LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Affaire Dabo Boukary : "Il y a des absents, des décès mais on a bon espoir", foi du Dr Séni Kouanda (camarade du défunt)

Publié le mercredi 21 septembre 2022 à 22h20min

PARTAGER :                          
Affaire Dabo Boukary :

Trente-deux ans et quatre mois après son décès, le procès du dossier de Dabo Boukary s’est ouvert le 19 septembre 2022 au Tribunal de grande instance (TGI) Ouaga II. Dr Séni Kouanda, ancien président de l’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) et camarade de Dabo Boukary, donne ses impressions sur la tenue de ce procès.

Lefaso.net : Comment accueillez-vous ce procès, 32 ans après les faits ?

Dr Séni Kouanda : J’apprécie très positivement la tenue de ce procès. Ça fait quand même 32 ans d’attente.

Quelles sont vos attentes ?

Mes attentes de ce procès c’est que justice soit rendue. Qu’on sache qui sont les commanditaires, qui sont les exécutants. Et qu’enfin on sache effectivement où est enterré notre camarade.

Vu le premier jour d’audience, avez-vous espoir que la lumière soit faite sur le dossier ?

On constate qu’il y a des absents, des décès mais on a bon espoir que la vérité et la justice seront au rendez-vous.

Qu’est-ce que vous retenez de votre camarade Dabo Boukary ?

Dabo était un homme engagé et fidèle à ses idéaux. Cheminer à ses côtés a été un honneur pour moi. Je voudrais dire merci à toutes ces générations d’étudiants qui ont continué à réclamer justice pour Dabo. Les étudiants d’aujourd’hui n’étaient pas nés au moment de son assassinat.

Propos recueillis par Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique