Burkina Faso : Les attributions de parcelles à Koudougou rapportées, le maire à chaud !

mercredi 12 octobre 2011 à 03h46min

C’est avec des affaires du genre des parcelles de Koudougou que l’on se rend compte que la presse est véritablement un quatrième pouvoir. En effet, le maire de Koudougou a pris sur lui soi-disant d’aider à l’embellissement de sa cité et de donner des parcelles à des gros bonnets censés réaliser des investissements lourds, mais il y a des hics.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est avec des affaires du genre des parcelles de Koudougou que l’on se rend compte que la presse est véritablement un quatrième pouvoir. En effet, le maire de Koudougou a pris sur lui soi-disant d’aider à l’embellissement de sa cité et de donner des parcelles à des gros bonnets censés réaliser des investissements lourds, mais il y a des hics.

Tout d’abord, tous ceux qui ont été bénéficiaires des parcelles étaient loin d’être toujours demandeurs. Ensuite, la dimension pantagruélique des attributions était tout-à-fait révoltantes : « Les parcelles en regard des noms qui sont sur le plan sont loin d’être destinées à des usages d’habitation, car certaines auraient des superficies de 2000 m2 ou même de 5000 m2 » (L’observateur Paalga en date du 21 Août 2011).

Comme si cela ne suffisait pas, c’est en grugeant le propriétaire légitime Jacques Yaméogo que le maire à effectué cette réalisation d’attribution cabalistique au travers de laquelle, après avoir mouillé les personnalités du pays dont le Roch Marc Christian Kaboré, Brice Bayala, Juliette Bonkoungou, François Compaoré, Noël Kaboré, etc., il a pris soin de ne pas s’oublier.

Sur la question on s’en souvient, l’UNDD, le parti de Me Hermann YAMEOGO, a fait une conférence de presse. Les conseillers municipaux UNDD de la commune de Koudougou ont animé le jeudi 18 août 2011 une conférence sur l’affaire dite du “verger litigieux” du vieux Wendyam Jacques Yaméogo. A cette occasion, les journalistes avaient en face d’eux Adama Ouédraogo, Benjamin Yaméogo et Norbert Yaméogo, respectivement conseillers des secteurs 10, 2 et 4. A sa suite, L’Evènement a provoqué le buzz à travers un article circonstancié fortement documenté qui a entraîné pas mal d’attributaires à rejeter les cadeaux royaux dont ils ont été bénéficiaires.

Sanfinna, ainsi que d’autres organes, ont également apporté leur grain de sel pour dénonciation. Le résultat ne s’est pas fait attendre, lors du conseil des ministres en sa séance du 5 octobre 2011, « Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a fait au conseil des ministres une communication relative à l’attribution controversée d’une réserve ayant fait l’objet d’un déclassement au secteur 4 de la commune urbaine de Koudougou. Le conseil ayant constaté des violations flagrantes à l’éthique, à la gouvernance et aux règles administratives, a donné instruction au ministre en charge du dossier de situer les responsabilités et de prendre les sanctions qui siéent. En outre, l’acte d’attribution est annulé et la réserve litigieuse sera affectée à un usage d’intérêt public. » Dixit l’Observateur Paalga du 6 octobre 2011.

Aujourd’hui, à la mairie de Koudougou, il y a des gens qui pleurent et des gens qui rient. Ce qui est sûr, c’est que l’édile de la cité ne doit pas être dans le deuxième camp. En attendant de voir toutes les mesures qui suivront la suppression des attributions, on ne peut pas manquer d’envoyer un signal d’encouragement au Ministre de l’Administration territoriale qui sur le coup a fait un bon boulot.

Jean

San Finna

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés