Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

vendredi 30 septembre 2011 à 00h34min

Laisser la bonne tout faire dans un foyer, est un comportement à haut risque. Le couple Germain ne dira pas le contraire, car sa petite Mira en a été victime en attrapant le SIDA.
Tous les examens ont été faits pour diagnostiquer le mal de la petite Mira. Mais aucun examen n’a pu situer le médecin traitant de la petite. Finalement, il décide de faire le test du SIDA de toute la famille. Germain, son épouse et leur premier gosse ont été diagnostiqués négatifs. Le test de la petite Mira cependant a été positif. Panique totale. Le médecin qui ne comprenait rien de cette situation, insiste auprès des parents de la petite qui continuait de maigrir car le mal la rongeait.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Toutes les pistes ont été prospectées sauf du côté de Sanata la bonne. Un jour, le médecin rend visite de façon anodine au couple Germain qu’il avait toujours essayé de remonter le moral après ce test combien attristant. C’est ce jour qu’il a compris qu’une cinquième personne vivait sous le même toit que les autres quatre membres de la famille. Il décide de faire le test de Sanata la bonne et le résultat est positif. Sans conclure de sa responsabilité d’avoir contaminé la petite Mira, le médecin laisse le soin à la famille de « voir clair dans cette affaire », comme dira l’autre. Sanata qui ne savait pas que le fait de se brosser avec la brosse de la petite Mira était chose dangereuse, n’a pas mentionné ce cas à ses patrons qui lui ont posé toutes les questions.

Le couple décide de se débarrasser de sa bonne qui était jusque-là un suspect sérieux. Le jour qu’elle devait quitter ses patrons, elle s’est levée comme d’habitude pour faire sa toilette matinale. Pendant qu’elle se brossait, la patronne s’est approchée d’elle pour lui poser les dernières questions. C’est à ce moment qu’elle a trouvé Sanata en train de se brosser avec la brosse à dent de leur petite Mira. Et elle saignait comme d’habitude. La patronne surprise par sa découverte, a crié fort sans le savoir. Car elle venait de comprendre comment la bonne a contaminé sa petite Mira.

Elle s’en est rendue compte trop tard. Une histoire qui interpelle tous ceux qui laissent les bonnes tout faire sans une assistance quelconque. Malheureusement c’est une innocente qui a été victime de ce comportement du couple Germain. Car la bonne était devenue pratiquement la maman de la petite. Si vous n’êtes pas regardant en la matière, il est encore temps pour vous de revoir votre comportement si vous ne voulez pas être désagréablement surpris.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr)

L’Epress du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 septembre 2011 à 09:22, par George
    En réponse à : Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

    Cette affaire a eu lieu où et quand ? Ou s’agit-t-il d’une invention du journaliste ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2011 à 09:40
    En réponse à : Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

    Il faut quand meme reflechir avant de tirer des conclusions hatives !que vouliez vous ?que Madame suive Sanata lorsque celle-ci fait sa toilette ou bien qu’elle la surveille dans tous ses faits quotidiens ?Mieux encore, si elle doit la surveiller toute la journée, ne devrait-elle pas laisser tomber son travail ?Encore mieux : pas de bonne à la maison, Madame n’ira pas travailler, elles fera toutes les taches à la maison !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2011 à 11:57
    En réponse à : Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

    article nul et sans valeur retournez en ecole de journalisme pour apprendre comment on retranscrit un fait divers.
    Sans rancune faut pas facher

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2011 à 12:51
    En réponse à : Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

    dmettons que cete histoire ait ete inventée de toute piece, elle aura au moins l’avantage d’attirer l’attention de tous sur une problematique de santé publique et de faire de l’education a la santé : un citoyen eduqué, formé et informé et en bonne santé est le meilleur investissement pour le developpement d’un pays
    cette histoire pose le changement radical que doit adopter les populations africaines face a l’evolution du monde : la solidarité, le partage des biens, le collectivisme pour aller vite, ne peut plus se faire comme avant, jusque dans les biens intimes comme les slips calecons, lames rasoirs brosses, etc Mais la bonne le savait-elle qu’elle faisait courir un risque a sa petite protégée ? Maintenant elle risque ded’etre victime 2 fois : sa propre maladie et les remords d’avoir entrainé la maladie d’une innocente enfant.. Les nouveaux problemes de societe imposent des comporteùments nouveaux sans perdre de sa propre culture : c’est s’adapter sinon c’es la mort pour la societe avec des comportements inadptés.
    Cecte histoire est un exemple des sources de contamination les plus repandues en afrique pour les maladies du sida et les hepatites et non pas par les relations sexuelles comme on le claironne que c’est par le sexe en afrique. Si le HIV se propage par les relations sexuelles, en afrique je soutiens uqe cette epidemie se repand a cause des conditions de vie et du manque d’hygiene et les comportements sociaux qui ne sont plus adaptés au contexte et a la asituation actuelle. Voila ou se trouve la responsabilité des elites qui veulent vraiment aider le pays et les populations au lieu d’accumiulés des diplomes qui ne servent a rien. C’est une volonté ou un choix politique a faire. Dans cette histoire tout le monde est victime du fait de l’ignorance de la pauvre bonne. Si elle a avait sa brosse a elle et si elle etait informée des risques etc tout le monde y gagnerait : elle meme, la famille et le pays tout entier car en tant quqe femme elle eduquera d’autres personnes, et les voisins de leur cote prendraient conscience, etc et cela faisant boule de neige, ce sont des centaines, des milliers, etc de vies ainsi epargnées et des gens qui se prendront en charge.
    la lutte contre le sida et autres maldies emdemiques ne se fera pas dans des colloques financés a hauteur de milliards (dont quelques beneficient), mais par l’education des pupulation a la santé publique et a comprendre quelque peu les changements qui se font actuellement
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2011 à 13:14, par Dr Roger
    En réponse à : Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

    l’article est interessant mais la conclusion semble bancale et partielle. Le vrai probleme est que les bonnes sont souvent considerees comme des "moutons" et ne sont jamais couverts par les soins de santé de la famille hote. Conbien de bonnes sont mortes d’un simple palu au vu et au su de monsieur et de Madame. Les tests prealables dont vous evoquiez auraient dus concernés egalement la bonne dès le debut. Cela aurait permis d’eviter ce diagnostic si tardif. c est ca aussi la verité.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2011 à 10:55, par lego
    En réponse à : Fait de chez nous : Elle transmet le SIDA à sa petite patronne par la brosse à dent

    bravo pour ce article.attirer le comportement des uns et autres est bien mais cette histoire en 1997 un de nos prof nous l a raconté.merci pr attirance

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés