LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/Justice : Ouverture du dossier Dabo Boukary

Publié le lundi 19 septembre 2022 à 09h06min

PARTAGER :                          
Burkina/Justice : Ouverture du dossier Dabo Boukary

La chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou tient du 19 au 30 septembre 2022 au Tribunal de grande instance Ouaga II, sa troisième session pour le compte de l’année judiciaire 2021-2022. Dix-neuf dossiers sont inscrits au rôle dont les dossiers Dabo Boukary et Guiro Ousmane.

L’audience d’ouverture de la session débute ce lundi 19 septembre 2022 au Tribunal de grande instance Ouaga II, sis à Karpala.

Dans la salle d’audience, on aperçoit plusieurs jeunes avec l’effigie de Dabo Boukary.

Dabo Boukary, cet étudiant en 7e année de médecine, a trouvé la mort en mai 1990 alors qu’il était en état d’arrestation pour avoir manifesté à l’université.

Par la suite, ce membre de l’Association nationale des étudiants du Burkina (ANEB) est devenu un symbole pour la justice à l’Université de Ouagadougou devenue Université Pr Joseph Ki-Zerbo. 32 ans après sa disparition, son dossier s’ouvre.

Il y a trois principaux accusés dans cette affaire, le Général Gilbert Diendéré, le Colonel-major Mamadou Bamba et Victor Magloire Yougbaré..

Parmi les avocats de la partie civile, il y a Me Prosper Farama, Me Bénéwendé Sankara et Me Ambroise Farama.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 19 septembre 2022 à 10:19, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina/Justice : Ouverture du dossier Dabo Boukary

    Dommage que ce soient uniquement des avocats " opposants" qui défendront le dossier ? Je suis cependant curieux de voir la présence de maître Sankara à la défense. Lui qui fut proche de feu Salif Diallo dont le nom sera inévitablement cité lors de ce procès.
    Procès pour procès, y aura-t-il un procès pour l’assassinat de J. B. Lingani et d’Henri Zongo ? Parce qu’en mon sens nous étions plus dans une élimination d’adversaires potentiels que de traîtres. J’espère que leurs ayants droits ont porté plainte ?

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique