Bitumage de la nationale N °14 : Le Premier ministre satisfait de l’avancée des travaux

lundi 13 juin 2011 à 02h18min

Le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, a entrepris depuis un certain temps, la visite des grands chantiers du Burkina. C’est dans ce cadre qu’il s’est rendu le vendredi 10 juin 2011 sur le chantier de construction et de bitumage de la route nationale 14 qui relie Koudougou dans la région du Centre-Ouest à la capitale de la région de la Boucle du Mouhoun, Dédougou, pour constater l’état d’avancement des travaux sur cette route d’une importance capitale pour le gouvernement dans sa politique de désenclavement des régions productrices du Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il est 8 heures, lorsque le Premier ministre Luc Adolphe et la délégation qui l’accompagne, arrivent au point zéro du projet à la sortie de Koudougou. Pour cette visite, le Premier ministre avait à ses côtés, le ministre d’Etat, ministre chargé des Relations avec le parlement et des réformes politiques, le Dr Bongnessan Arsène Yé, le ministre de l’Agriculture et de l’Hydraulique, Laurent Sédogo, le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Jean Bertin Ouédraogo et le ministre délégué chargé des Collectivités territoriales, Toussaint Abel Coulibaly. Après une brève présentation du projet, le cortège s’est ébranlé en direction de Dédougou. A T’nado, le Premier ministre a fait un bref arrêt pour saluer la population et l’inviter à s’engager dans la réalisation du programme du chef de l’Etat.

En guise de reponse, le maire de Ténado, Bouma Bado, qui a félicité le Premier ministre pour sa nomination, a indiqué que la population était prête pour soutenir Luc Adolphe Tiao dans sa mission. Le projet de construction de la route Koudougou-Dédougou, longue d’environ 130 kilomètres, s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement en matière de désenclavement des villes et la facilitation des déplacements des usagers par la mise en place d’infrastructures routières et permettra de répondre aux besoins de développement économique et social du Burkina Faso. Les travaux portent sur la construction et le bitumage de la nationale 14 sur toute la longueur du tracé.

Une des particularités de ce projet est le nombre important d’ouvrages d’assainissement tout au long de la route, notamment dans les agglomérations traversées par le projet. Outre la réalisation de cette route longtemps promise aux populations de cette région du Burkina, le projet intègre des travaux connexes qui consistent entre autres, en la plantation d’arbres, en la réalisation et l’équipement de 14 forages, en la clôture des établissements scolaires et des dispensaires, la construction de deux postes de péage à la sortie de Koudougou et à l’entrée de Dédougou. Mais ce qui a attiré l’attention du Premier ministre, lors de la visite, ce sont les ouvrages d’art. Et la route Koudougou-Dédougou en compte plus de 150 dont trois importants. Le premier de ces ouvrages à recevoir la visite du Premier ministre est le pont de la rivière, sortie de Tenado.

Satisfecit du Premier ministre

Là , l’entreprise EBOMAF et le groupement Kara qui exécutent les travaux ont promis au Premier ministre que tout est mis en œuvre pour sortir un pont de qualité. Sur le fleuve Mouhoun, la construction du pont connaît une avancée significative et les fondations sont déjà terminées et les piliers sont déjà dressés. Parmi les trois grands ponts qui jalonnent la route Koudougou-Dédougou, celui de Karouka, situé à 101 km de Koudougou, est le plus avancé. Les travaux de construction et de bitumage de la route ont démarré le 15 septembre 2010 pour en principe, se terminer au mois d’avril 2013, soit un délai d’exécution de 30 mois. A la date du 10 juin 2011, le projet, financé par cinq bailleurs de fonds et l’Etat burkinabè à plus de 36 milliards de FCFA, connaît un taux d’exécution global de 20% avec 30% du délai consommé.

En dépit de ce léger retard, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao a apprécié positivement l’état d’avancement des travaux. , a indiqué le Premier ministre qui a tout de même, invité l’entreprise à maintenir le rythme des travaux pour respecter le délai. Car les choses vont au rythme que nous avons constaté, nous serons dans les délais, a souligné M. Tiao. Il a tenu à rassurer la population quant à l’effectivité de la route Koudougou-Dédougou en 2013. , a soutenu M. Loukou Rabialou, de la mission de contrôle. Cependant, il revient à l’entreprise de mieux s’organiser pour que le délai puisse être respecté. A ce niveau, le président directeur général d’EBOMAF, M. Mahamoudou Bonkoungou, a tenu à rassurer. , a-t-il martelé. Mais pour y arriver, il faudra résoudre quelques difficultés, notamment de décaissement des fonds, qui risquent de ralentir l’avancement des travaux.

A ce niveau, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao a souligné que l’Etat jouera sa partition. , a-t-il indiqué. En plus de l’Etat, un des bailleurs de fonds notamment le fonds de l’OPEP , a souligné le PDG de EBOMAF, Mahamoudou Bonkoungou. Outre le problème de décaissement, une des difficultés majeures que l’entreprise rencontre dans l’exécution des travaux, ce sont les agrégats. a noté M. Bonkoungou. Sinon le délai de 30 mois est largement suffisant pour bitumer la route Dédougou-Koudougou, a estimé le PDG de EBOMAF. A la fin de la visite, le Premier ministre a donné rendez-vous à l’entreprise en décembre pour une autre visite du chantier.

Moumini YAMEOGO (YambaZ@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés