Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 28 septembre 2021 à 22h40min
Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

Finalement, que faut-il pour, un tant soit peu, discipliner la circulation à Ouagadougou, lui donner un visage un peu humain ? Il ne faut pas seulement féliciter la Police qui tente de sauver la situation, il faut aussi la pleurer, tant les comportements mal fichus, qui frisent l’animosité, persistent dans la cité et tendent à se généraliser.

Non respect des feux tricolores et autres consignes, excès de vitesse, mauvais stationnements... Parlant de mauvais stationnements, c’est l’un des fronts par lesquels, la Police se déploie fréquemment. Mais l’absence de bon sens chez bon nombre d’habitants de Ouagadougou semble annihiler tout effort. Pendant que des éléments se battent pour décongestionner une artère, immédiatement derrière, des usagers s’adonnent à ces stationnements anarchiques. Sans sourciller ! Motos, vélos, voitures, tricycles se retrouvent à occuper la moitié du bitume, tout simplement parce que leurs propriétaires sont dans la boutique, le restaurant, le maquis d’en face.

Les boutiques et autres kiosques de PMU’B (pari mutuel urbain du Burkina) semblent vouloir ravir la vedette en la matière. Le parieur, pressé d’arriver avant l’heure..., laisse tomber sa bicyclette, met sa moto sur cale ou gare son véhicule sur voie pour foncer dans la boutique/au kiosque. Ce qui l’intéresse, c’est que ses chevaux entrent dans l’ordre. Le désordre qu’il favorise ainsi derrière lui, et les accidents qui peuvent en découler ne sont pas une préoccupation. Il est temps donc, et aussi, que la nationale des jeux du hasard sensibilise dans ce sens, ses partenaires, cette catégorie de tenanciers des boutiques PMU’B sur le terrain, afin qu’eux aussi, à leur tour, sensibilisent leurs clients turfistes.

Au même moment, une certaine catégorie de la société, dite surtout intellectuelle, doit aussi savoir être une lumière pour le reste, en adoptant des comportements responsables et respectables. Il est fréquent de voir par exemple des personnes, qui inspirent visiblement respect, dans des véhicules de standing, stationner à tout bout de champ sur la chaussée pour simplement payer des fruits ou d’autres articles. Avec des voies aussi restreintes, doit-on encore apprendre aux gens à chercher un lieu propice pour stationner et revenir tranquillement à pied pour venir faire ses emplettes ? Il est aussi vrai que le problème de parkings est crucial dans certains lieux fréquentés par le public, mais n’empêche que chacun peut faire un effort dans ce sens en facilitant la circulation.

On ne peut expressément donner du travail aux agents de Police sur ce qui devrait pourtant être un minimum de règles de vie en société et vouloir qu’ils soient plus opérationnels aux côtés des populations dans les quartiers pour combattre le grand banditisme. Il est vraiment temps d’être des humains dans la circulation, sinon c’est tout le monde qui va payer les frais de cette animosité.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 septembre à 16:05, par Boss En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Il faut mettre le code de la route et l’instruction civique comme matière
    obligatoire dans les écoles si ce n’est toujours pas fait. Et on aura une meilleure société demain. Sinon, actuellement la, ce n’est pas la peine, un désordre incroyable.

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 18:43, par Amadoum En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

      Merci d appuyer sur ce mal Burkinabé.Mais pour moi la faute revient au ministre de la securité.Simon avait reussi en son temps a reduire l incivisme en faisant bloquer les engins arretés pendant une semaine.En plus il ya de l argent a prendre pour les caisses de l Etat.Il est plus que necessaire de creer une brigade motorisee pour reprimer la delincance routiere.Surtout ceux qui se croient intouchable pcq ils ont une grosse caisse.

      Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:22, par Zango En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    J’allais vous comprendre si vos usagers étaient mal fichu, à la place de leur engins. Faut pas fâché.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:45, par DU BON En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Il y a une batterie de mesures que l’on peut déployer le BOSS. Je pense surtout a interpeller les urbanistes (prévision de parking) et les autorités compétentes pour finir avec le commerce dans la voie publique pardon disons sur ou dans la route.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 17:57, par Yovis En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Ce matin sur la chaussée alentour du Silmandé, des véhicules stationnés pêle-mêle, ont bloqué la circulation pendant de longues heures. Les flics étaient aux abonnés absents.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 18:23, par Paul En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Le Ouagalais marche droit quand les policiers sont là. Pour les stationnements anarchiques, on doit mettre les bouchées doubles avec des amendes salées et engins à 2, 3 ou 4 roues en fourrière pendant 15 jours au moins ! si toutes les équipes de policiers, gendarmes sortaient pendant un mois pour mettre de l’ordre, on peut y arriver. C’est la même chose pour les abords des voies occupées anarchiquement : on prévient en passant de déguerpir. On repasse dans 2 semaines, si tu es toujours là, on ramasse toutes ces affaires et on les met en vente aux enchères ou pour les nécessiteux.
    Idem pour le brûlage des ordures matin et soir, et pour les animaux en divagation. Il suffirait d’avoir quelques équipes recrutées pendant un mois avec pouvoir de mettre des amendes salées, tout le monde arrêterait ces comportements inciviques qui menacent la santé de tous ! Si on veut vraiment, on peut remettre de l’ordre dans la gestion de cette cité en quelques mois seulement. A croire que les burkinabè ne voient pas ce qui se passent en Rwanda montré en exemple !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 19:23, par lepaysvamieux En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Un très bon élément. C’est vraiment un mal. Chacun a son code de route à Ouagadougou mais un code en contraire à celui en vigueur. Pour le police ne fait assez pour sévir. En plus de cela c’est le phénomène de prière aux abords des voies qui est inquiétant et personne ne pipe un mot. En face de l’ENAREF c’est carrément deux mosquées qui sont dressées sur la voie. Que la maire fasse quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 20:32, par jeunedame seret En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    « On ne peut expressément donner du travail aux agents de Police sur ce qui devrait pourtant être un minimum de règles de vie en société.. » Tu aurais raison Oumar. Mais sache que nous ne pouvons jamais faciliter la tache des policiers tant que nous n’aurons aucune définition idéale du mot ROUTE publique à imposer. Et le BOSS te le dit. Le civisme à la base. Et je crois que la chose publique est mal définie et négligée par nos administrateurs d’abord et la société ensuite. Et la règle de vie sociale devient ce n’est pas la cour de ta maman ; c’est la route pour tout le monde. Alors il faut trouver une autre définition de la VOIE PUBLIQUE à imposer ; ensuite trouver des administrateurs forts, sincères pour des lois et applications et sanctions sans corruption ; obliger les cours de civisme à l’école et le code de route à tout usager ; dégager les voies et interdire les occupations anarchiques (bar, boutiques, murs, maisons, lieux de prières, commerces ; maquis, parkings ; etc) ; ensuite multiplier les policiers avec des matériels pour le suivi et les taxations en vertu de la loi appliquée. Mais dommage, nous sommes au Burkina Façon ; où on ne transforme jamais déception en moteur. Alors que le regret seul est une seconde grave erreur. D’où viendra le changement pour toi ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 22:41, par Le Lynx En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Le problème, c’est l’absence d’autorité à Ouaga. Les policiers municipaux font ce qu’ils peuvent. Par rapport aux maquis installés anarchiquement (même dans les quartiers d’habitation) c’est la faute aux maires et conseillers. Allez voir la merde de ces maquis, à Dapoya, Koulba, Larle, etc. Ces maquis doivent être systématiquement et catégoriquement fermés, SANS DÉDOMMAGEMENT. Y a pas besoin d’expliquer à quelqu’un qu’il est INTERDIT d’ouvrir un maquis dans un quartier d’habitation. Il n’y a qu’en Afrique qu’on voit de telles monstruosités !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 06:31, par ZORRO En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    C’est bien ce que fait la Police mais ça ne va pas résoudre le problème tant qu’elle laissera les boutiques et maquis occuper les accotements et trottoirs.

    Par ailleurs, qu’est-ce que fait la municipalité pour aménager des parkings dans la ville de Ouaga ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 06:44, par Idriss En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Les maires d’arrondissement ne sont aucunement sensibles de ces problèmes. Les populations inconscientes des dangers de leur comportement. Sinon, il est difficile de comprendre que l’on dispose d’étalage aux carrefours...

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 07:03, par ZORRO En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    C’est bien ce que fait mais ça ne va pas résoudre le problème tant qu’elle laissera les boutiques et maquis occuper les accotements et trottoirs.

    Par ailleurs, qu’est-ce que fait la municipalité pour aménager des parkings dans la ville de Ouaga ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 07:21, par Mamoudou DIALLO En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Je salue la pertinence de cet article tout aussi que la pertinence de certaines idées proposées par les internautes. Nos villes ne seront jamais des cités modernes si nous ne réglons pas certains problèmes :
    1- Latrines publiques propres et conviviales disponibles dans toutes les villes sur tout le long des zones commerciales
    2- Parking urbains multiples et aux normes dans les zones administratives et commerciales
    3- Séparation stricte entre zones d’habitation et zones commerciales
    4- Transport en commun fluide, rapide et disponible de façon continue
    5- Education à la citoyenneté et au civisme dès la base
    6- Transformation profonde de la représentation que les gouvernants se font du pouvoir public
    7- Transformation profonde des représentations que se font les citoyens de la chose publique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 08:27, par Oim En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Un autre mal aggrave les choses : l’occupation anarchique des abords piétons par les commerçant : a titre d’exemple, les boutiques de vente de 2 roues occupent même en partie les voies de circulation pour exposer leurs engins, repoussant piétons et automobiles au milieu de la chaussée et supprimant toute espace de stationnement. A ce jour, il ne me semble pas que la municipalité n’ai réagit. C’est pourtant une source d’accident autant que d’incivisme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 09:46, par Très Intrigué En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Il y en a vraiment qui exagère sur ce point. surtout ceux la qui s’arrêtent pour acheter fruits et légumes et qui ont une peur bleu du soleil. Patisankana...! Les dames surtout c’est leur fort.
    la moitié arrière sur le bitume et la moitié avant sur le trottoir.
    Il y en a qui eux stationne carrément juste à l’angle d’un carrefour ou devant la porte d’un domicile ou d’un lieu de commerce. Parfois c’est à se demander s’ils se sont vraiment assis sur les bancs d’une auto école. Mais en même temps, reconnaissons que nos routes sont petites et que les places de stationnements sont souvent aussi rare qu’un caca de chat.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 10:26, par Habitant de Cité relais de Bassinko En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Très bel article. C’est du désordre total sur nos voies dans la ville de Ouagadougou. Prenez le tronçon toécé, en allant vers bissighin et la cité relais de bassinko. C’est du désordre inimaginable. En dehors même de ceux qui ne respectent pas les feux tricolores, on a ceux qui roulent à toute vitesse au mépris du bon sens, ceux qui se mettent au milieu des voitures croisant ceux d’en face, et on a les vendeurs qui se sont installés juste aux abords de la voie sans s’inquiéter de quoi que ce soit.
    Je dis un grand merci aux braves policiers qui régulent la circulation dans cette zone.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 13:09, par J’aime mon pays En réponse à : Stationnements anarchiques à Ouaga : Arrêt sur ces usagers aux comportements mal fichus !

    Stationnements anarchiques à Ouaga.

    La faute est partagee, Il n’ya presque pas de parking publique amenagé pour le stationnement des vehicules. Alors on est souvent obligé de garer sur la voie faute de parking. Donc l’administration urbaine porte une grande part de responsabilité de ces stationnement anarchiques. Et en plus de l’incivisme grandissante au Burkina.
    Un Etat, avant de prendre des mesures doit s’assurer que tout est mis en place pour accompagner sa mise en oeuvre.
    Il ya aussi la responsabilité de la police municipale de ce fait que :
    La police au lieu de mener des actions tres productifs dans la gestion de la cité, la police se fait tres present sur les arteres de Ouagadougou dans le seul but d’arreter les" bruleurs" de feu tricolor ou ceux qui ne font pas "pied a terre". Je trouve que la police a mieux a faire que de rester sur des voie ou le trafic est fluide pour arreter ceux qui ne font pas pied a terre. Ils doivent laisser les feux faire leur travail et s’il ya accident causer par un imbecile qu’il fasse la prison. La police doit faire mieux que ca. Reglementer la circulation ou les feux sont absents, reglementer le stationnement, etre present dans le centre ville pour s’assurer que la securite y est. Regarder le jour ou le malgache a ete abattu en pleine ville et les agresseur sont partis facilement du a l’absence de presence policiere pour la securite de la cite. A l’echangeur de L’Est il ya des policiers qui viennent perturber la circulation pour le non respect de pied a terre alors que le panneau est "ceder le passage". Et au lieu d’aider a rendre fluide la circulation ils veulent juste proifieter des 2000-2000 negocies pour partir. Que certains agent de la police municipal se rendent beaucoup plus utiles en s’investissant dans les domaines plus sensibles.
    Si des parking publiques sont construits alors les stationnements aux abords des voie seront severement puni.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Le syndicat des transporteurs intercepte cinq cars ivoiriens en transit sur le territoire burkinabè, avec à son bord des passagers nigériens
Burkina : Un syndicat de l’Éducation appelle les enseignants « à sauver l’école de ces prédateurs »
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés