LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Festival chrétien des opportunités et de la musique de Koudougou : La première édition a refermé ses portes sur une note de satisfaction

Publié le mardi 7 mai 2024 à 18h45min

PARTAGER :                          
Festival chrétien des opportunités et de la musique de Koudougou : La première édition a refermé ses portes sur une note de satisfaction

Le jeudi 02 mai 2024 s’est tenu à la place de la nation de Koudougou, la cérémonie d’ouverture de la première édition du Festival chrétien des opportunités et de la musique de Koudougou (FESCOM-KDG). Durant 4 jours il était question d’évangélisation, de master class en technique vocale, d’une rue marchande, et de prestations d’artistes sur la grande place de la nation de la cité du cavalier rouge.

« L’opportunité d’avoir Jésus Christ pour ami », tel est le thème de la première édition du FESCOM-KDG. Ce qui conduit Christian Kologo, président du comité d’organisation à affirmer que ce thème renvoie au sens même de l’évangélisation qui est aussi l’objectif du groupe TEHILAH GOSPEL, organisateur du festival. Selon lui, ce qui se cache derrière le FESCOM, c’est chercher l’unité du corps de Christ, faire connaître Christ à la population de Koudougou. En outre, c’est d’amener toutes les dénominations qui confessent Jésus Christ comme Seigneur à s’unir, marcher main dans la main, d’un seul pas, d’une seule voix pour témoigner de l‘amour de Christ à la population qui nous entoure. Il interpelle ses frères en Christ en ces termes : « si entre nous il y a mésentente et on ne se comprend pas, ceux de dehors ne pourront pas avoir l’envie de nous rejoindre. » Néanmoins, « c’est ce qu’on veut créer et encore réunir surtout la jeunesse afin qu’elle ait des opportunités. »

Christian Kologo, président du comité d’organisation

Il précise que durant ce temps, il y aura du brassage entre des villes et entre des dénominations. Cette édition du FESCOM est placée sous le patronage du pasteur David Yameogo, président de la Fédération des églises et missions évangéliques au niveau du Boulkiemdé. Selon lui, l’idée du FESCOM est la bienvenue car selon lui, il le fallait pour la ville de Koudougou. A l’entendre, avant il était même difficile pour un chrétien de danser dans les églises évangéliques.

Cette édition du FESCOM est placée sous le patronage du pasteur David Yameogo, président de la Fédération des églises et missions évangéliques du Boulkiemdé.

« Mais nous avons senti que maintenant nous ne pouvons plus faire autrement. L’évangélisation doit passer par tous les moyens pour être propagé. Il exhorte les organisateurs à continuer sur cette lancée car la jeunesse, l’église, voire le pays en a besoin. A l’entendre, pour chaque génération, Dieu a toujours des gens pour mener à bien ses activités. Jonas Mané, Président de la délégation spéciale (PDS) de la commune de Koudougou est le parrain de la cérémonie. Il se réjouit en ce sens que la ville de Koudougou ouvre en ce jour une nouvelle dimension de sa culture, un moment de rencontre festif emprunt de spiritualité.

Jonas Mané, Président de la délégation spéciale (PDS) de la commune de Koudougou et parrain de la cérémonie.

A l’écouter, le FESCOM est bien plus qu’un simple festival de musique. Il trouve que c’est un moment de partage, d’échange et de célébration où chaque personne, quelle que soit son origine ou sa croyance est la bienvenue. Il insiste : « au delà des différences qui peuvent parfois nous diviser, nous sommes réunis ici par notre amour commun pour la musique et notre foi en des valeurs de paix, d’amour et de solidarité. »

cette première édition a vu la conversion de plus d’une centaine de personnes à Jésus-Christ

En cette période où le Burkina Faso est confronté à de nombreux défis, que ce soit sur le plan social, économique et sécuritaire, Jonas Mané trouve qu’il est plus important que jamais de nous unir dans un esprit de solidarité. De son point de vue, le FESCOM nous rappelle que la musique a le pouvoir de transcender les frontières et de toucher les cœurs, et qu’en travaillant ensemble, nous pouvons surmonter les obstacles qui se dressent sur notre chemin et venir à bout de l’hydre terroriste. Notons par ailleurs que l’édition a été marqué par des prestations d’artistes chrétiens de la localité ainsi que d’autres villes. Il s’agit entre autre, du groupe Gospel FDS, Mme Rose Bationo, le groupe Samuel Soum, le chantre Pasteur Ati Wenlasida...

C’est sur une note de satisfaction que la première édition du FESCOM a refermé ses portes ce dimanche 05 mai 2024. Rendez-vous est pris pour la 2e édition en 2025.

Prince Omar
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique