Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a pas de loi historique inéluctаblе.» Henri Bergson

« Droit d’auteur : comment en tirer profit ? » : une œuvre de Wahabou BARA

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • jeudi 5 septembre 2019 à 13h30min
« Droit d’auteur : comment en tirer profit ? » : une œuvre de Wahabou BARA

Wahabou BARA, Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), a organisé le mardi 03 septembre 2019, la dédicace de son œuvre littéraire intitulé : « Droit d’auteur : comment en tirer profit ? »

Wahabou BARA, auteur du livre

Un an et demi, c’est le temps qu’il a fallu à Wahabou BARA pour écrire son œuvre intitulé « Droit d’auteur : comment en tirer profit ? ». Paru aux Editions découvertes du Burkina, l’ouvrage s’efforce de répondre aux interrogations suivantes :

Quel regard porte-t-on sur le droit d’auteur au Burkina ?

Quelle appréhension les principaux bénéficiaires (auteurs, compositeurs, producteurs et éditeurs) ont-ils du droit d’auteur ?

Comment la gestion collective de ce droit est-elle effectuée au Burkina Faso ?

Quels sont les flux des revenus des auteurs, artistes-interprètes, éditeurs et producteurs d’œuvres littéraires et artistiques ?

Quelle est la corrélation entre le droit d’auteur et les industries culturelles créatives ?

Autant de questions qui trouvent réponses dans l’ouvrage produit par Wahabou BARA, l’actuel Directeur général du Bureau Burkinabè du droit d’auteur (BBDA).
Selon l’auteur, l’œuvre écrite dans un « français accessible », est le fruit de son inspiration, du fait qu’il soit le directeur du BBDA. En effet, de par son poste, il a été confronté à de nombreuses incompréhensions de la part des auteurs, qui ne connaissent pas forcement les lois qui régissent le droit d’auteur. « Ce livre est un prétexte pour expliquer aux titulaires de droit (auteurs, compositeurs) et aux auxiliaires des créations (producteurs, éditeurs), la subtilité du droit d’auteur. C’est un outil didactique qui devrait permettre de réduire le nombre de conflits qui ont cours entre le BBDA et les auteurs Burkinabè », confie-t-il.

En outre, l’ouvrage permet aussi aux utilisateurs de comprendre que le droit d’auteur « n’est ni une taxe, ni un impôt, mais une redevance à laquelle l’auteur a droit ».

Le ministre de la CAT, président de la cérémonie

« Sur la question du droit d’auteur, le continent Africain a du chemin à faire »

Cette dédicace a été présidée par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim SANGO. Selon lui, une société qui n’écrit pas, est une société qui disparait en elle-même. Il se dit ravi de la ‘’venue’’ de ce livre dans la mesure où il permettra d’éclairer les auteurs et les populations. « Sur la question du droit d’auteur, le continent Africain a du chemin à faire » relève-t-il, avant d’encourager les Burkinabè à consommer cette œuvre sans modération.

Pour le parrain de la cérémonie, Harouna Kaboré, ministre en charge du Commerce, a signifié que la culture est un levier de croissance pour le Burkina. Il espère que les réponses apportées par Wahabou BARA, permettront « de puiser les éléments nécessaires, pour s’informer sur le droit d’auteur ». Harouna Kaboré espère par ailleurs que le livre se vendra comme des petits pains. Pour donner l’exemple, il s’est procuré 100 exemplaires du livre.

Cette cérémonie a vu la participation des figures de proue de la culture burkinabè. Des artistes comme le musicien Floby, le manager Papus Zongho, l’acteur Ildevert Méda, pour ne citer que ceux-là, y étaient présents.
Le livre est actuellement disponible dans les librairies de la place, au coût de 5000 Franc CFA l’exemplaire.

Samirah Bationo(Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lu pour vous : « Etre une espérance » du Père François Kientega
UEMOA : Dr Vincent Zoma dédicace son livre sur le transport et l’intégration régionale
Littérature : Léonie Ouangrawa jette les bases de la réflexion sur la commémoration de la journée internationale des femmes au Burkina Faso
Dédicace de « Effroyable destin » d’Esaïe Kambiré : Une œuvre qui évoque les dérives de la culture Lobi
Lu pour vous : Wégoubri, un bocage au sahel
Littérature : Le Père Simon Conseiga dédicace ses deux nouvelles œuvres
Littérature : Wendemeté Ouédraogo scrute la lutte héroïque du peuple burkinabè
Littérature : Lionel Bilgo présente « Burkina Faso : Du rêve à l’action, créons demain »
Attaques armées au Burkina : Atiana Serge Oulon trace l’itinéraire des terroristes
Histoire du Burkina Faso : « Ma part de vérité », le premier mémoire de l’ancien président Jean-Baptiste Ouédraogo
Littérature : Dr Hyacinthe Ouédraogo propose « Le rêve burkinabè », pour rompre avec « la médiocrité »
Littérature : Le « Coupable » de Désirée Aimée Ki-Zerbo en librairie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés