Reconversion des militaires : La daba et le pâturage à la place de la kalachnikov

mardi 21 juin 2011 à 03h51min

img25261|left>La Direction centrale des ressources humaines des armées organise du 20 juin au 1er juillet 2011 un séminaire de formation au profit des militaires ayant des projets en agriculture et en élevage. A l’issue de la formation, les participants seront mieux outillés pour leur passage de la vie militaire à la vie civile active dans les domaines concernés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ils sont vingt-cinq (25) militaires de toutes les Armées ayant pris part à cette rencontre. La formation est divisée en deux phases : une session de cours théoriques en agriculture et en élevage et une session de cours pratiques avec la visite de certains sites.

Et c’est l’Ecole des sciences et technique de production agricole, animale et alimentaire (ESTP-3A) qui sert de cadre à cette formation de dix (10) jours. Une durée courte certes, mais que l’école entend rattraper en mettant à la disposition des bénéficiaires suffisamment d’informations sur le sujet afin qu’ils puissent se positionner dans les filières agropastorales. Pour cela, l’établissement a mobilisé une quinzaine de techniciens pour l’ensemble de la formation.

Ces derniers auront pour mission d’aider les participants à clarifier leur projet et de les outiller techniquement pour une mise en œuvre réussie de ce projet. Le chef d’état-major général des armées, le général Honoré Nabéré Traoré, qui a présidé la cérémonie d’ouverture du séminaire, a exhorté les participants à être pleinement actifs durant les échanges et à en tirer le plus grand parti pour la concrétisation de leurs prochaines activités.

« Pour les militaires, après 30 à 35 de service dans l’Armée, le pari d’un retour à la terre apparaît parfois mince même si à la base, nous en sommes issus. C’est en cela que je vous réitère le soutien du Commandement », a-t-il déclaré pour les encourager.

Le département de la Défense a adopté en mai 2008 la loi N°2008-232 portant politique de reconversion des militaires des Forces armées nationales dont l’objectif principal est de favoriser la réinsertion socioprofessionnelle des militaires en fin de service.

A ce jour, le dispositif de reconversion des militaires, en marche depuis 2009, a permis d’enregistrer les résultats suivants : une centaine de militaires retraités sont placés dans les entreprises civiles de Ouagadougou et 120 militaires ont bénéficié de formation dans le domaine de la création d’entreprise et dans le domaine de l’agropastoral à Ouagadougou, à Bobo-Dioulasso et à Dédougou.

Avec l’adoption de cette politique, la retraite du militaire est vue comme un nouveau départ dans la vie civile active et le commandement militaire, dans la mesure de ses possibilités, se dit prêt à accompagner toujours les volontaires à la reconversion pour leur quête d’un meilleur être social après le service militaire.

Moumouni Simporé (Stagiaire)

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés