Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > PROCÈS DABO BOUKARY • Lefaso.net • mardi 20 septembre 2022 à 22h40min
Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir »

Après l’accusé Gilbert Diendéré, c’est aux témoins de passer pour faire leur déposition. Parmi eux, Me Halidou Ouédraogo et l’actuel ministre en charge de l’administration territoriale et de la sécurité, Omer Bationo, ainsi que le procès-verbal d’audition de feu Salifou Diallo.

Si certains ont été peu verbeux, d’autres ont simplement indiqué qu’ils " n’ont rien à dire". « Jai appris ça par les médias », se résume un des témoins à la barre.
« Je n’ai pas grand-chose à dire sur cette affaire, parce que tout simplement je n’étais pas là. Je n’ai rien à dire là-dessus, parce que j’étais absent au moment des faits », a par exemple indiqué l’actuel ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, le colonel-major Omer Bationo. Ce qu’ont contredit des témoins, qui ont insisté sur sa présence effective sur les lieux du drame, au conseil de l’Entente. Une posture qui a conduit les conseils à poser des questions d’éclaircissement sur sa déposition.

Avant lui, d’autres témoins, à l’image de Me Halidou Ouédraogo, sont passés pour dire ce qu’ils savent de ce drame. Au moment des faits, il était le président du Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP). A ce titre, il est revenu sur les actions entreprises à l’époque des faits, à la recherche de Dabo Boukary et plus tard, les initiatives en justice (des juridictions burkinabè et à la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples).

Parmi les témoignages également, celui de feu Salif Diallo, dont le procès-verbal d’audition devant le juge d’instruction (il a été auditionné avant son décès) a été lu devant le tribunal. Il a maintenu dans sa déposition qu’il n’a rien à avoir avec le drame. De son vivant, et à maintes reprises d’ailleurs, feu Salif Diallo a toujours clamé ne pas être mêlé à cette affaire (https//lefaso.net/spip.php ?article57363).

« J’étais au Mali quand le président du Faso m’a appelé dans la nuit pour m’informer que les éléments du conseil de l’Entente ont manœuvré un étudiant et qu’il est décédé. Je lui ai demandé, c’est qui. Et il m’a répondu : c’est les Gaspard-là. (...). Je n’ai jamais donné d’ordre à qui que ce soit ; je ne suis pas un militaire, comment je pouvais donner des ordres à un militaire ? », retient-on des extraits du procès-verbal de Salif Diallo.

L’audition des témoins se poursuit en cette soirée de mardi 20 septembre 2022.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 septembre à 20:29, par Citoyen En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir

    Avec les extraits du PV d’audition de feu Salifou Diallo, étant donné que Gaspard Some, Alain Bonkian, les Maiga et Soni NAZIE sont morts (paix à leurs âmes ! ), il n’y y a plus que Blaise Compaore, Gilbert Diendere, Bamba Mamadou et le fuyard Yougbare à nous situer sur ce drame. Blaise Compaore en tête doit saisir cette occasion pour réaffirmer son appartenance à ce pays en apportant sa contribution à l’apaisement et en disant la vérité cette fois-ci même si c’est par écrit, comme il a fait une lettre pour demander pardon la dernière fois. Tant toutes ces plaies ne vont pas être soigneusement soignées, alors il sera difficile de parler de réconciliation ! Et ça c’est connu de tous !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 20:30, par Citoyen En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir

    Avec les extraits du PV d’audition de feu Salifou Diallo, étant donné que Gaspard Some, Alain Bonkian, les Maiga et Soni NAZIE sont morts (paix à leurs âmes ! ), il n’y y a plus que Blaise Compaore, Gilbert Diendere, Bamba Mamadou et le fuyard Yougbare à nous situer sur ce drame. Blaise Compaore en tête doit saisir cette occasion pour réaffirmer son appartenance à ce pays en apportant sa contribution à l’apaisement et en disant la vérité cette fois-ci même si c’est par écrit, comme il a fait une lettre pour demander pardon la dernière fois. Tant toutes ces plaies ne vont pas être soigneusement soignées, alors il sera difficile de parler de réconciliation ! Et ça c’est connu de tous !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 21:04, par Ka En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir

    Le peuple Burkinabé se souvient quand Blaise Compaoré et son complice Gilbert Diendéré régnaient en sanguinaire le Burkina. On entendait dire entre les deux ‘’’’’’’’’Voilà Toi, voilà moi ! Tu me trahi je te trahi !’’’’’’’’ Aujourd’hui c’est facile de tout mettre sur le dos des morts et que d’autres disent qu’au moment des faits ils n’étaient pas là comme leur maître Blaise Compaoré quand il veut faire assassiner quelqu’un, il n’est jamais là et c’est presque tout temps après lui. Même quand on tuait et brûlait Norbert ZONGO le journaliste sur la route de Sapuy le 13 décembre 1998, Blaise COMPAORÉ était au Soudan. : Qu’il soit Mamadou Bamba, Diendéré Gilbert et autres, le peuple Burkinabé était témoins de leurs atrocités en mai 1990. Tout d’un coup, ils deviennent amnésiques.

    Nom messieurs les amnésiques, de nombreux burkinabè connus ou anonymes ont trop souffert sous votre régime durant 27 ANS longues et pénibles années d’une main de fer le pouvoir absolu et sans partage, largement ponctuées par des crimes de sang, politiques et économiques demeurés toujours impunis. Jusqu’à ce jour, de nombreuses familles ne savent toujours pas où l’un des leurs a été enterré. Ramener le corps du pauvre Dabo et l’enterrer a Pô ou tu entais Gilbert Diendéré était le maître d’un centre de formation des criminels en puissance ‘’’’RSP,’’’ et qui montre que tu étais le vrais coupable de crime, et les morts que tu charges ne sont plus là pour dire leur part de vérité.

    Conclusion : Avec toutes les condamnations que vous aviez sur le dos et que d’autres viendront, soyez digne des vrais fils du pays des hommes intègres et dire la vérité aux noms de vos enfants et de vos familles afin qu’on vous pardonne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 21:23, par HUG En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir

    Voila les vrais visages des serviteurs de blaise compaoré.Ce sonr des gens qui ne s assument pas Jugement des assassins de thomas sankara et de ce proces sont des exemples palpables Mais on peut dire Que ces actes se sont commis il y a un peu longtemps mais juste recemment lors du proces du putsch de diendere en 2015 on etait etonne que parmi les accusés personne n a avoué avoir fait usage de son arme a feu pourrant lles gens ssont mort tués par balles Voila comment les eleves de blaise compaoré se comportent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 21:36, par TANGA En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir

    Pourquoi le président appel salif diallo pour lui dire ce qui s’est passé ? C’est bien sûr par ce que salif diallo savait de ce dossier.
    Salif peut avoir eu à jouer au saint avec les étudiants mais donner des ordres de l’autre côté.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 00:47, par Boin-Zem-Wendé En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir »

    DEVANT L’ESCALADE DE LA VIOLENCE CHAQUE HOMME RECOUVRE SON IMPUISSANCE !
    POUR LES UNS QUI AUJOURD’HUI VIVENT LEUR HEURE DE GLOIRE, FEINDRE LA VÉRITÉ EST UN SACERDOCE POUR CONSERVER LEUR STRAPONTIN. À CELA L’ON N’A RIEN À DIRE.

    IL EST FORT DE REMARQUER QUE NOMBREUX
    SONT MORTS EN TANT QUE MEMBRES DE L’ASSOCIATION DES MALFAITEURS POUR LES POURBOIRES SANGUINOLENTS DE BLAISE COMPAORÉ ’’ AMPS-BC’’.
    M
    L’ADAGE DIT QUE LES ABSENTS ONT TOUJOURS TORT, MAIS IL SE TROUVE QUE LES MORTS MISES EN CAUSE DANS CETTE AFFAIRE, SONT DES CADAVRES INDÉFENDABLES.
    DAME JUSTICE FAITES VOTRE TRAVAIL COMME CE FUT LE CAS DANS LE PROCÈS THOMAS SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 07:18, par caca En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir »

    Le gal Diendéré avec ses condamnations, de 20 ans à vie dans une prison burkinabé. Que va être combien de temps cette fois ? Etant donné que c’est lui le bouc émissaire du régime Compaoré. Au Burkina ce n’est pas bon de perdre le pouvoir deh !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 10:03, par Wendinmi En réponse à : Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir »

    Tout à fait d’accord avec TANGA. Il y a eu mort d’homme par coups et blessures d’autrui. Malheureusement beaucoup de gens impliqués au plus haut niveau mais qui se faisaient passés pour des saints, surtout après les funestes glorieuses journées des 30 et 31 octobre 2014, ces gens-là qui ont dîné avec le Diable après l’avoir transformé justement en diable par leurs actions criminelles libérées pour leurs propres et seuls intérêts du moment, beaucoup de ces gens-là ne sont plus là. Ceux qui sont toujours en vie se terrent pour se la couler douce. Ils sont subitement entrés dans un mutisme inhabituel, laissant et abandonnant le Général dans le plus mauvais rôle de seul et unique criminel de la nation.
    La comédie dramatique du Burkina continue de se jouer sous à ciel ouvert depuis la nuit du 5 août 1960.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire Dabo Boukary : Gilbert Diendéré condamné à 20 ans de prison ferme
Affaire Dabo Boukary, l’étudiant tué au Conseil en 1990 : Justice pour un héros de la jeunesse
Burkina/Affaire Dabo Boukary : Sept ans ferme pour le Gal Diendéré, dix ans pour Bamba et prison à vie pour Yougbaré (réquisitoire du Parquet)
Affaire Dabo Boukary : "Il y a des absents, des décès mais on a bon espoir", foi du Dr Séni Kouanda (camarade du défunt)
Dossier assassinat de Dabo Boukary : Les trois choses faites par Gilbert Diendéré, selon Me Abdoul Latif Dabo
Affaire Dabo Boukary : « J’ai vu que les politiques ont, en filigrane, joué un rôle très obscur. Mais aucun civil n’a été inculpé » (regrette Me Sombié)
Burkina : Troisième et dernier jour du procès Dabo Boukary, course contre la montre !
Réaction du Gal Diendéré à la digression d’un avocat : « Lui, il est au Sénégal, moi, je suis au Burkina... »
Burkina/Procès Dabo Boukary : Les témoins se succèdent à la barre, certains disent ne « rien savoir »
Burkina : Pourquoi Diendéré a enterré Dabo Boukary à Pô plutôt qu’à Ouagadougou ?
Burkina : Le procès Dabo Boukary et l’état piteux de la sonorisation
Affaire Dabo Boukary : L’accusé Mamadou Bamba plaide non-coupable
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés