Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • samedi 3 octobre 2020 à 23h59min
Putsch de septembre 2015 :  Minata Guelwaré est décédée

Minata Guelwaré, 38 ans, est décédée dans la nuit du samedi 3 octobre 2020 à l’hôpital de Tengando à Ouagadougou. Impliquée dans le coup d’Etat de septembre 2015, elle a écopé de 10 ans de prison qu’elle purgeait à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Souffrante, son état de santé s’était dégradé depuis son incarcération.

Des informations indiquent qu’elle a demandé sans succès une autorisation pour aller se soigner. Elle en bénéficie finalement mais tout indique que c’était déjà tard.

Dans le cadre du putsch, Minata Guelwaré, ex secrétaire adjointe des mouvements associatifs du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP ex parti au pouvoir), était accusée par le tribunal militaire d’avoir servi d’agent de renseignement pour les putschistes.

Le président du CDP, Eddie Komboïgo a salué la mémoire d’une "militante du parti jusqu’à sa mort". "Je salue la mémoire de cette intrépide, combattante, vaillante et dynamique jeune pleine d’humanisme, d’humilité et d’initiatives. Le CDP lui est reconnaissant et lui rend un vibrant hommage" a dit M. Komboïgo.

Le cas Guelwaré rappelle celui du journaliste Adama Ouédraogo dit Damiss, lui également condamné pour son implication dans le même coup d’Etat. Damiss est aussi souffrant et demande à la Justice militaire l’autorisation de sortir pour bénéficier de soins appropriés. Mais son appel n’a pas encore reçu d’échos favorables. Peut-être que le décès de Minata Guelwaré va faire réfléchir...

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 octobre 2020 à 19:57, par Sapience En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Paix à l’âme de la défunte. Dieu saura juger les différents acteurs et auteurs du moment , selon leur degré de responsabilité. La vie est sacrée. Le droit à la santé est reconnu pour tous les êtres humains. Déclaration universelle des droits de l’Homme. Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples. Etc.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2020 à 21:09, par salou En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    triste ! Une justice à nombreuses vitesses. Certains bien portant ont le droit de se faire soigner (infanterie) pendant d’autres agonisent et meurent ? C’est déplorable pour notre loi fondamentale qui garantit l’égalité de tous. Paix à son àme !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2020 à 21:26, par Lom-Lom En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Paix à son âme ! Si elle a été injustement condamnée, Dieu saura rectifier le tir mais si en âme et conscience elle sait qu’elle a travaillé à éliminer physiquement des personnes pour le pouvoir du General DIENDERE, alors, nous ne pouvons que demander la clémence du Bon Dieu. Maintenant l’article de Lefaso.net est tendancieux car cela.ne veut pas dire que l’on doit libérer tous les prisonniers malades du Burkina, fussent-ils Damiss ou je ne sais quoi ! Que chacun de nous en tire leçon pour avancer dans la.vie ! Paix à son âme !

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2020 à 21:42, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Aya ! Paix à son âme. Que le Dieu tout puissant le reçoive dans son royaume céleste. Elle a manqué de prudence et de flair en s’engageant dans une entreprise criminelle contre les aspirations légitimes de son peuple. Comme tout se paye sur terre, elle a reçu ainsi sa récompense. Ce putsch va servir de grandes leçons pour tout le monde. En tout cas, si demain on appelle ce journaliste pour rédiger une proclamation de putsch, il vous dira tout net qu’il ne s’engagera pas, lui qui trime actuellement au cachot avec une maladie chronique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2020 à 21:46, par Révolutionnaire En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Paix à son âme ! Mais dit vous que des gens sont morts à cause d’elle.elle a été coupable et condamnée. Il faut que la justice arrête de donner de liberté provisoire pour de cas de soins et mes frères et sœurs qui soufrent en manque d’argent ou d connaître quelqu’un. Nous avons des hospitaux et qu’il doivent être suivi localement en étant en prison. La justice burkinabé connaît qu’à enfermer les nous autres sans voix , sans argent . aller enfer les corrompu que vous avez libéré

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2020 à 22:58, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Y aura-t-il un jour le procès de ceux qui bafoué la légalité constitutionnelle en 2014 ? Y aura-t-il un jour le procès de ceux qui n’ont pas respecté l’arrêt de la cour de justice de la CEDEAO en ce qui concerne le recours contre la loi dite "Chérif" ?
    Le coup d’état de septembre 2015 est certes condamnable mais est-on remonté aux vrais causes de cette tentative ?
    Tant qu’on escamotera la vérité, tant que la justice sera au service des forts du moment, toutes les aventures sont susceptibles d’advenir si on n’y prend garde.
    A bas les insurrescrocs !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2020 à 23:36, par Jonassan En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Paix à son âme ! Elle était militaire ? Pourquoi s’est-elle retrouvée à la MACA ? Finalement ce serait plus juste de libérer tout le monde et de déclarer notre justice incompétente en tout. Avec les compromis qui se sont multipliés aux lendemains de l’insurrection sous la pression de ceux qui sont loins du gâteau et accueille avec bie’veillance par deux qui sont à la cuisine, l’injustice est la chose la plus partagée au sein des politiciens du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 03:01, par Nabiiga En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Quel reste en paix tout compris tous ceux qui ont perdu leur vie dans le coup. Condoléances à aux familles des defunts
    Amen

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 08:39, par JesuisMinata En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Le cas de cette jeune femme dans le procès du putsch m’a toujours interpellé
    Je ne commenterais pas les décisions de justices mais laissez moi vous dire qu être pauvre et sans références en Afrique doivent dicter ta ligne de conduite, car en cas de problème, tu endosseras pour ceux qui ont le portefeuille bien garni.
    Je m’en résume à cela.
    J’ai mal pour cette femme , paix a son âme

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 11:32, par Sapience En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    A ceux qui parlent de justice et disent qu’elle a été condamnée qu’ils sachent qu’à l’analyse, le jugement n’est pas crédible et le droit nan pas été dit. Dans un jugement on analyse les faits, les preuves. Or, ce procès était plus sentimental et nan pas respecté les vertus du droit.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 12:00, par Gongoni En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Je ne connais pas cette jeune dame . Pour autant, je déplore les circonstances de son décès ,circonstances qui peuvent t ajouter la haine à la haine entre burkinabè . Paix à son âme .
    Sans doute, que par naïveté, elle s’est laissée entrainer dans cette affaire de coup d’Etat manqué de septembre 2015 ,ce qui lui a valu la peine de prison qu’elle était entrain de purger . Néanmoins , je pense qu’au fur et en mesure que son état clinique se dégradait ,il eut fallut lui accorder une autorisation spéciale d’aller se soigner hors prison . Contrairement à ce que certains internautes pensent ,il y a des niveaux de soins qu’un dispensaire de prison ne peut prendre médicalement et convenablement en charge en dehors de donner des anti-inflammatoires, comme le paracétamol et autres . Sauf erreur de ma part, le dispensaire de la prison reçoit juste une fois par semaine la visite d’un médecin généraliste. Même pas d’un médecin spécialiste . Aujourd’hui ,qui peut mesurer le sentiment que ressentent les enfants de cette jeune dame ?. Ne seront-ils pas habités par le sentiment de vengeance tôt ou tard contre ceux qu’ils considèreront comme responsables de la mort de leur maman ? Une fois encore, désamorçons les haines entre burkinabè pendant qu’il est temps. Je le répète, même si cette femme est responsable de ce qui lui est arrivé par rapport à son implication dans le coup d’Etat de 2015 ,en tant que femme ,donc mère ,elle méritait un peu de pitié pour être autorisée à aller se soigner dans un meilleur cadre .

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 14:15, par Alasco En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Limez un ou deux chars comment ils vont reculez Soyons moins hypocrites vouloir défendre son comportement c est malhonete 13sont morts pour son ambition

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2020 à 17:40, par Manuel En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Bonjour
    Militaire et militante dévouée du CDP !
    Je croyais que les militaires dans un état de droit étaient soumis à la réserve !
    Quant à plaisantins qui semblent s’émouvoir de sa mort ,il faut savoir que cette dame que vous pleurez était de l’équipe qui est allée tirée une roquette sur une radio à Zorgho.
    Pleurons tous les morts, c’est celà être digne, le reste n’est que mascarade et indignité !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 09:22, par max En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    Des gens ont aussi perdu la vie a cause de ce coup d’état le plus idiot du monde.N’oublions jamais çà.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2020 à 13:04, par One punch burkinbilaman En réponse à : Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée

    plutôt que de se battre pour avoir le pouvoir à tout prix, nos hommes d’Etat devraient penser à doter nos pays d’infrastructure de santé de pointe. tant qu’il n’y aura pas de centres de santé de qualité dans nos pays nous serons tous en danger. Certains peuvent se payer le luxe d’aller se soigner à l’étranger mais quand est il des millions d’autres qui ne peuvent aller que dans un dispensaire ou qu’il n’y ont même pas accès ? paix à l’âme de la disparue.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
La problématique de la liberté chez Jean-Jacques Rousseau
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés