LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

« Nuit du Bwamu » : Un cadre de promotion de la parenté à plaisanterie entre Bwaba et Peul

Publié le lundi 6 mai 2024 à 08h43min

PARTAGER :                          
« Nuit du Bwamu » : Un cadre de promotion de la parenté à plaisanterie entre Bwaba et Peul

A l’occasion de la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC/Bobo 2024) qui s’est tenue du 27 avril au 4 mai 2024, la fondation N’Lanou Gnoumou a organisé, le vendredi 3 mai 2024 à Bobo-Dioulasso, la première édition de la « Nuit du Bwamu ». Cette soirée visait à contribuer au renforcement de la paix et de la cohésion sociale au Burkina à travers la parenté à plaisanterie entre Bwaba et Peul. Elle a connu la présence du ministre en charge de la culture, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo.

Cette première édition de la « Nuit du Bwamu » se tenait sous le thème : « Renforcement de la paix et de la cohésion sociale autour de la parenté à plaisanterie entre Bwaba et Peul ». Cette nuit a été voulue par la fondation N’Lanou Gnoumou, pour renforcer les liens entre les communautés Peul et Bwaba.

Les notabilités coutumières n’ont pas marchandé leur participation à cette nuit

En effet, le Burkina Faso traverse, depuis quelques années, une crise sécuritaire qui affecte parfois la cohésion sociale et le vivre-ensemble. Cependant plusieurs solutions sont envisagées pour venir à bout de cette crise et renforcer les liens entre les communautés. Et c’est dans cette optique que la fondation N’Lanou Gnoumou a pensé donc à la parenté à plaisanterie comme solution pour promouvoir la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble. D’où l’organisation de cette nuit qui réunit les communautés Bwaba, Bobo et Peul autour d’un idéal commun qui est la promotion de la paix et du vivre-ensemble.

« Nous n’avons que le Burkina Faso, nous n’avons pas un autre pays. Nous sommes donc condamnés à vivre ensemble. Il faut que nous nous mettions ensemble pour promouvoir le vivre-ensemble », a indiqué la présidente de la fondation N’Lanou, Dr Sanhan Gnoumou/Traoré. Au cours de cette soirée, les différentes communautés, Bwaba, Bobo et Peul, ont montré leur savoir-faire à travers la musique et la danse, mais aussi à travers des jeux de la parenté à plaisanterie. « Nous voulons ainsi puiser dans nos valeurs culturelles et tirer le meilleur pour pouvoir avancer », a-t-il souligné.

La présidente de la fondation N’Lanou, Dr Sanhan Gnoumou/Traoré explique les objectifs de cette nuit du bwamu

La parenté à plaisanterie est une valeur ancestrale au Burkina Faso. Il s’agit d’une pratique sociale africaine qui lie l’alliance entre des ethnies, des communautés ou des familles. C’est une sorte de pacte entre des groupes ethniques qui se taquinent et qui, en principe, ne peuvent jamais entrer en conflit. Elle est considérée comme un levier très important dans la recherche de la paix. C’est pourquoi, dans ce contexte difficile que le pays traverse, la fondation N’Lanou a décidé de faire de cette pratique un outil d’aide à la recherche de la paix et au renforcement de la cohésion sociale entre les peuples.

Le ministre en charge de la culture (en jaune) soutient l’initiative à travers sa présence

En décidant de présider cette activité, le ministre en charge de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, dit accorder une importance capitale à cette nuit. Convaincu que la culture se révèle comme un véritable ciment de la cohésion sociale, il a affirmé que la parenté à plaisanterie demeure l’une des pratiques sociales patrimoniales les plus rependues et les mieux partagées sur l’étendue du territoire national. « Quoi de plus normal que de faire appel aux fonctions sociales de cette tradition afin de renforcer les liens entre les communautés du Burkina en général et entre celles des Bwaba et Peul en particulier », a laissé entendre le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique