LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Kundé 2024 : Amzy s’empare du kundé d’or, Djeli Karim du Kundé du public

Publié le jeudi 9 mai 2024 à 22h38min

PARTAGER :                          
Kundé 2024 : Amzy s’empare du kundé d’or, Djeli Karim du Kundé du public

La cérémonie de récompense des acteurs de la musique burkinabè et africaine s’est déroulée dans la soirée du mercredi 8 mai 2024 à Ouagadougou, en présence de quelques membres du gouvernement. Plusieurs trophées, en prix spéciaux comme en prix officiels, ont été décernés au cours de cette soirée. Le Kundé d’or, le trophée le plus convoité, revient à Amzy, le Kundé du public à Djeli Karim et le meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest à Tam Sir de la Côte d’Ivoire.

On connait désormais le successeur de Smarty, sacré Kundé d’or 2023. Amzy est désormais le meilleur artiste musicien burkinabè. C’est ce qu’a décidé le jury des Kundé 2024. Amzy s’est emparé donc du Kundé d’or devant Kayawoto et Djeli Karim et le Kundé du meilleur featuring burkinabè. Djeli Karim s’offre le kundé du public devant Amzy et Kayawoto et le Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle. Kayawoto, le roi de la ‘’Maouland’’ se contente du Kundé du meilleur clip vidéo.

Les ministres d’Etat, chargé de la communication à gauche Jean Emmanuel Ouédraogo et celui chargé de la fonction publique Bassolma Bazié à droite, ont remis les prix à Amzy, vainqueur du Kundé d’or 2024

Une consécration pour Amzy qui dit attendre ce trophée depuis longtemps. Emu, il a tenu à remercier ses fans et son équipe pour le soutien et affiche déjà ses ambitions. « Cette sensation, je ne saurai l’expliquer. Je veux tout simplement dire que ce n’est pas trop tôt. Ça fait des années que je l’attends. Maintenant que c’est là, on se donne rendez-vous dans deux ans pour le deuxième. Pour avoir ce trophée, on a tout simplement fait ce qu’on sait faire le mieux, chanter, donner le meilleur de nous, avoir confiance en nous. Je parle de nous parce qu’il y a toute une équipe qui travaille avec moi. Ce trophée, je le dédie à toute cette équipe et aussi à ceux qui me donnent le courage d’avancer, de travailler encore plus, ce que les gens appellent fans que je n’aime pas vraiment, moi je vais les appeler la famille. J’avais besoin de ce trophée pour brandir quelque part et m’ouvrir certaines portes et je pense que maintenant c’est fait, on se va se pencher vers d’autres horizons. C’est un trophée qu’on a tous rêvé d’avoir en tant qu’artistes burkinabè. C’est le plus grand trophée qu’on puisse avoir au Burkina Faso. Mais tout n’est pas fait pour ça, on fait de la musique, on se fait plaisir, on essaie de gagner notre vie. Mais après si les récompenses viennent, ça fait encore plus plaisir », a-t-il déclaré après son sacre.

Amzy avec son Kundé d’or 2024

Le Kundé d’or 2024 a profité de l’occasion pour féliciter le commissariat général des Kundé pour l’organisation de l’édition 2024 malgré le contexte national difficile. « Bravo au comité d’organisation. Ce n’est pas simple avec tout ce qui se passe et ils ont tenu à organiser cette cérémonie cette année, c’est à féliciter, parce qu’on a besoin de dire au monde entier que le Burkina Faso reste debout. C’est la résilience et je tiens à saluer le gouvernement de la transition, qu’il continue de se battre pour le pays. Je voudrais remercier également les fans, la famille, le commissariat général des Kundé », a-t-il indiqué.

Pour Salfo Soré alias Jah Press, commissaire général des Kundé, l’absence ou le désistement de certains partenaires traditionnels ont rendu difficile l’organisation de cette 22e édition. Tout en remerciant les partenaires qui ont accepté de continuer l’aventure malgré la situation difficile, il appelle l’Etat burkinabè à soutenir « franchement » les Kundé qui contribuent au rayonnement de la culture burkinabè.

Salfo Soré alias Jah Press, commissaire général des Kundé

« Un ouf de soulagement ? On peut le dire sans risque de se tromper. On parle de résilience et c’est vraiment le mot qu’il faut. Le contexte est vraiment difficile. Si vous remarquez bien, tous les évènements qui se tiennent sur le plan culturel, ce sont des évènements d’Etat comme la SNC, le FESPACO, le SIAO, c’est sur le budget de l’Etat. Les Kundé, ce n’est pas pareil, ce sont des privés, des partenaires privés qui sont impactés par la crise, qui n’arrivent pas à couvrir le territoire de leurs activités, qui voient leur chiffre d’affaire diminuer mais qui continuent à faire confiance aux Kundé et à soutenir les Kundé. Je voudrais saisir l’occasion pour les saluer, leur dire merci de nous permettre d’exister, parce que c’est dans les moments difficiles qu’on connait ses vrais partenaires », soutient-il.

« Satisfait ? Pas évident, parce que cette 22e édition pouvait ne pas se tenir. On a deux partenaires, des compagnies aériennes, une qui ne dessert plus et une qui a des problèmes. Donc, cette année, ça été particulièrement difficile de faire déplacer les gens. C’est au prix d’un véritable sacrifice mais j’espère que les lendemains seront meilleurs sinon à un moment, on peut être essoufflé. Il faut qu’il y ait un accompagnement franc, sinon on peut pas continuer à organiser les Kundé dans ces conditions, ce n’est pas possible. Il faut que l’Etat assume, si on pense que les Kundé méritent leur place dans le paysage culturel du Burkina Faso, il faut que l’Etat soutienne de façon conséquente, sinon on ne pourra pas tenir », a ajouté le commissaire général des Kundé.

Djeli Karim recevant le prix du Kundé du public

Djeli Karim, celui sur qui personne ne pariait au départ sur le Kundé du public, a réalisé l’impossible et remporte le Kundé du public devant les très populaires Amzy et Kayawoto. Il remporte également le Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle. Et pour lui, ces trophées, c’est l’aboutissement du travail bien fait. A en croire l’artiste bobolais, désormais tout le monde sait qui est Djeli Karim.

Des prestations d’artistes et un défilé de mode ont tenu le public en haleine durant cette soirée de remise des Kundé

« Je suis très content. Je dis d’abord merci à Dieu, merci à tous mes fans, c’est grâce à eux que j’ai eu ces trophées. Merci à tous les mélomanes, merci au commissariat général des Kundé. J’ai eu deux trophées ce soir, je suis très content. Après ces deux Kundé, Maintenant tout le monde connait Djeli Karim. Ça m’a étonné sur les réseaux sociaux lorsque les gens demandaient qui est Djeli Karim. Ce n’est pas ma première fois de prendre un trophée aux Kundé. En 2021, j’étais déjà lauréat du kundé du meilleur featuring de l’intégration. C’est donc la deuxième fois que je prends un trophée de Kundé. Qui est Djeli Karim ? Je pense que ce soir, tout le monde a vu et sait maintenant qui est Djeli Karim. Je voudrais dire merci aussi à tous ceux qui ont voté pour moi. Maintenant Bobo-Dioulasso m’attend », a-t-il confié.

Voici le palmarès complet des Kundé 2024 :

Kundé d’or : Amzy
Kundé du public : Djeli Karim
Kundé du meilleur artiste féminin : Nabalum
Kundé du meilleur featuring burkinabè : Amzy feat Sissao (Burkina)
Kundé de l’espoir : Da Yéri
Kundé de la révélation : Dj Domi (Aicha Trembler)
Kundé du meilleur clip vidéo : ‘’Bayir’’ de Alif Naaba feat Kayawoto
Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque : Dj Domi (Aicha Trembler)
Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle : Djeli Karim
Kundé du meilleur artiste de musique religieuse : Ella Nikièma
Kundé du meilleur artiste traditionnel : Adama Zongo
Kundé du meilleur featuring de l’intégration africaine : Tanya feat Hiro (Bad days)
Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest : Tam Sir de la Côte d’Ivoire
Kundé du meilleur artiste de l’Afrique Centrale : Ferre Gola (RD Congo)
Kundé du meilleur artiste étranger vivant au Burkina Faso : Barsa 1er de la Côte d’Ivoire
Kundé du meilleur artiste burkinabè de la diaspora : Martin N’Terry (Etats-Unis)

Mamadou Zongo
Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique