Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Bounti au Mali : A qui profite le doute ?

Accueil > Actualités > International • • lundi 18 janvier 2021 à 16h12min
Bounti au Mali : A qui profite le doute ?

La polémique continue d’enfler dans la presse et sur les réseaux sociaux, alors que les versions se confrontent et que le doute subsiste.

Pour rappel des faits, l’association peule Tabital Pulaaku accuse les militaires de Barkhane d’avoir conduit une opération qui aurait coûté la vie à une vingtaine de personnes civiles, rassemblées pour célébrer un mariage. S’agirait-il d’une bavure ? C’est ce que l’on semble vouloir nous faire croire et finalement en sept années de guerre, ce ne serait malheureusement pas la première…

De son côté, la ministre française des armées s’est exprimée et a démenti, soutenant que les avions de Barkhane ont frappé un groupe de combattants terroristes et qu’il n’y avait « ni femmes, ni enfants » parmi les victimes. Côté français, c’est donc un succès militaire.

Mais finalement, qui aurait intérêt à voir les militaires français quitter notre pays ?

Pourrait-on supposer que ce soit en réalité des terroristes qui aient menacé les populations pour qu’elles relaient de fausses informations ? Dans cette affaire, ils gagnent sur presque tous les fronts. Ils perdent des combattants, certes. Mais au regard du peu de crédit qu’ils accordent à la vie humaine, ce n’est pas vraiment un problème.

Par cette opération de communication, ils engagent les populations et les autorités à se retourner contre ceux qui les combattent, afin d’agir en toute impunité. Ça les arrange bien que Barkhane serve de bouc-émissaire...

A ce stade, les forces de sécurité qui se sont rendues sur place ont identifié des combattants terroristes parmi les victimes. Même les spécialistes de l’ONG « médecins sans frontières » en ont conclu que les patients présentaient des blessures par balles, rendant de fait la thèse de la responsabilité française caduque.

Les enquêtes se poursuivent pour faire la lumière sur cette affaire… Dans l’attente de leur conclusion, ne soyons pas dupes et rendons-nous bien compte de la perversité des groupes d’Iyad Ag Ghali et d’Abou Walid al-Sahraoui qui nous asservissent et nous manipulent !

Boubacar Samba
@BoubaleSamba

Vos commentaires

  • Le 19 janvier à 06:40, par Bastos En réponse à : Bounti au Mali : A qui profite le doute ?

    L armée française est considérée , comme une des p,us grandes au monde , voir la plus grande , au sens de son professionnalisme et de sa force de frappe
    avec les outils technologiques actuels , aucune erreur est possible un protocole et divers autorisations et vérifications , sont nécessaires, avant le moindre tir
    La vérité , est que l armée française, est la seule , à faire très peur , aux terroristes , ils savent quel ennemi , ils ont en face
    Mais quand elle partira ,alors là ce sera différent, et la population africaine apparemment aujourd hui le souhaite ainsi que l immense majorité des français
    Quel avenir pour ces zones demain dieu seul le sait !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Décès du président Idriss Déby : « On est déjà riche en tragédie donc évitons ce cycle de violence », suggère Masbé Ndengar (activiste tchadien)
Décès d’Idriss Déby : La France « prend acte » de la mise en place d’un conseil militaire de transition
Tchad : Le président Idriss Déby mort, son fils prend la tête d’un « Conseil militaire de transition »
Tchad : Le président Idriss Déby Itno est mort
Crise politico-militaire au Tchad : Situation confuse à N’Djamena, le gouvernement rassure
Congo : le président Dénis Sassou Nguesso investi
États-Unis : L´escroc Bernard Madoff, un as des arnaques financières à la Ponzi, est mort
Niger : Des élèves meurent dans l’incendie de leur école à Niamey
Tchad : Le front pour l’alternance procéde à la libération de la région du Tibesti
Présidentielle au Bénin : Un scrutin sous tension qui a enregistré une maigre participation
Election présidentielle au Tchad : Idriss deby Into archi favori pour un 6e mandat
6e mandat d’Idriss Deby : Un Collectif de jeunes tchadiens au Burkina crie haro
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés