LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina / Littérature : « Allah est-il avec moi ? », une exhortation de l’enseignant Moumouni Zina à ne pas abdiquer face aux défis de la vie

Publié le dimanche 17 décembre 2023 à 20h45min

PARTAGER :                          
Burkina / Littérature : « Allah est-il avec moi ? », une exhortation de l’enseignant Moumouni Zina à ne pas abdiquer face aux défis de la vie

C’est la première œuvre littéraire de ce professeur certifié des lycées et collèges, actuellement en service à Bogandé, dans la région de l’Est. Son contenu est aussi évocateur que le titre, « Allah est-il avec moi ? ». De 133 pages, il est paru chez les Éditions Plum’Afrik et présenté dans la matinée de ce samedi 16 décembre 2023, à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie dédiée qui a réuni parents, amis, collègues et autres collaborateurs.

« Allah est-il avec moi ? » est, en un mot comme en mille, l’histoire de cette fille « qui était très brillante à l’école », mais qui tombe enceinte. Cette grossesse est d’un autre élève. La fille, qui vit désormais des difficultés, finit par abandonner l’école.
« En tant qu’enseignant, je voudrais par-là interpeller les élèves, surtout les filles, à la prudence... », résume l’enseignant d’allemand, Moumouni Zina.

Plusieurs thématiques sont abordées dans le roman, parmi lesquelles les valeurs culturelles, la vie au village, les fléaux sociaux (paresse, dépendance à l’alcool, l’indiscipline), l’entreprenariat, la politesse, la courtoisie, etc. L’auteur encourage la conservation des valeurs sociales au détriment des fléaux.

Moumouni Zina ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

« Allah est-il avec moi ? » se veut, commente l’auteur, « une modeste contribution », en tant que jeune écrivain, pour venir à bout des tares qui assaillent la société au quotidien. « C’est aussi une invite, une interpellation à la jeunesse à rester tenace et persévérante face aux vicissitudes de la vie », poursuit Moumouni Zina.

« Qu’est-ce qui m’a le plus motivé à écrire ce roman ? Tout est parti d’une confession, d’un ange invisible, d’une voix extérieure qui me hantait tous les jours et cela m’a donné l’audace de convier ma plume pour coucher sur des feuilles des phrases, des idées qui ont abouti à ce bébé littéraire que nous avons devant nous ce matin », confie l’auteur, précisant que l’œuvre est inspirée de la vie de tous les jours des Burkinabè.

Le président-directeur général des Éditions Plum’Afrik, Youssouf Ouédraogo (à droite), a, avant la présentation faite par Oumarou Ouédraogo (à gauche), dit tout le bien moral et professionnel de l’auteur (au milieu).

L’auteur est de ces penseurs qui, face aux vicissitudes de la vie, jugent pertinent d’intégrer dans l’enseignement des enfants (élèves), le développement personnel. « Certains enfants pensent que l’école, c’est long, c’est une perte de temps. C’est pour dire à tous ces enfants, à ces élèves qui ont envie d’abdiquer, que l’école a toujours sa place dans notre vie, surtout dans ce monde de globalisation », encourage l’auteur, confiant que sa profession d’enseignant qui lui a fait toucher des réalités de l’intérieur du pays est pour quelque chose dans le choix du thème.

Selon le présentateur de l’œuvre, Oumarou Ouédraogo, sémioticien et écrivain, le niveau de langue est celui de tout le monde ; pas besoin de dictionnaire à côté pour comprendre le roman. « L’auteur a également utilisé plein de proverbes et beaucoup de figures de style, notamment la métaphore », dit M. Ouédraogo, pour qui, avec la situation actuelle que traverse le pays, de nombreux Burkinabè seraient tentés de se poser cette question que porte le titre de l’œuvre.

L’auteur, remettant symboliquement l’oeuvre dédicacée à un membre de la famille, venu de Koudougou pour assister à la cérémonie.

Pourquoi « Allah » au titre alors que dans le contenu, il est employé le terme « Dieu ? ». À cette préoccupation, l’auteur explique : « Je fais appel simplement à la synonymie, pour faire comprendre aux jeunes, aux élèves, que Dieu, Allah, c’est la même référence ».

« Allah est-il avec moi ? » est disponible au prix de 3 500 F CFA aux Éditions Plum’Afrik (78 90 64 08), et bientôt dans les librairies.

O.L.
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique