Campagne mondiale de la population : 150 000F pour le 7 milliardième habitant dans les Hauts-Bassins

mercredi 2 novembre 2011 à 00h54min

La planète terre abrite depuis le lundi 31 octobre 2011, sept milliards d’habitants. A l’instar des autres pays, le Burkina Faso a commémoré cet événement et dans la région des Hauts-Bassins, 150 000F ont été donnés à un bébé de façon symbolique qui est née le 31 octobre à minuit trente deux minutes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Défis, mais en même temps opportunités, ce chiffre grimpant de la population sur la terre », selon le directeur de l’économie et de la planification de la région des Hauts-Bassins, François d’Assise Dembélé. Opportunités, parce que l’homme est un capital pour un développement probable et défi, parce qu’il faut recouvrir aux besoins quotidiens, pourtant divers et complexes. En tout cas, le lundi 31 octobre, le monde a atteint 7 milliards de personne. Pour marquer cet événement, les autorités de la région des Hauts-Bassins, avec à leur tête, le premier responsable, Siaka Propère Traoré se sont rendus à la maternité de l’hôtpital Souro Sanon pour, de manière symbolique remettre la somme de 150 000F CFA au bébé qui est né ce jour. C’est une fille et elle est née à minuit 32 mn.

Son père se nomme Richard Voho, mecanien auto et sa mère Marie Konaté, ménagère. « C’est juste une estimation, vu que beaucoup de femmes ne se rendent pas à l’hôpital pour accoucher. Nous avons donc ciblé la maternité de l’hôpital pour avoir le bébé qui a vu le jour ce lundi », explique le DREP François d’Assisse Dembélé. Cent cinquante mille pour quoi faire ? Il s’agit d’un geste symbolique par pour encourager les naissances, mais pour non seulement soutenir ce bébé, et aussi interpeller les parents de l’ampleur des défis qui se présentent avec cette démographie. Toujours de l’avis du directeur régional de l’économie et de la planification, bien que l’accroissement de la population soit un incident pour le développement, il n’y a pas d’inquiétude à faire.

« Il faut reconnaitre qu’il y a plein d’opportunités dans la mesure où l’homme est le premier capital. Il faut donc investir dans l’homme afin qu’il ne devient pas un fardeau », foi du DREP. D’où la réflexion individuelle et collective pour situer la problématique de cette croissance démographie qui est malheureusement en déphasage avec celle économique. Pour cela, une conférence publique est prévue dans les jours à venir afin que chacun puisse donner son apport pour les défis à relever et les perspectives.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés