Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Inauguration du siège de Mira élevage : « Un exemple d’entrepreneur à encourager », selon le ministre des ressources animales

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 15 juin 2021 à 22h55min
Inauguration du siège de Mira élevage : « Un exemple d’entrepreneur à encourager », selon le ministre des ressources animales

Mira élevage a inauguré son nouveau siège ce samedi 12 juin 2021 à Karpala, Ouagadougou. Une cérémonie patronnée par le ministre de Ressources animales et halieutiques, Modeste Yerbanga, qui a salué le projet ambitieux du promoteur Kadré Sawadogo.

C’est un pas de plus pour ce jeune entrepreneur qui s’est lancé dans le secteur de l’élevage en 2016 après des études de travaux publics en Turquie. Parti d’un investissement de 100 000 F CFA qui lui a permis de monter Mira Incubator, au départ spécialisé dans la fabrication de couveuses. Aujourd’hui, Mira élevage, c’est un investissement de plus de 200 millions de F CFA sans aucun apport d’institutions financières, avec quinze employés permanents et 30 indirects. La fabrication de couveuses artisanales électriques d’un coût accessible va conquérir des milliers de jeunes et de femmes venus du Burkina Faso et de la sous-région pour se faire former et se lancer dans l’aviculture. A en croire le directeur général de Mira élevage, Kadré Sawadogo, ce sont 14 000 personnes qui ont ainsi bénéficié de ses formations en fabrication de couveuses et en aviculture.

Kadré Sawadogo, promoteur de Mira élevage

Cinq ans après le démarrage de ses activités, Mira élevage dispose désormais d’un siège flambant neuf, sis à Karpala dans la l’arrondissement 11 de la ville de Ouagadougou. Il est composé de l’administration, d’une unité de fabrication d’aliment pour volaille, d’une salle de formation et d’une boutique où est vendu le « Poulet Mira », sa marque de volaille, ainsi que d’autres produits du secteur de l’élevage. Il dispose également d’un atelier de fabrication de couveuses, de fermes de production de volaille. « C’est grâce à la conviction, mais aussi au principe et au sens de l’innovation, que nous sommes parvenus à faire tout cela », a laissé entendre M. Sawadogo.

Les officiels visitant le nouveau siège de Mira élevage

Une école alliant enseignement général et métier

L’ambition de Kadré Sawadogo, c’est d’ouvrir à la rentrée prochaine une école dénommée « Ecole du futur » qui alliera enseignement général et apprentissage d’un métier. Dans cette école, le promoteur assure que tous les élèves seront obligés de choisir un métier dès la première année. Cette école formera les apprenants en élevage et agriculture, transformation agroalimentaire, électricité, plomberie, soudure, menuiserie, marketing digital, audiovisuel, etc. L’école devrait disposer également d’un centre de recherche pour améliorer le secteur de l’élevage. « C’est une école mixte où nous allons concilier l’enseignement général à l’apprentissage de métier. Actuellement les formations techniques sont devenues de la théorie. Mais chez nous, dans notre centre, nous allons permettre aux élèves de s’inscrire dans un métier parallèlement à l’enseignement général. Jusqu’à la fin de leur cycle, ils sortiront avec des connaissances dans ce métier », a-t-il indiqué.

Le ministre en charge des ressources animales, Modeste Yerbanga, a salué un entrepreneur exemplaire

Pour Modeste Yerbanga, ministre des Ressources animales et halieutiques qui a patronné la cérémonie, Kadré Sawadogo est un modèle d’entrepreneur qui mérite d’être encouragé et d’être cité en exemple. « C’est un modèle d’entrepreneur influent qui a une vision et qui croit en ce qu’il fait et au développement de l’élevage. Il a une ambition et est convaincu que ce n’est que par la production que nous pouvons nous développer au Burkina Faso. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 86% de la population pratiquent l’élevage de façon directe ou indirecte et c’est le 3e produit d’exportation après l’or et le coton. Nous devons travailler à mieux développer cette ressource en cheptel et travailler à assurer la transformation pour assurer une chaîne de valeur », a laissé entendre le ministre. Il assure également au promoteur, le soutien technique de son département pour l’aider à développer son activité et partant le secteur, afin qu’il serve de modèle à d’autres jeunes du Burkina.

Photo de famille

Le parrain de la cérémonie, Aboubacar Zida dit Sidnaba, dit avoir accepté d’associer son image à l’inauguration du siège de Mira élevage, parce qu’il est convaincu qu’« au Burkina, on n’a pas besoin d’avoir un BAC+15 pour se développer. L’agriculture et l’élevage moderne nous suffisent », dit-il.

Tout comme le ministre, il ne manque pas de prodiguer des conseils au jeune entrepreneur afin qu’il continue sur sa lancée.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés