Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Éducation au Burkina : Les établissements scolaires resteront fermés les 26 et 27 novembre 2021 en raison des manifestations annoncées

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 25 novembre 2021 à 18h30min
Éducation au Burkina : Les établissements scolaires resteront fermés les 26 et 27 novembre 2021 en raison des manifestations annoncées

Dans ce communiqué du ministère de l’Éducation nationale, le ministre Stanislas Ouaro informe qu’au regard des appels à manifester, les établissements scolaires resteront fermés les 26 et 27 novembre 2021 sur toute l’étendue du territoire.

Selon le ministre, cette mesure a pour objectif de préserver la sécurité des élèves, des enseignants et du personnel administratif.

Par conséquent, aucune activité ne devra se mener pendant ces deux jours pour quelque motif que ce soit, précise le communiqué.

Ci-dessous le présent communiqué

Vos commentaires

  • Le 25 novembre à 23:01, par Sonia En réponse à : Éducation au Burkina : Les établissements scolaires resteront fermés les 26 et 27 novembre 2021 en raison des manifestations annoncées

    Et le Créateur Suprême nous dit ;
    "Je me réserve Seul l’opportunité des punitions et les formes de punition que j’etends aux progénitures de ceux qui reçoivent mon juste châtiment".

    Et le droit positif énoncé : les enfants, les ascendances et les descendances ne paient pas pour les crimes supposés ou réels de leurs géniteurs.

    Helas ! Des adultes se sont vengés d’autres adultes en faisant payer les plus de 5000 enfants pensionnaires du Lycée Philippe Zinda KABORE, bien que des coupables aient été identifiés et passés en jugement.
    Certains parents m’ont eu que ces mots : "qu’est ce qu’on peut faire si le président accepte que le ministre ferme l’école ? C’est Dieu qui connait la vérité".
    C’est juste banal. Et c’est pas rien non plus.

    En octobre 2022 on fera une autre rentrée scolaire. Question : LPZK ou lycee scientifique ? Seul Dieu connaît la vérité.

    A présent, le ministre ferme encore des écoles ? Le LPZK n’est pas en cause ce coup-ci. En toute objectivité.
    Et Dieu est miséricordieux mais n’oublie pas. C’est d’ailleurs pourquoi il rappelle en temps et en heure chaque être vivant pour "jugement ???"

    Sonia.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Manifestation du 27 novembre : Échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre
Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogènes à Bobo-Dioulasso
Dori : Le mouvement "Sauvons le Burkina" proteste contre la "mauvaise gestion" de la sécurité et demande la démission du président du Faso
Demande de démission de Roch Kaboré : « En le faisant, on est en train d’ajouter un problème à un autre », voit El Hadj Harouna Gouem (Coalition nationale des acteurs économiques pour un commerce équitable)
Marche du 27 novembre : Le gouvernement va saisir le procureur (Sécurité)
Burkina Faso : Un magasin de la CAMEG prend feu, le ministre de la Santé rassure
Burkina Faso : La problématique de la mise en œuvre des politiques publiques en débat
Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes
Situation sécuritaire au Burkina : Le Soleil d’Avenir (Mouvement SA) s’inquiète et interpelle
Situation sécuritaire au Burkina : L’ONA veut partager ses avis avec la présidence, la primature, la présidence de l’Assemblée nationale et le gouvernement
Report de l’organisation du 11 décembre : « La magouille, le déséquilibre, la méchanceté et le manque de considération contre les populations ... doivent s’arrêter » Pr. Abdoulaye SOMA
Situation sécuritaire au Burkina : L’hydre terroriste et le sacrifice des droits fondamentaux !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés