Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

jeudi 30 juin 2011 à 02h36min

B.S, gardien de profession dans un service public de la Promotion de la femme à Ouahigouya n’aurait jamais imaginé que c’est A.S qui allait le mettre dans une situation déconcertante, disons honteuse. Quel ne fut pas son étonnement de constater que c’est son propre fils, âgé de18 ans et élève en classe de 3e qui était le voleur qu’il recherchait, il y a environ une année. Les cas de vol répétés dans ce service avaient conduit même la gendarmerie à mener des enquêtes en auditionnant tous les agents du service en question sans pouvoir démasquer le récidiviste. Mais dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 juin 2011 sera fatale pour A.S, car il sera pris la main dans le sac.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’était aux environs de minuit lorsque M.S, un gardien d’un service d’à côté, comme à ses habitudes faisait la ronde de son bâtiment. Dans sa marche silencieuse dans l’obscurité, il s’approche du service voisin et aperçoit la lumière d’une torche dans un des bureaux. Intrigué, il va aux nouvelles auprès du gardien de ce service. Mais les deux gardiens se rendent compte que c’est un voleur qui se trouve à l’intérieur du bâtiment. Ils décident alors, dans un premier temps d’alerter un gendarme qui habite non loin des lieux. Ensuite, ce dernier fait appel à ses collègues et ils encerclent le service. A.S réalise que des gens l’attendent dehors et prévient « c’est moi le fils du gardien ». On lui ordonne de sortir. Acte qu’il fait vite de s’exécuter. C’est après un grand soupir que le père de A.S fini par prononcer ses premiers mots lorsqu’il découvre que le voleur était son rejeton.

« A. S, c’est toi qui ose me faire ça » ? Dit-il, la gorge tremblante. Excédé par les évènements, il fait venir la mère de A.S pour qu’elle constate de visu, le comportement de son enfant. Conduit à la gendarmerie, le candidat au BEPC session 2011 passera aux aveux. Ainsi, A.S avait pris le soin de reproduire les clés des différents bureaux du service que son père détenait. Le soir venu, il attendait que son père, avec le poids de l’âge (un septuagénaire) sommeille pour qu’il ouvre les portes des bureaux pour y pénétrer sur la pointe des pieds, pour dérober tout ce qu’il trouve de précieux. Au cours de ses opérations, A.S a pu enlever la somme d’environ un million de F CFA, des bons de trésor, des pagnes du 8 mars et des papiers-rames. Selon lui il n’est pas seul dans ce coup, car dit-il, un receleur l’accompagne dans cette opération. En attendant qu’on mette la main sur ce dernier, A.S médite sur son sort dans les geôles de la gendarmerie, anticipant ainsi, son échec au BEPC, sans avoir passé les épreuves orales d’anglais.

Sidgomdé

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juin 2011 à 05:35, par la verite
    En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

    oui, c est vrai il est un voleur comme tous les autre prisonniers il a le droit a l education donc A.S comme vous le surnome devrait passe son BEPC. j accuse fortement les gendarme comme responsable de son echec.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin 2011 à 15:35, par bouba
      En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

      c’est la loi qui a été appliqué étant donné qu’il a été pris en flagrant délit. Nul n’est au dessus de la loi.

      C’est ainsi qu’un élève pris en flagrant délit de pétrole dans une salle d’examen doit être immédiatement mis aux arrêts.

      Répondre à ce message

    • Le 30 juin 2011 à 16:33, par Manitu
      En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

      C’est quoi ce raisonnement là ? Vous n’avez pas remarqué que dans les dossiers d’examens on demande un casier judiciaire ? On ne peut pas laisser quelqu’un sous le coup de la loi user de droits de citoyens libres. C’est exclus.

      Avant d’écrire des choses comme ça, prenez le temps de demander autour de vous !!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 30 juin 2011 à 18:11
      En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

      Pauvre Petit, je n’encourage pas ton acte. Mais on aurait dû te laisser aller passer ton BEPC.
      Que gangnez-vous en formant un bandit en plus ? je crois savoir qu’au quartier des mineurs en prison, il y a des candidats aux examens qui arrivent à passer effectivement leur examen et à réussir. ils se déplacent avec des agents de surveillance. Revoyez donc vos copies SVP. Reféchissez bien et vous verrez que ce n’est pas seulement l’enfant que vous avez puni par cet acte.

      Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2011 à 10:05
    En réponse à : mdrrrrr

    vraiment cest pas la peine lol !!!

    vraiment les gardiens mm hum à ouaga ce sont eux mm les voleurs

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2011 à 11:25
    En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

    Un sérieux problème de narration chez les journalistes de sidwaya. Même s’il vient de Ouahigouya (je suppose que c’est Jean Victor Ouédraogo), vous auriez dû le reprendre et le rendre plus digeste ! Si tant est vrai que le journbal appartient à tous les burkinabé, svp, messieurs de sidwaya, dégagez les correspondants en provinces. Ils sont corrompus, accros aux factures, auteurs de papiers qui ne paraissent jamais etc. Je pense au fameux Jean Victor Ouédraogo par exemple. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2011 à 13:25, par danoisa
    En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

    n’importe quelle clé doit être confidentielle maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2011 à 17:18, par PA2
    En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

    je pense pour ma part qu’il fallait le laisser terminer son examen. Il sont combien ceux qui ont fait la prison et qui travaille actuelement dans l’administration.

    les parents doivent souvent se mefier de leur enfant et ne pas les laisser avoir acces a tous ceux qui leur sont privés.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2011 à 21:53
    En réponse à : Fait divers : Le voleur était le fils du gardien

    On ne peut pas laisser un délinquant dehors, à plus forte raison aller passer un examen. Et s’il s’évadait ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 09:45, par PA2
    En réponse à : fait divers

    je pense pour ma part qu’il fallait le laisser terminer son examen. Il sont combien ceux qui ont fait la prison et qui travaille actuelement dans l’administration.

    les parents doivent souvent se mefier de leur enfant et ne pas les laisser avoir acces a tous ceux qui leur sont privés.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés