CONCOURS DIRECTS DE LA FONCTION PUBLIQUE : Les résultats attendus pour le 25 août

mardi 16 août 2011

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MFPTSS), Soungalo Appolinaire Ouattara, et ses collaborateurs ont animé une conférence de presse le vendredi 12 août 2011 dans les locaux de leur ministère pour faire le point sur le déroulement des concours directs de la Fonction publique, session de 2011. Au cours de cette conférence, le ministre Soungalo Appolinaire Ouattara a déclaré que les premiers résultats des concours directs sont attendus pour le 25 août 2011.

Réagissez à cet article Réagissez

L’administration des épreuves des concours directs, session de 2011 s’est déroulée du 1er au 12 août 2011 dans les chefs-lieux des 13 régions du Burkina. Cette phase, selon le ministre Soungalo Appolinaire Ouattara, s’est bien déroulée. Les corrections débuteront le 16 août dans le centre unique de Ouagadougou et les premiers résultats sont attendus pour le 25 de ce même mois. Environ 845 secrétaires, 150 agents de sécurité et de nombreux correcteurs seront mobilisés pour cette phase de correction. Pour les concours paramilitaires, les visites se feront dans la rigueur, a-t-il souligné. Il a affirmé que l’organisation des concours a nécessité 750 millions de F CFA. Le nombre des candidatures aux 112 concours s’élève à 432 563 pour 9 000 postes à pourvoir.

L’un des objectifs visés, cette année, était de faire en sorte que l’administration des épreuves commence à 7h 30 dans tous les centres et sous-centres de composition, cela afin de mieux combattre les fraudes. Selon le ministre Soungalo Appolinaire Ouattara, jusqu’au dernier jour de l’administration des épreuves, aucune fuite n’avait été enregistrée. Aussi a-t-il félicité tous ceux qui ont manipulé les sujets ainsi que tous les autres acteurs, notamment les surveillants et les forces de l’ordre dont la vigilance n’a pas failli. Réagissant par rapport au nom du chien du président américain Barack Obama qui aurait été demandé aux candidats, il a fait savoir que les épreuves des différents concours n’ont pas été élaborées par des agents de son ministère mais plutôt par des experts nationaux.

Saisis, ceux-ci auraient affirmé n’avoir pas posé une telle question. Mais dans tous les cas, les investigations se poursuivent et si jamais cela s’avérait, le MFPTSS prendra des dispositions pour que cela ne se reproduise plus, a-t-il confié. Il a indiqué que certains candidats ont été refoulés parce qu’il ne disposaient pas de leurs Cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB). D’autres ont été expulsés car leurs téléphones portables ont sonné dans la salle de composition. Le ministre Soungalo Appolinaire Ouattara a laissé entendre que des instructions seront données aux directeurs des différentes écoles de formation professionnelle pour une gestion transparente et efficiente des listes d’attente.

Il a prévenu que ceux qui ne respecteront pas ces instructions verront leurs noms publiés dans les médias. De même, l’excellence sera encouragée à travers la publication des noms des différents majors des écoles de formation professionnelle, a-t-il signifié avant de demander le soutien des hommes de médias pour la poursuite des innovations.

Dabadi ZOUMBARA et Ousséni SEBRE (Stagiaire)

Le Pays

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés