Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

FESDICG 2012 : Le rendez-vous est pris pour février 2012

Accueil > Actualités > Culture • • lundi 5 décembre 2011 à 00h48min

La 9ème édition du Festival Dilembu au Gulmu (FESDIG) se tiendra du 23 au 26 février 2012 à Fada Ngourma. C’est la principale information qu’Alfred Ouoba, Directeur du festival a livré à la presse le 14 novembre 2011 sur le site du salon international de l’atisanat de Ouagadougou ( SIAO).

Réputé pour être le festival le plus représentatif dans la région de l’Est depuis dix ans, le FESDIG est avnt tout une rencontre d’échanges interculturels de l’Est du Burkina et des pays du Nord tels que la Belgique, la Frnace et l’Allemagne. En neuf éditions, le village de Tiankiaka, où se déroule festival, reste le principal bébéficiaire. Les retombées du FESDIG et le échanges Nord/Sud ont fait naître des infrastructures notables dans le village. Un forage a été inauguré en 2010 et un groupe électrogène sera installé dans les prochains jours. Ce joyau permettra d’alimenter en énergie électrique tout le village. C’est donc en synergie avec les populations de la région de l’Est que le FESDIG se déroule chaque année.

"Dilembu" qui signifie "Goûter le nouveau mil", est le terme fédérateur qui rassemble les ultivateurs et les autres artistes juste après les récoltes autour d’une fête. Depuis lors, le FESTIG ne cesse de grandir et son promoteur, Alfred Ouoba, promet de redoubler d’ardeur pour la prochaine édition qui se déroulera du 23 au 26 février 2012. "Nous avons avancé la date en férvrier carn initialement, le FESDIG se déroulais en Mars, pour des raisons de canicule. Nous voudrions profiter de cette petite fraicheur de février pour offrir un site plus coloré aux festivaliers". Le FESDIG 2012 attend plus de 20 000 visiteurs pendant quatre jours de festivités. Les activités sont de tout ordre : un podium géant sera érigé au centre du site pour recevoir en live les artistes nationaux et internationauxn la lutte traditionnelle (principale attraction du festival), les compétitions de danse, d’art culinaire, de tir à l’arc et d’art vestimentaire.

Afin de faire bébéficier aux populations des moments forts de ce festival, d’autres mini-festivals se dérouleront dans certains nvillages en marge du grand festival. Tout en réitérant sa demande de soutien au ministère de la culture et du tourisme, notamment pour sa présence et son accompagnement physique pendant le festival, le comité d’organisation, qui vient d’être mis en place, entend réunir tous les fils et filles de l’Est pour cette grande fâte qui s’annonce.
Concernat la pléthore des festivals au Gulmu, Alfred Ouoba conclut : "Nous évoluons en rangs dispersés, il est temps que nous évoluons ensemble pour le développement de notre région".

A.Bayili

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2011 à 07:35, par Kientega jb En réponse à : FESDICG 2012 : Le rendez-vous est pris pour février 2012

    Promovoir une culture nord sud , cela est vraiment tres important ,
    Car nous savons tous que tous le développement et l épanouissement d un pays et d’ une région dépend toujours de sa culture ,
    Pour cela , le ministre de tutelle doit euvrer pour faciliter et accompagne les fils et filles du pays qui lutte pour le désenclavement de nos région et du Burkina faso en général.
    Félicitation et encouragement pour les organisateur . Merci ,jbk

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Royaume de Ouagadougou : Des frictions entre le Gounghin Naaba et le Laarlé au sujet d’un livre à paraitre
Covid-19 : Floby vient en soutien au syndicat des artistes musiciens
Covid-19 : Un fonds de plus d’un milliard pour soutenir les acteurs culturels et touristiques
Paiement par anticipation des droits d’auteur : le BBDA répond au syndicat des artistes
Culture : L’humoriste « lajaguar » devient « le vagabond de l’assainissement »
Covid-19 : la culture touchée, mais pas coulée
Lutte contre le covid-19 au Burkina : L’artiste Don Sharp de Batoro participe au combat
Religion : « La musique est un moyen d’évangélisation », dixit l’abbé Lucien Wanré
Christiane Zoungrana : « Le tissage, c’est une histoire d’amour »
Poème : « Magnificat » de Marie Mechtilde Guirma
Bobo-Dioulasso : Ous Hebié dédicace son troisième album « Yahigô »
Musique : Bil Aka Kora marque son retour sur scène avec « fulu », son sixième album
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés