Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration - © AFP • jeudi 19 mai 2022 à 11h32min
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ne démord pas de sa demande de liberté « immédiate et inconditionnelle » de son champion, l’ex-président Roch Kaboré. Dans un communiqué de presse de la 6e réunion ordinaire du bureau exécutif national tenu le 18 mai, l’ex parti au pouvoir demande « à tous les Burkinabè et amis du Burkina Faso épris de réconciliation, de paix et de justice équitable de conjuguer les initiatives avec nous afin que le président Kaboré retrouve enfin véritablement sa liberté inconditionnelle ». Lisez.



Vos commentaires

  • Le 19 mai à 12:30, par La verite En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Rock n est pas neutre dans cette histoire qui destabilise le pays. Le terrorisme a commencé véritablement sous son pouvoir en 2016 sur kwame kourouma et depuis lors ca ne s est jamais arrêté. Selon moi, on dirai qu il vendu le pays a des gens pour des raison qu on ignore pour le moment. Rock a été le pire presidente du Burkina faso. Même sous le pouvoir et la dictature de Blaise on avais qu a meme la paix. Je ne suis pas pro Blaise mais just des analyses objectives. Sincèrement je pense aussi que même si Blaise aimais le pouvoir, il a aussi aime le peuple burkinabe sur toute la diversité. Il n était obligé de faire ce qu il ferait pour maintenir la paix au Burkina. Il pouvais just penser qu a lui seul et l avenir de sa famille et dynastie.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 16:50, par koh En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

      @ vérité
      en quoi Roc n’est pas neutre dans ce terrorisme ? Cette analyse est tout sauf objective. UN PEU DE RAPPEL. les CDPistes disaient que le Burkina serrait invivable si le CDP PERDAIT LE POUVOIR
      DONC IL FAUT ALLER CHERCHER LA SOURCE A LEUR NIVEAU
      Pep

      Répondre à ce message

      • Le 19 mai à 21:16, par Julien En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

        Si le CDP a dit que le Burkina sera invivable s’il perdait le pouvoir, alors qu’est ce que ROCK président a fait pour que les prédictions du CDP ne se réalisent pas ?
        En toute inconscience, il a plutôt organisé une grande bamboula avec ses joyeux copains au sommet de l’Etat. Jamais l’incompétence n’a été autant promue, il suffisait d’être un ami d’un ami et rien de plus. Cela était largement suffisant sous ROCK pour être ministre ou ambassadeur, et le résultat est très catastrophique pour le pays. Voilà ce qu’on reproche à ROCK, d’avoir fait du pays son jouet. On méritait mieux.

        Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 11:30, par Wena Saam Yandé ! En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

      @ verite. Si vous n’avez rien à dire, c’est pas mieux de vous taire ?

      Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 12:59, par HUG En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Le mpp a été le pire en matiere de gestion de pouvoir au urkina. Faites profil bas. On se rappelle que le mpp a été le seul pouvoir du monde à doubler la masse salariale de Certains travailleurs en seulement 6 années de gestion du pouvoir.Que dire de la corruption, l affairisme, la gabegie et autres tarés. Le président peut recevoir la visite de sa femme, de son aide de camp, de ses enfants et de son médecin et vous trouvez qu il ’ est pas libre. Vous avez raison en partie car avec la restauration du cdp par le MPSR vous du mpp n êtes pas contents.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 13:39, par Biola En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Courage au Président KABORE. La haine n’aura pas raison de vous, plaise à Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 15:21, par Koumale En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Est ce que Rock même est en prison ? Vous êtes des plaisantins. Non seulement Rock est comptable des 27 ans de pouvoir de Blaise et 7ans pour lui même son pouvoir.
    Pour aller plus loin l assassinat de Thomas SANKARA lui a profité. Il a occupé toutes les hautes fonctions de l État sous Blaise. Il devait répondre devant les tribunaux.
    Les burkinabè ne sont pas amnésiques. Chers Messieurs du MPP, calmos.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 01:16, par Sidpassata Veritas En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    À mon humble avis, tous les partis politiques gagneraient à faire profil bas et même à soutenir le régime militaire en place au Burkina pour qu’ensemble on règle cette malheureuse crise sécuritaire qui menace l’existence même de notre patrie. C’est bel et bien l’incurie de ces leaders et partis poliques nous ont conduit à cette situation périlleuse. Si les citoyens burkinabé ont successivement bravé à mains nues le régime sanguinaire des Compaoré par une insurrecrion populaire, rejeter sans détour le coup d’état du RSP et l’insulte d’une présidence de Gilbert Diendiéré et toleré paradoxalement le dernier coup d’état et l’actuel régime d’exception, c’est la preuve que ce peuple burkinabé a une maturité politique que les politiciens obnubilés par leurs intérêts égoïstes et claniques sont incapables de percevoir.
    En fait, ceux qui n’ont pas encore compris que ‹‹plus rien ne sera comme avant ne changeront toujours pas leur fusil d’épaule et ils butteront jusqu’à épuisement sur les obstacles que sont les aspirations profondes des populations qui jonchent la trajectoire politique incontournable de notre pays.
    Aujourd’hui, ’’l’urgente nécessité de s’unir pour lutter contre le terrorisme’’ est devenue la priorité absolue pour laquelle les burkinabé sont prêts à sacrifier les rêves de pouvoir des politiciens et de leurs partis qui n’ont jamais rien apportés que leur guéguere absurde pour laquelle ils veulent nous imposer leur thème tout aussi absurde de la réconciliation nationale. Que ceux qui ont commis des fautes graves demandent déjà pardon à la nation et à leurs victimes et ont commencera à croire à leur bonne foi.
    On ne peut pas jouer avec le destin national avec la vie des burkinabé et ensuite revendiquer pour soi tous droits liés à une situation politique normale ; qu’on nous dise d’abord pourquoi n’a-t-il pas été capable d’éviter le pire pour des millions de burkinabè conformément à la fonction et au serment solennel du président du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 03:18, par SAVANA En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Au messieurs du MPP , la liberté n’a pas de prix dirait on. La naïveté avec laquelle le MPP a dirigé ce pays est sidérante. Aujourd’hui on parle de la liberté de RMCK , vous vous souviendrez que c’est sous son régime que des opposants ont regagné ce pays en cercueil... RMCK en tant que président élu se devrait de faire rentrer tous les burkinabè au bercail et leur fait goûter les fruits de la liberté. Ils ont cru que personne ne verrai la fin du pouvoir MPP... Gouverner c’est prévoir , aujourd’hui les tous puissants du MPP se retrouve dans le rôle de la manivelle vers le bas.
    Les ennemis de RMCK c’est son MPP ... Vous voulez qu’on prenne RCMK allez déposer au grand marché ou à 10 Yaar pour que vous disiez qu’il est libre ? Attention messieurs c’est un ancien président qui n’a pas que des amis là. Alors je demande à M. le du MPP calmous et tranquilos.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 13:05, par Passakziri En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

      @ Savana
      Ai-je un trou de memoire ou est-ce une manipulation des faits de votre part ?
      Quels sont ces opposants qui ont régangé le pays dans des cerceuils sous le reigne de RMCK ? Sincèrement je ne m’en souviens pas . Au contraire nous avons vu d’autres prétexter de graves maladies pour gagner l’extérieur et se soustraire de la justice.
      Qui sont ces exilés politiques du Burkina ? Peut-on qualifier quelqu’un qui fuit son pays pour échapper à des poursuites judiciaires d’exilé politique ? Peut-on en vouloir à RMCK de ne pas se substituer à la justice pour garantir une impunité à tous ceux qui sont planqués librement À l’extérieur ? Jusqu’à preuve du contraire je vous dirai que le président qui pendant son règne n’aura pas fait de prisonier ou d’exilé politique c’est bel et bien ROCK Marc Christian Kaboré parce que tous ceux qu’on qualifie d exilés politiques ne le sont pas en réalité. ce sont des citoyens burkinabéayant librement choisi de vivre à l’extérieur comme des millions d’autres. Maintenant que certains l’aient fait parce que craignant le droit , c’est pas la faute à quelqu’un. Zida, Blaise Compaoré, Francois Compaoré, Alizéta Gando, Fatou Diendienré peuvent rentrer au Faso chaque jour qu’ils veulent. le président n’a même pas la possibilité de l’empêchjer. Seulement l’impunité ne peut pas être un préalable. C’est ca qui est la réalité.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 03:34, par Zeus En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Hélas ! L’émotion est nègre, dit-t’ont ! Une assertion que je n’aime pas beaucoup pour plusieurs raisons mais je vois en lisant ici que beaucoup se laissent emporter par leurs émotions et la peur pour s’empêcher de réfléchir ! Tant qu’un peuple ne fait pas face honnêtement à son histoire, il est appelé à souffrir , pauvres de certains :
    1) il faut commencer par faire le constat du terrorisme au Mali, Tchad, Nigeria, Niger, Cameroun , Mozambique… du même acabit et plus sévère même !
    2) le Burkina n’était pas attaqué jusqu’à la chute de Blaise…parce que nous étions les négociateurs
    3) la transition a chassé les chefs terrorismes comme des malpropres , alors qu’il eut fallu les « flatter » ou les cueillir comme des poulets ;
    Lorsquon est honnête et qu’on a fini de faire ce constat, en y ajoutant les difficultés de notre armée qui a été déstabilisée depuis la révolution ( une autre vérité qui fait mal), on devrait avoir honte de mettre en cause le Rocko dans les problèmes que nous vivons aujourd’hui !
    Meme avec Blaise et dans les mêmes conditions on souffrirait la même chose- suffit de regarder au Tchad.
    Il y a d’autres vérités que la responsabilité m’empêche d’étaler ici mais de grâce laissez le Rocko en paix !
    LIBEREZ LE ROCKO !
    De quoi avez-vous peur ?
    Apres avoir prier qu’il quitte le pays, il est resté -
    Paix sur la terre, aux hommes de bonnes volonté !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 07:32, par Zeus En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Hélas ! L’émotion est nègre, dit-t’ont ! Une assertion que je n’aime pas beaucoup pour plusieurs raisons mais je vois en lisant ici que beaucoup se laissent emporter par leurs émotions et la peur pour s’empêcher de réfléchir ! Tant qu’un peuple ne fait pas face honnêtement à son histoire, il est appelé à souffrir , pauvres de certains :
    1) il faut commencer par faire le constat du terrorisme au Mali, Tchad, Nigeria, Niger, Cameroun , Mozambique… du même acabit et plus sévère même !
    2) le Burkina n’était pas attaqué jusqu’à la chute de Blaise…parce que nous étions les négociateurs
    3) la transition a chassé les chefs terrorismes comme des malpropres , alors qu’il eut fallu les « flatter » ou les cueillir comme des poulets ;
    Lorsquon est honnête et qu’on a fini de faire ce constat, en y ajoutant les difficultés de notre armée qui a été déstabilisée depuis la révolution ( une autre vérité qui fait mal), on devrait avoir honte de mettre en cause le Rocko dans les problèmes que nous vivons aujourd’hui !
    Meme avec Blaise et dans les mêmes conditions on souffrirait la même chose- suffit de regarder au Tchad.
    Il y a d’autres vérités que la responsabilité m’empêche d’étaler ici mais de grâce laissez le Rocko en paix !
    LIBEREZ LE ROCKO !
    De quoi avez-vous peur ?
    Apres avoir prier qu’il quitte le pays, il est resté -
    Paix sur la terre, aux hommes de bonnes volonté !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 07:53, par Fasovision En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Y aurait-il des motifs valables pour maintenir le Président Kaboré sous quelque contrainte que ce soit ?
    C’est une répétition, mais le respect des textes, c’est le minimum sur lequel nous nous sommes entendus dans l’État. S’il n’y a pas de motif légal de maintenir ces contraintes à l’encontre de sa personne, qu’elles soient donc levées et définitivement !

    Quant aux responsabilités en rapport avec la dégradation de la situation sécuritaire dans notre pays, l’analyse que j’en fais personnellement, depuis fin 2021, et je l’ai déjà partagée ici-même, c’est que le Président Kaboré, qui avait de très bonnes intentions au départ sur la question, s’est vu imposer, avec le temps, des choses, mais il lui a manqué, quelque part, ce brin de "courage politique et diplomatique" nécessaire pour les refuser. Sous des pressions diverses et en raison de certaines circonstances, il a dû céder et a finalement accepté d’accompagner ou de tolérer une certaine dérive dans la gestion de cette crise. Mal lui en prit. Son côté trop pacifiste ou conciliateur aura donc été exploité à fond par des loups-garous, tapis pour certains dans l’ombre, ou qui le côtoyaient ouvertement, pour d’autres.

    Bref, n’en rajoutons pas au poids de la souffrance liée à cette menace. Qu’il soit donc libéré, dans le respect de nos lois, tout simplement.
    Sans être partisan d’un parti politique, on est forcément partisan du droit, de la justice et de la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 12:11, par Sidpassata Veritas En réponse à : Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau

    Si un jour vous devenez président du Faso, faites très attention à bien accomplir les les obligations liées à la fonction présidentielle. Sinon, vous n’aurez pas la joie de faire la passation de service avec votre successeur et vous serez un mauvais souvenir pour beaucoup de vos concitoyens. Seuls vont vous regretter et essayer de vous faire revenir aux affaires, ceux qui souhaitent continuer à profiter de toute sorte d’avantages qu’ils avaient durant votre mandat. La fonction politique doit être et rester avant tout un service patriotique à la nation. Si on n’y arrive pas il faut démissionner en ne regardant que l’intérêt supérieur de la nation. Ce cela être un homme d’État et non un vulgaire politicien assoifé de pouvoir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
"Transition au Burkina : Réconciliation, refondation et restauration", les priorités de Me Hermann Yaméogo
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du monopole de l’avenir de notre peuple », prévient l’ex-APMP
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle réduction de la période de la Transition
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette l’agenda électoral qui fixe les élections à février 2025
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en février 2025
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, la fin de la recréation a sonné », affirme Achille Tapsoba
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau politique le 2 juillet 2022
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation spéciale installés
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais déterminées à conduire Eddie Komboïgo à Kosyam
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba doivent « forcément répondre des crimes devant les populations », exige le PDP/PS
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés