Forces armées nationales : Le chef d’état-major général des armées à l’écoute des militaires de Bobo

vendredi 27 mai 2011 à 02h36min

Le chef d’état-major général des Armées, le général de brigade Honoré Nabéré Traoré a rencontré, jeudi 26 mai 2011, au gouvernorat de la région des Hauts-Bassins, les représentants de l’ensemble des unités militaires de la garnison de Bobo-Dioulasso. Pendant près de 5 heures, il s’est entretenu avec plus de 1 500 militaires issus des différents corps autour de la discipline qui a été mise à mal dans l’armée, et des conditions de vie et de travail des militaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après Pô, Fada, Kaya et Gaoua, le chef d’état-major général des Armées, le général de brigade Honoré Nabéré Traoré a sonné le rassemblement des unités militaires de la garnison de Bobo-Dioulasso, ce jeudi 26 mai.

Il s’agit des éléments issus des unités de la 2e région militaire que sont le 20e Régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS) et le 21e Régiment d’infanterie commando (RIC), les unités du Commandement des écoles et centres de formations notamment le Centre d’instruction des troupes aéroportées (CITAP) et le Groupement d’instruction des forces armées (GIFA). Etaient également concernés, les unités de la 2e Région de gendarmerie, le Commandement des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie, la 2e Compagnie des sapeurs-pompiers, l’Ecole nationale des sapeurs-pompiers (ENASAP) et le détachement Air. Après 5 heures de concertation, le commandant de la 2e Région militaire et commandant d’Armes de la place de Bobo-Dioulasso, le colonel Léon Traoré a confié que la visite du chef d’état-major général des Armées revêt deux aspects.

« Il a été nommé depuis le 15 avril 2011 suite aux événements intervenus dans les Forces armées. Il se devait donc de faire le tour de ses troupes pour prendre contact avec ses éléments et s’enquérir de leur réalité », a-t-il expliqué. Le deuxième aspect, a poursuivi le colonel Traoré, est que consécutivement aux événements qui se sont passés dans l’Armée, il était de son devoir de passer et de donner des instructions et directives pour que l’armée revienne à la discipline qu’elle connaissait avant. Il a déclaré que le message de la rencontre a essentiellement été orienté sur les événements ayant perturbé la discipline au sein des Forces armées, et qui les ont mis à mal vis-à-vis de la population. Il soutient qu’« après cet entretien, cela a été clair dans l’esprit de tous les militaires qu’une armée, c’est d’abord la discipline.

Il a beaucoup insisté là-dessus et les échanges ont permis à chacun de revenir à un bon état d’esprit ». Les militaires, à entendre le commandant de la 2e Région militaire, ont profité pour discuter de leurs conditions de vie et de travail avec le général Honoré Nabéré Traoré. « Nous avons beaucoup parlé de nos conditions de vie et de travail. Je crois que les réponses qu’il a données sont satisfaisantes et augurent des lendemains meilleurs ». Au sortir des échanges, c’est donc sur de nouvelles bases que l’armée entend repartir. « L’engagement a été pris pour un nouveau départ, afin que nous puissions redorer notre image et faire de telle sorte que l’armée soit celle que tout le monde connaissait avant », a-t-il confié. Pour lui, la population ne doit plus se soucier de sa sécurité puisqu’ « à partir de cet entretien, c’est fini ! Les militaires ont pris l’engagement d’être disciplinés et de respecter leur serment ».

Jean-Marie TOE

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 mai 2011 à 11:51, par Lorenzo
    En réponse à : Forces armées nationales : Le chef d’état-major général des armées à l’écoute des militaires de Bobo

    On a marre de ces gens.Ils ont toujours quelque chose a revendiquer quelque soit ce qu’on va faire. Si vous ne pouvez plus supporter vos conditions, démissionnez. Si c’est Blaise vous voulez sauter aussi, il est à Kossyam allez tirer labas. Nous on a besoin de quiétude pour que les affaires avancent. Vous pensez que l’argent qui va régler vos problèmes là, ça tombe du ciel ? Si à cause de vous on n’arrive pas à payer nos impôts, on va voir ce que vous allez bouffer

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2011 à 16:57
    En réponse à : Forces armées nationales : Le chef d’état-major général des armées à l’écoute des militaires de Bobo

    combien de fois ces incultes recrutes sous le baobab vont nous promettre qu’ ils sont devenus civilises, juste pour nous terroriser avec nos armes et nos balles payees par nos propres impots ? La confiance ne reviendra pas entre nous et ses cosaques au detour d’ une promesse de s’assagir prononcee du bout des levres. On a une armee de delinquents. C’est malheureusement l’image que nous avons de ette bande de corsaires qui se dit armee.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2011 à 12:23
    En réponse à : Forces armées nationales : Le chef d’état-major général des armées à l’écoute des militaires de Bobo

    100% d’accord avec toi mon frere.Nous n’avons pas d’armee mais plutot une veritable bande de delinquants mal eduques, mal formes et mal disciplines.Les chefs militaires ont peche pour ne s’etre pas mis au serieux pour le recrutement de ces bandits armes.Trop tard pour resoudre le probleme car difficile de les extirper des rangs actuellement.La resolution de ce probleme par les finances n’est en aucun cas une solution definitive au probleme.Je donne ma tete a couper que tant que ces memes gangsteres seront vivantes dans la meme armee, ils resortiront pour tirer et revendiquer tout ce qui peut etre imaginable pour peu que la deche revienne a eux.Le spirale des revendications se poursuivra meme apres la mort de Blaise ou de son gouvernement. Quelle malheur pour notre pays ! quand les delinquants portent officiellement les armes !!! ? ? ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés