gain de cause, c’est-à-dire le départ du maire, ils ne quitteront pas la rue.

Abdel Aziz NABALOUM et Lassane OUEDRAOGO (Stagiaires)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er décembre 2011 à 17:48, par impot+
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Ce problème est facile à résoudre. Recruter 10000 jeunes étudiant d’au moins licence pour :
    - 1) Faire l’état des lieux des parcelles loties attribuées et non mise en valeur et aussi de leur propriétaires et si possible du mode d’acquisition,
    -2) faire l’état des lieux des maisons et immeubles et leur propriétaire,
    - 3) faire le point des statuts de chaque bâtiment (usage d’habitation, usage de commerce, usage de culte etc.),
    - 4) Faire l’état des lieux des espaces verts
    - 5 ) Faire l’état des lieux des non lotis de Ouaga en particulier
    - 6) Faire l’état des lieux des difficultés liées aux lotissements
    -7) imposer les contrats de bail et subordonner sa présentation à tout paiement d’une indemnité de logement (que le salaire soit du privé ou du public),
    - 9) Développer les autres chefs lieu de province pour qu’ils soient attrayant pour les fonctionnaires qui ne feront plus de Ouaga un rêve
    - 10) Développer prioritairement les communes rurales environnantes de Ouaga telles que koubri, Saponé Tanguin Dassouri et autres et tracer des autoroutes pour les rejoindre
    - 11-)Développer les transports en commun interurbain).
    - 12) Lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance
    - 8) Encadrer tout cela par un impôt dissuasif sur les locations de maison et vente de parcelle ( Exemple :
    ► chambre+ salon si son prix ≤ 20000 FCA on fixe son impôt à 5% ; si son prix est compris entre 20000 et 30000 f on fait l’impôt à 25% et si son prix est ≥30000 on fait l’impôt 60%
    ►Si mini villa a prix ≥ 40000 CFA, on fait l’impôt à 50% sinon on fait l’impôt à 5%
    ► Si parcelle en dehors des zones commerciales désignées par l’état est ≥ 2000000 on fait 60% d’impôt sinon on fait 0% d’impôt ►etc. etc.).
    Avec de tels impôts, on ne dira pas que l’état a fixé les prix pour un commerçant et qu’il ne permet pas la libre concurrence mais comme un commerçant aussi ne peut pas empêcher à l’état de prendre ses impôts comme il veut selon la loi, le tour sera ainsi joué pour tout le monde et pour le bonheur du citoyen. Le commerçant ou le douanier qui louera son bâtiment ou vendra cher sa parcelle paiera tellement d’impôt qu’au finish il n’empochera pas grand-chose et s’il veut augmenter davantage le prix de départ pour espérer empocher plus, le prix final sera tellement exorbitant qu’il n’aura pas de client et se découragera et vendra donc au prix bas raisonnable et accessible au consommateur et ainsi il paiera peu d’impôt. Ce travail fera rentrer des milliards dans la caisse de l’état et les 10000 jeunes recenseurs seront payés à partir de ce pactole et le chômage va baisser un temps soit peu. La prochaine guerre au Faso sera liée à la terre. Les gens vendent les parcelles à 5, 6,10, 20 millions et louent des chambre salon à plus de 50000 mais ne donne rien à l’état qui curieusement ne dit rien. Les gens sont allés payer les champs des paysans avec l’argent volé qu’ils ont clôturés en croyant qu’un titre foncier suffira pour léguer ce patrimoine à leur rejeton au détriment des rejetons des paysans. C’est mal connaitre (demander aux Blancs terriens du Zimbabwe ou de l’Afrique du Sud et vous comprendrez).
    NB : Je ne suis pas dupe et sais très bien que je suis entrain de prêcher dans le désert car certains gourous du régime on des centaines de parcelles, plusieurs immeubles, plusieurs mini villas et plusieurs célibatérium qu’ils cachent et ne souhaiteraient pas être identifiés à travers ce que je recommande. Ils feront tout pour que mon idée ne passe car ce que je propose est le petit frère du délit d’apparence.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2011 à 18:01, par GO
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Ce régime a tout mélangé. Ils se sont partagés tout Ouaga. C’est pas le départ du maire le problème. C’est le désordre créer par ceux qui ont précédé. On ne peut pas comprendre la superficie actuelle de Ouaga et qu’il ait toujours des problèmes de parcelles.
    Il faut une enquête très sérieuse sur tout ouaga pour permettre à tout le monde d’avoir chez lui.
    Quelqu’un qui va travailler toute sa vie à Ouaga et il y a tien comme voie claire pour lui permettre d’être loger.
    Voila un Burkina qui se dit émergeant.
    Go

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2011 à 18:31, par Tanga
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    La dame qui était maire de Bogodogo doit aussi repondre. La pagaille a été organisée quand elle était là non. Des gens ont déjà payé 50000 ou 100000 F et attendent depuis leurs parcelles. Il faut leur satisfaire et trouver des solutions à ceux qui ont été laisés. un point c’est tout ! Il n’y a pas d’autres solutions qui tiennent. Le fait de vouloir remettre l’argent déjà pris est une mesure inacceptable. Depuis combien d’années ? Plus de 10 ans quelqu’un attend sa parcelle et on vient lui dire de reprendre son argent ? Si vous pouvez lui donner l’argent d’une parcelle d’accord, autrement c’est inadmissible.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2011 à 20:39
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    IL faut en réalité soumettre tous les arrondissements de ouaga a un audit tant matériels que financier des parcelles car l’argent des parcelles a servi a enrichir les maires des arrondissements.
    A signonghin c’ est pire que ailleurs sauf que le maire a tout simplement éviter les non lotis et parceller les espaces vides et vendre avec sa clique de revendeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2011 à 21:30, par le citoyen
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    J’ai logé au non loti du secteur 28 mais je vous assure que j’ai suivi le lotissement et ya eu trop de fraude dans cette affaire de BOGODOGO. En effet pour pouvoir attribuer les fraudeur ils ont inventé les tracer des voies principale avec un projet de deserte de l’onea dans la zone. Donc les faux numero ont été attributaire a ouitenga et balkuy. Aussi des parcelles de grande superficie de la zone ont deja été attribuée a des personnes donc il fallait deguerpir les residents aux abord. vous voyer comment les gens mentent alors qu’on connait la realité. S’il y’a une vrai enquetes sur les attribution de ouitenga et balkuy des tetes vont tomber.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2011 à 23:41, par gadro
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    j’ai honte pour ma nation, des gents qui peuvent même pas s’exprimer clairement deviennent maire sous prétexte de tête de liste. en voici les conséquences. on doit annuler ça pour que nous ayons des élus de valeur.
    avec un peuple nul d’engagement c’est comme çà, récoltons ce qu’ont à semé. tanpi

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:03, par Zoenabou
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Vous etes tous des jaloux et vous perdez la tete. Quelle ignard va construire sa mini villa, la louer à 40000 F et payer 50% d’impot. Avez vous fait un peu de comptabilité dans votre vie ? vous ne me direz pas que êtes un étudiant quand meme !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:08, par Koutaba
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Tout ces jaloux qui parlent ne connaissent pas Henri. Henri est un militant qui a oeuvré pour la ceation puis l’epanouissement de la commune de Bogodogo.Il est auservices des veuves, orphelins , personnes deminues, etc. C’est la jalousie qui va tuer les Burkinabe. Si tu es bien et que tu payes une moto,les jaloux veulent que tu marches a pieds.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:14, par Ma-Youré
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Moi je vais etre direct avec ces jaloux. Dites moi dans quel pays tout le monde a eu des parcelles. Donnez moi juste un seul nom. Si vous n avez pas eu de parcelles a Bogodogo , ne vous en prenez pas au Maire. En prenez-vous a vos parents qui n ’ont pas fait de vous des personnes epanouies. C est tout !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:19, par Compaore L.
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Ce Monsieur qui parlent d’impot sur les parcelles ne sait pas ce que c’est que l’impot. Il ne connait meme pas le prix d’une brique a Ouaga. C’est triste de raisonner de raisonner ainsi au 21 eme siecle.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:24, par Madeleine
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    C’est jaloux se trompent de cible. Je vais etre direct avec eux. TOUT LE MONDE N EST PAS OBLIGE DE VIVRE A OUAGA. Le Burkina c est plus de 7000 villages et s’il n ya pas de place de ouaga vous pouvez aller a ziniare ou a Fala Ngoutou ou Bereba ou derriere kantchari. Il ya bcp de terre et de place la bas pour tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:28, par Kadiatou
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Henri est un beau gosse ; un self-made-man qui a reussi d^sa vie. Que Dieu le porte plus haut que cela. A l’assemblée ou à un poste mînisteriel. Que Dieu benîsse le Maire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 00:31, par Ilboudo
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Les gens doivent laisser tomber ces problemes de parcelles. Ce debat na vance pas le pays. Il y a 15 milllions de Burkina et si tout le monde veut vivre a Ouaga, chacun n’aura pas 1 centimetre carré. Soyons donc raisonnable et ne nous trompons pas de cible.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 09:07, par razo
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Ces soit disants frondeurs ne sont autres que des instruments politiques ayant prfités de l’argent des parcelles et veulent éternellement vendre des parcelles. En construisant sa non lotie on n’est pas obligé de vous attribuer une parcelle. La preuve en est que vous déposez une demande de parcelle au moment du payement de votre souscription. Jusqu’au dernier jour tous les habitants de Ouaga n’auront jamais chacun une parcelle

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 09:12, par article 37
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Je viens vous assurer que la mauvaise gestion du Maire actuel est véritable. Il a créer autour de lui un protocole inaccessible qui se prend pour le protocole du président de la république, du genre le Maire ne reçoit pas n’importe qui. Parce lui n’a pas été élu mais il a passé un concours pour devenir Maire.

    J’invite le Ministre de l’Administration Territoriale à suspendre ce Maire et à commettre un audit pour situer tout le monde. S’il n’est pas coupable de malversation, un audit le lavera de tout pécher.

    Pour l’instant, nous ne voulons plus de ce maire. Y en a mare, marre

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 09:13
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Pauvre de nous Burkinabé. C’est dure de résoudre ces problème de lotissement. Dans les non lotis chacun se contente d’un lopin de terre, construit ses dix tôles et réclame une parcelle de 300 mètres carré. La mairie doit t’elle dessiner les parcelles ? C’est vrai qu’eux aussi font des dil mais il faut essayé de comprendre....

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 09:27, par GO
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Voila des gens qui parle de jaloux et trouve que ce n’est pas une obligation pour tout le monde de vivre à Ouaga. D’autre veulent des exemples de pays ou tout le monde à une parcelle. A ceux là qu’ils ont malhonnêtement eu leur vie dans cette vie et ne vivent surement pas mieux que nous qui parlons des autres. Et ne voyage pas plus que nous aussi. Mais tôt ou tard, tout sera claire dans ce pays.
    Vous n’aviez pas honnête de parler ainsi ?
    Vous croyez que si tout ce monde ne vivait pas à Ouaga vous alliez être ce que vous êtes ?
    Vous croyez que vous alliez pouvoir cacher éternellement la vérité parce que vos parents vous ont réservé des biens mal acquis ?
    Je suis convaincu que vous ne connaissiez pas les efforts qui sont fait ailleurs pour le vie être de la majorité.
    Mais courage. Ce que je sais, c’est Dieu qui est fort.
    Le maire disait que ceux qui savent qu’il ne peuvent pas tenir à Ouaga n’ont qu’à repartir.
    C’est pas compliquer fait sortir la police et cacher tous les pauvres de Ouaga, et vous qui aviez eu la chance que vos parents se sont bien battus pour vous, vous alliez encore mieux vivre et ça peut même être une vie éternelles.
    Ce qui est sur, un jour viendra...on ne trouvera pas une parcelle pour tout ceux qui vivent à ouaga, mais on va savoir qu’on peut mieux loger bons nombres de Ouagalais.
    Parole de GO

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 09:49, par le Burkinabe de Hollywwod
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    la solution est simple. que chacun soit proprietaire de sa parcelle des non loti en l’etat. si tu peux vivre dans 10 toles youpi c’est pour toi a vie. les gens dorment comme des rats et veulent qu’on leur donne des parcelles qui vont finallement vendre et se retrouver ailleurs pour creer un autre non loti. les meme personnes ont des lopim de terre dans tous les non loti et veulent se retrouver avec 4 parcelles. non non et non. il ne faut laisser s’installer cette chienlit. envoyer les crs les matter.
    Quand a celui qui parle des impots tu oublie que c’est le client qui paient toujours l’impot d’une maniere ou d’une autre

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 10:03, par konkobo
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    la honte va me tuer au pays des hommes intègres .et on ne finira jamais de parler les problèmes de parcelles .la faute incombe à l’état qui n’a pas une politique de logement au burkina .il ya des gourous qui ont dix voire 20 parcelles pendant ce tempts et nous autres , nous n’avons rien.pour les logements sociaux encore pire .alors le ministre doit d’abord resoudre les problèmes de litiges dans les communes ou il ya prblèmes. je proposerai de faire un inventaire de toutes les parcelles depuis 1992 et après cette évalution , retirer toutes les parcelles non mises en valeurs et les réattibuées

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 10:23, par Koudbi du sect30
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Il faut dire que les habitants en ont ras le bol.
    je reside dans le secteur 30. c’est en 1999 que j’ai acquis un lopin de terre dans cette zone non lotie sur laquelle j’ai erigé une maison de 16 toles. jy ai habité jusqu’en octobre 2008, date a partir de laquelle j’ai ete affecté en province.
    il faut dire que le processus de lottissement a commencé en 2003 si je ne me trompe pas. ce qui est sur, j’ai ete recencé comme residant reel et j’ai meme payé 50 000FCFA. e Henri Sandaogo KABORE, l’actuel maire est cosignataire de la quittance en question.
    mais je vous jure que jusqu’aujourdhui, je n’ai ete attributaire d’aucune parcelle. pire, toutes demarches entreprises sont tombées dans l’oreil d’un sourd. il faut dire qu’il y escroquerie du moment ou on encaisse l’argent depuis 2005 et apres avoir vendu nos parcelles a prix d’or à leurs amis, on nous dit qu’on va nous remboursé nos 50 000FCFA. soyons serieux, que le service de l’Etat chargé du controle s’y interesse un peu à la gestion de la dite Mairie afin qu’on puisse voir un peu clair dans cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 11:00
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Pourquoi on aime traiter les gens de jaloux ici au Burkina. SVP arrêtez d’insulter les gens et soyons raisonnable. comment quelqu’un peut à lui seul avoir 10 parcelles pendant que les autres cherche une seule. Aussi, où est-ce que les autres gagnent l’argent pour se construire les 10 parcelles et les mettre en location. c’est simplement du blanchiment d’argent. Ils ont volé tellement d’argent qu’ils n’osent pas aller le déposer en banque parce qu’ils seront découvert donc ils le mettent dans l’immobilier et si on veut démasquer ça on nous traite de jaloux. Nous on vaut mieux on est jaloux et vous, vous êtes quoi ? des voleurs. Il faut créer un logiciel de gestion des parcelles et recenser tout ceux qui ont des parcelles, celui qui a plus de deux parcelles ils les attribuent à ses enfants qui n’auront plus de parcelles à leur nom dans la même ville et ainsi le maximum de personne pourront avoir une parcelle.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 11:01, par Pas nécéssaire, la dimission !
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Moi, je ne suis pas un parent ni un ami au maire de de Bogodogo. On n’a jamais causé ensemble. Tout ce que je sais de lui, c’est qu’il est le maire de mon arrondissement. Pendant les attributions, je le voyais avec la commission d’attribution pour s’assurer que les choses vont bien. Personnellement je le trouve humble et modeste, il a du respect pour les autres. Quelques fois lors de certaines cérémonies, il est même confondu aux habitants ordinaires ; pour ceux qui le connaissaient pas, ils se mettent à demander" où est le maire ?. Le maire n’est pas encore arrivé ? Etc. Je ne demande pas sa demission et je suis contre qu’il demissionne à quelque mois des prochaines élections. Moi, qui vous écris, je suis toujours en attente de ma parcelle comme les autres. J’ai payé 100 000Frs en 2006 car on m’a enregistré comme PNR (Propriétaire Non Resident) à cause de mes voisins qui ont dit que je ne loge pas là-bas alors que mes petits frères au nombre deux y logeaient. J’ai acheté mon non-lôti en avril 1993 et construire la même année. Deux chambres-salon (30 tôles), cuisine (4 tôles), douche et WC, la Clôture et un portail double-battant. J’y ai residé jusqu’en 1998 avant que l’Etat ne m’affecte en province pour toujours servir mon cher Faso. En partant, j’ai fait appel à deux de mes frères pour occuper les lieux et chaque fois que je suis à Ouaga j’y loge. Je n’ai pas trouvé de problème lorsque mes voisins ont declaré à la commission que je n’y reside pas et cela a valu que j’aille payer 100 000frs au lieu de 50 000frs pour le RR (Residents Réels). Je suis toujours en attente comme les autres surtout que toute ma cour est prise par un carrefour. Seule ma cuisine de 4 tôles est épargnée et est dans la parcelle d’un de mes voisins. Mais le gros problème, le veritable problème, c’est si malgré ma patience, mon bon sens on ne m’octroit pas de parcelle pour avoir respecté toutes les demarches légales, là je porterai l’affaire en justice. J’informe que j’ai déjà fait des photos de mon non-lôti et de tout ce qu’il y a la-dédans. Il faut avoir un peu de respect pour vos administrés comme nous, on l’a pour vous qui nous gouvernez en ce moment. Sinon ça ne va pas aller. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 11:37
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    les gens sont fier d’insultés leurs parents voleurs. Où vos parents ont eu l’argent pour vous léguer des bien ? on a qu’à se respecter au Faso sinon un jour on va bruler tout vos bien et reprendre le Faso à zéro. Là on saura qui est qui.continuer de vous moquer de nous. C’est notre argent qui vous fait vivre donc attention à vos propos.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 11:55
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Les problèmes que posent les frondeurs sont-ils fondés ou pas ? Le maire a-t-il une gestion transparente des questions qui préoccupent ses administrés ou non ?
    Voilà des questions que des gens censés doivent se poser avant d’éructer des élucubrations quant à aimer, supporter ou flageoler le maire de BOGODOGO.C’est une querelle vaine que de taxer les uns d’aigris, de jaloux, de ceci et les autres de cela.Le maire a un devoir et des responsabilités.Qu’il soit bon militant du CDP ou de l’UNDD, il gère une commune où vivent les RDA, PRA,MLN,PCRV,UPC et que sais-je encore.
    Même si à un moment donné,il a armé ses LARBINS de gourdins pour traquer des manifestants de ZOGONA à travers le quartier et sur l’Avenue CHARLES DE GAULLE, il demeure le maire de tous et sa gestion doit être jugée.Les citoyens veulent des conditions de vie de plus en plus acceptables. Il est du devoir des maires qui sont élus pour cela d’être à leur écoute et de leur parler plus souvent.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 11:58
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    je voudrais m’adresser a l’illuminé qui propose de surtaxer les maisons ! ne prend pas pas les investisseurs pour des imbéciles ! avec cette loi tu cherchera une maison a louer a ouaga pendant des années ! et personne ne construira plus quelque chose de bon a Ouaga ! c’est la mondialisation ! les gens vont aller investir ailleurs ! la ville va ressembler a une favela !
    Et que fera tu de celui qui a travaillé dure des années pour construire ses maisons et préparer sa retraite ? tu t’en fou n’est ce pas ? Chacun ses problèmes c’est ca ?
    Donc cherchons des solutions justes et équitables !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 12:48, par Tanga
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    On a dit que tout ceux qui avaient payer les 50000 ou 100000 avaient droit à leurs parcelles. Alors d’ou vient qu’on doit leur remettre leurs agrents. Cela veut dire qu’entre temps il y a eu magouille ou Quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 13:14, par Mecontent
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Quelqu’un peut m’expliquer, comment une parcelle attribuer depuis 2005, ne figure pas ni a la mairie ni au domain ?

    Nous parlons trop et travaillons tres peu.
    Il faut qu’on change sinon l’avenir n’est pas certain pour nous pays pauvre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 13:36
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Moi je pense que le problème de lotissement de bogodogo est resorbable,juste une volonté politique.il y’a suffisament de place,pour peu qu’on arrête,de faire du favoritisme au profit de la famille,qui rafle tout,pour y faire de la spéculation immobilière,en y érrigeant des logements de hauts standing,qui du reste n’est pas à la portée du burkinabè moyen !comme quoi,dans ce pays,c’est la loi du plus proche...qui passe !il y’a veritablement de l’espace,en tout cas,suffisamment pour satisfaire les revendications des habitants !Et puis,puisqu’il n’ya plus d’espace,cependant la Sonature continue de vendre des parcelles ?Peut etre que je ne comprends pas !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 14:49, par Veritass
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Personnellement je connais les gens de la Mairie, qui sous le nom du Maire passe de service en service pour demander des faveurs pour le Maire. Il est élu mais il tente par tous les moyens pour trouver des financements, soit au nom de lui même, soit au nom de son parti.

    C’est vraiment grave de tels comportements.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 15:42, par sara
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    henri sait très bien qu’il ne peut pas resoudre cet problème de lotissement,c’est parce-qu’il boufé dedans qu’il a accepté remplacé zenzbo drabo.pour que ce problème soit resolu il faut que les enciens reviennent.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 17:05, par Mauvaise haleine
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    il faut voir du coté des agents des impots (surtout ceux des dommaines, ce sont des voleurs) qui en complicité avec les mairies se partagent la mojorité (la part du lion) et laisse le pauvre citoyen. tous ces gens sont des voleurs ! puirsuivez les !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2011 à 17:41
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : Des manifestants réclament le départ du maire

    Une bonne leçon pour les burkinabés electeurs

    On ne vote pas à cause de tee-shirt, ou de quelques billets d’argent
    On vote celui qui est crédible, prêt à respecter ses engagements
    En 2012, aux prochaines élections, savoir faire le choix que de faire parti d’un bétail electoral orienté
    Ou est l’opposition ?

    sensibiliser pur les elections, faire savoir aux electeurs que personne ne peut savoir qui chacun a voté

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés