Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. » Michelle Obama

Programme d’investissement forestier : Les journalistes et communicateurs à l’école de la REDD+ et de ses réalisations

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 16 décembre 2020 à 21h01min
Programme d’investissement forestier : Les journalistes et communicateurs à l’école de la REDD+ et de ses réalisations

Le programme d’investissement forestier (PIF) organise une session de formation sur le projet de développement intégré communal pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) au profit des journalistes et communicateurs dans la région du Centre-Ouest. La formation qui a commencé le 15 décembre à Galo, commune de Sapouy, va se poursuivre jusqu’au 18 du mois.

Ils sont au total une quinzaine de journalistes et de communicateurs à bénéficier de cette formation sur le mécanisme de la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) mise en œuvre au Burkina Faso depuis 2014. Pour cette première journée de formation, plusieurs communications ont été données par l’équipe du PIF mobilisée à cet effet. Il s’agit, entre autres, des communications sur le programme PIF et le mécanisme de la REDD+, ses zones d’interventions, ses objectifs, les résultats obtenus et les perspectives.

L’équipe du programme d’investissement forestier mobilisée pour parler de la REDD+ aux journalistes et communicateurs

Le PIF a été créé en 2014 pour poursuivre les objectifs du mécanisme de la REDD+ et de la lutte contre la pauvreté en milieu rural qui nécessite la participation de beaucoup d’acteurs. « C’est-à-dire, un mécanisme qui engage plusieurs secteurs et acteurs et dont le Burkina Faso est le seul pays sahélien à bénéficier parmi les pays bénéficiaires ». Un mécanisme dont la mise en œuvre sur le terrain s’est faite à travers quatre projets pilotes a fait savoir le point focal de la REDD+, Mamadou Batiéné. Il s’agit du projet de gestion décentralisée des forêts et espaces boisés (PGDFEB) qui accompagne le gouvernement pour la gestion des forêts classées.

Outre cela, il y a le projet de gestion participative des forêts classées pour la REDD+ qui accompagne les collectivités territoriales pour la gestion de leurs espaces de conservation. A côté de ses deux projets, il y a également, précise M. Batiéné, un autre projet porté par la société dénommé projet d’appui aux populations dépendantes de la forêt et le dernier projet d’appui au développement de l’anacarde dans le bassin de la Comoé.

Le coordonnateur national du PIF, Jean Bosso So, en tete de cette formation dédiée aux journalistes et communicateurs

Ainsi, ces différents projets ont été mis en œuvre dans 12 forêts classées et 800 villages répartis dans cinq régions du Burkina notamment l’Est, le Centre-Ouest, la Boucle du Mouhoun, le Centre-Sud et le Sud-Ouest.

Acquis

Plusieurs acquis ont été engrangés même si le projet n’est pas encore terminé, a déclaré Jean Bosso So, le coordonnateur national du PIF. A titre d’exemple, il a cité l’existence d’une stratégie nationale REDD+ en cours, la mise en place des outils de planification au niveau de la déforestation et de la dégradation des forêts.
A ceux-ci s’ajoutent la mise en œuvre d’une approche régalienne à travers laquelle 12 comités de gestion des forêts ont été mis en place et qui ont profité des activités du projet ; l’équipement et les financements des apiculteurs.

Les journalistes et communicateurs ont posé avec l’équipe du PIF

En plus des apiculteurs, des exploitants ont aussi reçu des équipements modernes de bois. Au niveau de l’élevage, des éleveurs ont eu des accompagnements pour la fauche et la conservation du fourrage autour des forêts des zones d’intervention et 32 communes bénéficiaires ont reçu des financements à hauteur de 6 milliards de FCFA pour la mise en œuvre des projets de développement communaux.

Perspectives

S’agissant des perspectives, l’équipe du PIF a parlé du transfert des données et productions sur les initiatives pilotes REDD+ au secrétariat technique national REDD+, l’élaboration d’une stratégie de communication REDD+, etc.
La formation de cette première journée s’est achevée par une visite guidée du centre national de formation de la REDD+ de Galo. Elle se poursuivra les 16, 17 et 18 décembre dans la commune de Zamo, province du Sanguié dans la région du Centre-Ouest.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Eau et Assainissement : Le ministre Ousmane Nacro discute avec les partenaires techniques et financiers de son département
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Une note conceptuelle en cours de validation pour mobiliser davantage de ressources
Changements climatiques : vers l’adoption d’un guide national mrv
Environnement : Le programme budgétaire 086 "gestion des ressources forestières et fauniques" en examen
Programme d’approvisionnement en eau et assainissement : Le bilan à mi-parcours des réalisations jugé satisfaisant
Météo : La suspension poussiéreuse concerne tout le Burkina et pourrait s’étendre jusqu’à 72h
Espèces aromatiques au Burkina : Une nouvelle étude en cours de validation pour combler le manque d’information en la matière
Parc urbain Bangr-wéogo : La forêt classée de Ouagadougou semble abandonnée
Coopération entre le Burkina et le Global Green Growth Institute (GGGI) : L’heure est au bilan
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo échange avec les acteurs de son département
GIRE : Les partenariats inter agences de l’Eau France-Burkina lancent les nouvelles phases de leur coopération
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite l’Initiative de la grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés