Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • lundi 16 septembre 2019 à 12h00min
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique

Peuple du Burkina Faso,
Camarades militant-e-s, cibals et cibelles,
Aujourd’hui 16 septembre 2019, cela fait quatre années jour pour jour que notre peuple, civils comme militaires, dans un élan patriotique, affichait une résistance farouche au putsch du général félon Gilbert DIENDERE et sa horde du Régiment de Sécurité Présidentiel (RSP). En cette journée anniversaire, nous nous inclinons d’abord en mémoire des disparus, ceux-là même qui sont tombés au front de la résistance ; nous souhaitons également un prompt rétablissement aux blessés, ceux qui porteront à vie les stigmates de la furie de cette horde dénommée RSP ; enfin nous présentons nos condoléances aux familles des victimes pour qui nous demandons une juste réparation par la vérité, la justice et le dédommagement.

Camarades, militant-e-s, cibals et cibelles,

L’histoire de notre pays nous enseigne que chaque fois que notre peuple s’est mis debout, dans un élan d’unité d’action patriotique à l’image de la période de la résistance en 2015 et de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, il en sort vainqueur. Il triomphe contre ceux qui veulent sacrifier ses aspirations profondes à la liberté, et au bien-être.

En rappel, la résistance au putsch de septembre 2015 a été un bel exemple d’unité d’action pour stopper les putschistes d’alors et leurs alliés. La majorité d’entre eux rendent compte désormais aux institutions judiciaires de notre pays. C’est le lieu pour nous de rappeler que notre pays ne doit plus connaitre de putsch. Plus jamais ça. A bas les putschistes !

Camarades militant-e-s et sympathisants,
Le Burkina Faso, notre très chère patrie, connait les moments les plus difficiles de son histoire.

Depuis Janvier 2016, date des premières attaques d’ampleur à caractère terroriste dans notre pays, la Nation est plongée dans une spirale de désolation. Si ce n’est pas les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui sont meurtries, ce sont de pauvres citoyens innocents qui n’aspirent qu’à jouir de leur droit à la vie qui sont assassinés. Cela fait maintenant trois ans, que notre pays et particulièrement les FDS, les populations des régions du Sahel, du Nord, du Centre-Nord, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun … sont exposées à cette barbarie croissante.

Malheureusement, cette situation a fortement entamé la cohésion sociale nationale avec en prime la montée de la stigmatisation ethnique, les conflits communautaires et l’atteinte aux droits humains dont le plus fondamental, le droit à la vie. Aussi, les conditions de vie de la population, déjà précaires, se sont alors considérablement dégradées avec un déplacement massif et continu des populations des zones attaquées vers d’autres localités plus sûres.

Camarades, le savant Cheick Anta DIOP disait à juste titre que « La sécurité précède le développement »

C’est pourquoi nous formulons le vœu d’un environnement sécuritaire stable pour notre pays, et réitérons nos encouragements aux Forces de Défense et de Sécurité dont la bravoure, le courage et l’abnégation au front permettent à notre pays de garder jusque-là son intégrité territoriale pourtant fortement menacée.

Au demeurant, cette guerre dite asymétrique imposée à notre peuple, trouve ses causes profondes d’une part dans la stratégie impérialiste d’occupation militaire du Sahel qui a commencée par la destruction de la Lybie en vue de faciliter la circulation des armes et des terroristes ; et d’autre part par les pratiques irresponsables et mafieuses du régime de Blaise Compaoré qui avait donné gite et couvert aux terroristes qui endeuillaient d’autres peuples frères et voisins.

Face à cette situation, les choix stratégiques, les décisions inopportunes et les errements politiques du régime interpellent et amènent le citoyen à se demander si les autorités actuelles ont la pleine mesure de la souffrance de notre peuple et du risque que nous encourons au regard de l’enlisement progressif de la situation sécuritaire ?

Du reste, ces autorités au comportement irresponsable, au lieu de s’atteler à garantir la sécurité, l’intégrité territoriale et les conditions de vie agréable à notre peuple à travers une gestion rationnelle et vertueuses des ressources, s’adonnent plutôt à une course à la prédation de ses richesses nationales.

Ainsi, il ne se passe pas un mois sans que la presse nationale ne fasse écho de détournement par ci et corruption par là au sommet de l’Etat ; le cas le plus récent est celui dit du « charbon fin ». Combien de dispensaires, de routes, de centres de santé, d’écoles, d’armements militaires cette manne du « charbon fin » aurait pu construire pour les enfants du peuple ? Certainement des centaines !
Camarades est ce que nous pouvons accepter cela ? Est-ce que nous devons nous taire face à cette situation de gouvernance catastrophique ?

Camarades militant-e-s, cibelles et cibals
C’est pourquoi, le Balai Citoyen, se joint à cette journée d’unité d’action patriotique pour exiger des autorités la satisfaction au plus vite de ces points de revendication contenus dans la plateforme minimale pour le bien être de notre peuple, le renforcement du climat de sécurité et le vivre ensemble harmonieux.

Notre nombre est notre force !
Nan Lara, An Sara

Pour le Balai Citoyen,
La Coordination Nationale

Vos commentaires

  • Le 16 septembre à 17:52, par Le Vigilent En réponse à : An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique

    Vous vous etes laisses prendre au piege des rouges qui visent autres choses que ce qui est mentionne sur la liste des revendications. Est-ce que vous avez ete associes a la confection des messages et au choix de la couleur des drapaux et des banderoles ?
    Pourquoi on celebre la resistance au coup d’état ou il y a eu 14 morts et des centaines de blesses sans au moins une ceromonie symbolique de depot de gerbes sur les tombeaux des decedes ?
    La mention faite au coup d’état ainsi que le soutien des bouts, de levres aux FDS qui luttent contre le terrorisme, n’est-t-elle pas une manoeuvre pour tromper la vigilance sur les intentions cachees des organisateurs en chefs de la marche en vue de ratisser large ? N’avez-vous pas ete des dindons de la farce dans cette affaire organisee et menee par les rouges de tout bord ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 21:30, par Manuel En réponse à : An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique

    Bonjour,
    Honneur et dignité pour notre peuple combattant.
    Svp. Ne nous trompons pas d’adversaires car le pouvoir actuel est mieux que ce que nous avons connus.
    Si jamais le CDP avec le soutien de Zeph revient au pouvoir, nous allons regretter ce que nous rejetons actuellement.
    Dans tous les cas, la lutte continue ! Seule la lutte libère !
    RIP pour tous les martyrs et longue vie au balai !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 09:48, par Kôrô Yamyélé En réponse à : An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique

    - Chers amis Balai CHIOTE, les malheurs de ce pays aujourd’hui viennent en grande partie de vous ! Pas que vous avez oeuvré à chasser Blaise Compaoré, mais à favoriser la prise du pouvoir par le même RSP dont vous vous jouissez de la démolition. Vous avez permis à des amis de grains de thé d’être au pouvoir alors qu’ils n’en rêvaient même pas ! Des personnes banales ens sont arrivées à assumer des haures responsabilités dans ce pays par votre fait. Vous avez coulé le pays !!! Il vous faut maintenant réparer les dégâts !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
Verdict du procès du putsch de 2015 : La réaction de quelques avocats
Verdict du Procès du putsch de septembre 2015 : Des Ouagalais réagissent
Verdict du procès du putsch du CND : Retour sur une demi-journée peu ordinaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés