Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Etre libre, ce n’est pas pouvoir faire ce que l’on veut, mais c’est vouloir ce que l’on peut.» Jean-Paul Sartre

Tour électoral du Faso : les transbahutés de la campagne électorale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • lundi 7 novembre 2005 à 08h38min

Dimanche 6 novembre 2005. Plus qu’une semaine et le tour électoral du Faso connaîtra son apothéose. Comme si de rien n’était, chaque camp continue de sillonner les villes et villages du Burkina.

A l’Université de Ouagadougou, cette journée dominicale n’est pas de tout repos pour les étudiants. Peu avant midi, un long bus fait son entrée du côté de l’UFR des Sciences juridiques. Il se gare à proximité de la cité universitaire, et laisse descendre ses occupants. Ces derniers rejoignent rapidement leurs résidences. Sur les visages, se lit une grande fatigue. Mais on devine sans difficultés qu’ils reviennent d’un meeting.

Aux environs de 14 H, un autre bus se présente. Avec cette fois, et bien en évidence, la photo d’un candidat à l’élection présidentielle collée sur le pare-brise. Il klaxonne, et les étudiants affluent en courant. Malheureusement, le véhicule n’est pas assez spacieux pour contenir tout le monde. Le chauffeur s’en retourne alors, laissant dans l’attente, les uns et les autres.

Depuis le début de la campagne électorale en effet, les jeunes de façon générale et les étudiants en particulier sont mis à contribution pour battre le pavé. La tâche est facilitée par certaines formations politiques qui disposent déjà de « structures estudiantines ».

Véritable force de mobilisation, ces structures ont considérablement joué en faveur de l’entrée en force de l’opposition au parlement en 2002. Forte de prés de 20000 étudiants, l’Université de Ouagadougou est un réservoir de voix, incontournable, surtout dans la capitale.

Mais en attendant d’aller voter, les étudiants se font désirer. Certains passent ainsi de bus en bus, de meetings en meetings, question de profiter au maximum de l’aubaine. Il est vrai que le moment est plus que jamais d’actualité. En d’autres termes, c’est le moment où jamais. La fièvre des enchères, elle, prend la tangente.

Quelques billets de banque, des gadgets, des promesses en cas de victoire, l’heure est aux marchandages. Après les tournées, les étudiants sont à nouveau convoyés vers leur quartier général. Certains convaincront des camarades, preuve à l’appui, de se jeter à l’eau ; question de risquer le tout pour le tout.

D’autres sont simplement confiants en l’avenir : en cas de pépin, ils pourront compter sur un retour d’ascenseur. Toute chose qui ne fait qu’ajouter au suspense.

Juvénal Somé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés