IMPOTS : Une grève de 72 heures en vue

jeudi 14 juillet 2011 à 02h53min

Dans le préavis de grève ci-dessous adressé au président du Faso, le Syndicat national des impôts et des domaines annonce une grève de 72 heures du 20 au 22 juillet 2011.
Excellence Monsieur le Président du Faso,
Parmi les points inscrits dans la plate-forme revendicative du Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) et de la Coordination des syndicats du ministère de l’Economie et des finances (MEF) figurent en bonne place les revendications relatives aux conditions de travail et à une meilleure stimulation financière des agents.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En effet, en dépit des exigences de performances et d’intégrité auxquelles ils sont assignés quotidiennement pour mobiliser les ressources fiscales dans un contexte de vie chère et de corruption généralisée, les conditions de travail et le niveau de rémunération et de motivation des travailleurs des impôts du Burkina Faso est le plus bas de l’espace UEMOA.

Face à cette situation et à la lenteur accusée par le ministère pour apporter des solutions adéquates, notre organisation avait déposé un préavis de grève en décembre 2010 pour marquer son indignation et exiger satisfaction des revendications posées. Toutefois, pour marquer son attachement au dialogue social, le Bureau national avait suspendu son mot d’ordre en se fondant sur les engagements du ministre de l’Economie et des finances à apporter des solutions consensuelles applicables en 2011. Aussi, alors que l’ensemble des syndicats du ministère avaient transmis leurs propositions sur les fonds communs le 31 mai 2011 en vue des négociations prévues par le ministre, celui-ci, contre toute attente, a pris des arrêtés sur lesdits fonds le 23 juin 2011 sans aucune concertation avec notre organisation syndicale.

Notre syndicat dénonce cette attitude et l’absence de dialogue sincère dans un contexte de climat social déjà tendu. En conséquence, nous portons à votre connaissance que nous appelons l’ensemble des travailleurs de la Direction Générale des Impôts à observer un arrêt de travail de soixante-douze heures sur l’ensemble du territoire national, allant du 20 juillet à 00 heure au 22 juillet 2011 à 24 heures, pour exiger du Gouvernement la satisfaction de la plate-forme minimale ci-après :

1. l’amélioration de la consistance du fonds commun, la définition claire de son financement à travers la prise d’une loi avec effet immédiat pour 2011 ;

2. la relecture des critères d’allocation de la prime de rendement ;

3. la dotation en moyens suffisants en rapport avec les objectifs assignés à travers l’allocation conséquente de crédits budgétaires ;

4. l’ouvertue sans délai des discussions avec le Directeur général des impôts sur les points de revendication le concernant ;

5. la satisfaction de la plate- forme minimale de la Coordination des Syndicats du MEF.

En cas de non-satisfaction, le SNAID se réserve le droit d’engager d’autres formes de lutte pour traduire sa ferme détermination à voir aboutir cette plate-forme revendicative minimale. Veuillez agréer, Excellence, Monsieur le Président du Faso, l’expression de notre très haute considération.

Ouagadougou, le 4 juillet 2011

Pour le Bureau national

D. François MOYENGA Secrétaire Général

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 juillet 2011 à 06:35, par Cool
    En réponse à : IMPOTS : Une grève de 72 heures en vue

    Bravo les gars. Vous au moins avez le soucis de vivre mieux. Chez nous à la DGTCP il n’ya qu’une bande de lâches. Merci d avance car peut être que grâce à vous on aura quelque chose. Du courage en attendant qu’un jour nous aussi on ait la force de nous battre pour nos intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2011 à 19:04, par thales
    En réponse à : IMPOTS : Une grève de 72 heures en vue

    Bravo les gars tenez bon.Vous donnez l’exemple aux agents de la DGTCP.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2011 à 13:18
    En réponse à : IMPOTS : Une grève de 72 heures en vue

    IL est impératif pour tout agent de se lever et se battre pour ses intérêts. j’aime voir la rage et la détermination qui anime les agents du MEF ,mais franchement c’est pas du syndicalisme, vous être en train de passer pour des "enfants gâtés" qui se dispute un jouet : tous va bien tant que le frère ne se reçoit pas le même.
    Si votre ministère se soulevait ensemble, se serait plus beau, si tous les syndicats du Burkina faisaient une action commune y aurait plus d’écho mais bon vous n’êtes pas mieux que les hommes politiques que vous critiqués tous des égoïstes........ continuer la conclusion sera toujours la même : BLAISE GAGNERA TOUJOURS.......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés