Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé • mercredi 24 octobre 2018 à 00h49min
Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

L’audition de Me Hermann Yaméogo s’est achevée ce mardi 23 octobre, au tribunal militaire. La tension est quelque peu montée entre avocats de la défense et parties civiles, sur des aspects de l’instruction du dossier.

Une liberté provisoire, Hermann Yaméogo n’en voulait pas, lui qui a toujours clamé qu’il est jugé pour ses opinions politiques. Mais sur la base de l’article 139 du Code de procédure pénale et pour des raisons de santé, le juge d’instruction lui a accordé une liberté provisoire, le 4 octobre 2016. C’est du reste la version du parquet. « Je m’en suis plaint au niveau du régisseur mais la décision a été prise entre le parquet et le juge d’instruction », a déclaré Me Hermann Yaméogo à la barre, ce mardi. Pour son conseil, le bâtonnier Yérim Thiam, son client ne se reproche rien puisqu’il n’a pas demandé de liberté et aussi, plutôt que de fuir, comme l’aurait voulu le parquet, il est resté au Burkina.

Selon Me Antoinette Ouédraogo, l’autre avocate de l’accusé, la liberté provisoire a été accordée à Me Hermann Yaméogo parce que son dossier est vide. Une observation qui ne convainc pas Me Séraphin Somé des parties civiles, pour qui « la mise en liberté provisoire n’est pas synonyme d’absence de charges. Si c’était le cas, a-t-il poursuivi, il y aurait un nombre très réduit d’accusés dans le box ».

La pile des dossiers du putsch sur la table du juge Seidou Ouédraogo

La tension va monter d’un cran au prétoire, lorsque, dans sa petite plaidoirie, Me Yérim Thiam exprimera son mécontentement sur l’instruction du dossier. A l’en croire, le juge d’instruction aurait caché des pièces à la défense de Me Hermann Yaméogo. Une situation qui l’a mise en difficultés à la Chambre de contrôle. Poursuivant ses « attaques », il qualifiera de « farfelue » l’interprétation du Code de procédure pénale par le juge qui avait interdit aux avocats étrangers, y compris ceux ressortissants de pays de la CEDEAO, d’avoir accès au dossier.

Me Séraphin Somé, avocat (Partie civile)

Des propos durs à avaler pour les avocats des parties civiles. Me Séraphin Somé s’enflamme contre son confrère : « Ça fait 25 ans que je suis dans le milieu judiciaire. Mais c’est la première fois que je vois un avocat d’un pays frère jeter autant de discrédit sur notre système judiciaire. Je suis indigné. Je ne pourrai jamais, au Sénégal, jeter autant de boue sur le système judiciaire. Comment peut-on considérer l’attentat à la sûreté de l’Etat comme étant un délit ? C’est un crime au Burkina Faso. Comment peut-on prendre un coup d’Etat pour une insurrection et une insurrection pour un coup d’Etat ? ».

C’est sur ces entrefaites que le président du tribunal a suspendu l’audience pour quelques minutes. De retour, Hermann Yaméogo a eu une pensée pour ses enfants qu’il n’aurait pas revus depuis sept ans. Il a également appelé le président du Faso à tout mettre en œuvre pour une réconciliation nationale. Au président du tribunal, il a demandé la clémence pour les soldats de l’ex-RSP. Cependant, il ne demandera pas de clémence pour sa personne, estimant qu’il n’a commis aucune faute. « Il n’y a rien dans le dossier », a-t-il persisté.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 octobre 2018 à 07:34, par Ka En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Bravo Hermann Yaméogo : Comme je le dis très souvent, je tire à bout portant ma vérité sur l’opposition ou sur la majorité, sur le mal ou sur le bien, sur les plaignants ou sur les accusés. Aujourd’hui je dis en toute sincérité que c’est la bonne action de toute ta vie que tu viens de faire, ‘’’en disant au tribunal militaire d’être clément avec les jeunes éléments du RSP que vous aviez manipulé, soudoyer avec des miettes pour faire un coup d’état à la maternelle uniquement à des fins politique revanchards.’’’

    En pensant à tes propres enfants, tu as pensé à ces pauvres jeunes militaires qui portent le fardeau de vos erreurs, c’est très bien, mais insuffisant. Ce qui te reste à faire avant la fin des interrogatoires de ce procès miné par des mensonges des uns et des autres, c’est de ce se concerter avec tes amis Koné, Diendéré, Bassolé, Bamba, Dao, et assumer vos responsabilités dans ce coup d’état minable du monde, et sauver ces jeunes soldats du RSP qui obéissaient que vos ordres : Là, les juges militaires seront clément de ce que tu leur demande, et peut être pour vous tous si la vérité prenne le dessus des mensonges. Surtout le peuple et les familles des victimes vous pardonneront pour une réconciliation nationale. Ka farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 08:26, par l’etranger En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Merci monsieur le juge Herman Yameogo. Que chacun pleure pour lui même !! Monsieur herman Yameogo, vous avez bien dit "une pensée pour mes enfants que je n’aurais pas revus depuis sept ans". Helas, vraiment c’est dure, mais il faut savoir que des gens ont perdu leur enfants, je dis bien enfantS, qu’ils n’auraient PLUS revus jusqu’à la fin des temps et cela parce que des gens voulaient le pouvoir par la force.

    monsieur le juge Herman Yameogo, vous dites que ’ vous ne demanderai pas de clémence pour votre personne’, mais on doit demander clémence pour vous car si on va tenir compte des conséquences de vos actes de soutien au coup d’Etat, ahh là, je me demande quand est ce que vous allez revoir vOS ENFANTS.

    Facile de dire que je ne me reproche de rien !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2018 à 12:26, par Mafoi En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

      Le problème est que s’il n’a pas vu ses enfants depuis 7 ans,cela n’a rien à voir avec leur putsch le plus idiot de la planète.Entre 3 et 7,il y a un grand écart car je suppose que même si ce foireux putsch avait marché et que lui hermann yaméogo se retrouvait comme par enchantement président du Faso,il y a fort à parier que ses rejetons refuseront toujours et à juste raison de le voir.Donc je lui conseillerais qu’il s’occupe à se réconcilier d’abord avec sa toute petite cellule familiale avant de venir nous donner des leçons de réconciliation pour juste chercher à sauver sa tête car il se sait mouillé des pieds jusqu’au cou malgré ses faux airs arrogants,prétentieux.Le gnouf,il le goûtera encore mais il ne faut pas qu’il vienne parler qu’il est entrain de perdre totalement la vue pour pouvoir bénéficier d’une quelconque liberté pour des prétendus soins même si aujourd’hui il se vante qu’il n’avait jamais formulé aucune demande de liberté provisoire pour des raisons de santé alors qu’eux tous l’ont demandée sauf diendéré

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 09:37, par LoiuseauDeMinerve En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Plaide plutôt pour ton propre sort au lieu de vouloir se faire passer pour ce que tu n’es pas. Ou bien tu reconnais avoir coorganiser le coup d’état
    et maintenant tu veux dédouaner les soldats. Chacun paye individuellement pour ses compromissions. Et s’agissant de toi on te condamnera 1000 fois conformément à ton souhait ou bravade. Pouah !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 09:43, par LE RUSSE En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Qu’est ce que Herman pouvait demander d’autre que la clémence pour les délinquants puisqu’ils ont été encourager par lui , en ignorant la détermination du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 10:02, par pataamleukré En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    La demande de pardon pour sa propre personne aurait été plus compréhensible.
    Les ex RSP comme lui n’ont jamais admis qu’ils ont fauté sauf Bamba et même là,on comprend aisément pourquoi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 10:21, par segue En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Maître Hermann, tu as une pensée pour tes enfants que tu n’as pas vu depuis sept ans . Estimes toi heureux d’autres ne reverront plus jamais les leurs à cause de votre méchanceté. Soit plus humble toi qui prône la réconciliation et la justice transitionnelle

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 11:30, par Kouda En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Hermann Yaméogo dit qu’il n’a pas revu ses enfants depuis 7 ans. Hum ! Cela révèle des choses pour ceux qui les ignoraient.
    Sachant que les visites aux détenus sont autorisées à la MACA, Hermann Yaméogo n’a pas vu ses enfants depuis 7 ans car les enfants de monsieur Hermann Yaméogo résident tous hors du Burkina Faso et n’y viennent que très rarement, voire pas du tout.
    Dite à vos enfants de prendre l’avion depuis Paris pour venir vous rendre visite. C’est autorisé à la MACA.
    Chacun dit qu’il lutte pour le pays mais place ses enfants à l’étranger, en Occident, en sécurité. Si les habitants et les décideurs des pays occidentaux étaient aussi mauvais que vous vis-à-vis de leurs propres compatriotes, leur pays ne se serait jamais développé au point que vous soyez si fier d’y faire vivre vos enfants, de les y faire étudier et de vous soigner là bas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 12:18, par Bigbalè En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Encore une fois, Hermann se donne la liberté d’insulter les burkinabè notamment les parents qui ont perdu leurs enfants dans ce coup d’Etat fomenté par leur clan. Nous ne voyons pas pourquoi il vient déclarer au tribunal que cela fait 7 ans qu’il n’a vu ses enfants à lui et en quoi, cela intéresse les burkinabè. C’est la vérité qui intéresse les burkinabè et non les affaires domestiques de quelques citoyens imbus de leur minable personnalité, prompts à donner des leçons de morale sans en avoir aucune. Par ailleurs, pourquoi il demande la clémence pour les soldats du RSP ? est-ce eux qui le lui ont demandé ? Je pense que quand on prône la réconciliation dan un pays, on doit plutôt adopter une attitude d’humilité et ne pas être arrogant comme il le fait. Les parents des victimes de ce Coup d’Etat perpétré par cette clique de sanguinaires, auront voulu qu’on leur dise d’attendre 7 ans pour revoir leurs gosses et ils auraient cultiver la patience nécessaire durant ces longues années ! Malheureusement ils n’auront plus la chance de revoir leur rejetons sauf auprès de Dieu et ça Hermann semble ne pas le regretter ! N’est-ce pas une façon de cultiver et entretenir la haine dans les cœurs ? Qu’il garde ses leçons pour lui-même !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2018 à 19:30, par Maurice En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    Que justice soit faite pour le peuple burkinabè , et au nom du peuple burkinabè, et par le peuple burkinabè.

    Ma question s’adresse et à l’adresse de Monsieur Hermann Yaméogo
    Maître, parlant de démocratie votre géniteur Maurice Yaméogo, père de l’indépendance de la Haute-Volta, a été plus démocrate dans l’histoire politique du Burkina Faso du 20e siècle ,que vous son fils et héritier politique du burkina Faso du 21e siècle.
    Vrai ou faux ? Ai-je raison ou pas ? Interrogez votre conscience.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2018 à 15:37, par WEND LA NABA En réponse à : Auditions du putsch : Hermann Yaméogo demande la clémence du tribunal pour les soldats de l’ex- RSP

    si tu avais été battu une fois dans ta vie jusqu’à ce que tu deviennes sourd tu n’allais jamais demander de clémence pour ces grands délinquants qui ont passé tout le temps à endeuillé des familles au Burkina. Dans tous les cas ils vivront l’enfer sur cette terre avant de rejoindre l’autre coté.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
Verdict du procès du putsch de 2015 : La réaction de quelques avocats
Verdict du Procès du putsch de septembre 2015 : Des Ouagalais réagissent
Verdict du procès du putsch du CND : Retour sur une demi-journée peu ordinaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés