Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • mercredi 31 mars 2021 à 11h25min
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Bachir Ismaël Ouédraogo, et son collègue de l’Industrie et du Commerce, Harouna Kaboré, ont visité le mardi 30 mars 2021, la centrale solaire de Nagréongo en construction. Il s’est agi pour les deux ministres de constater l’état d’avancement des travaux et du même coup encourager l’entreprise à mettre les bouchées doubles pour livrer le joyau à bonne date.

La centrale solaire de Nagréongo (dans le Plateau-central), en construction depuis octobre 2020, devrait disponibilité 30 MWc. Le mardi 30 mars 2021, le ministre en charge de l’Energie et celui du Commerce étaient sur le site de construction pour constater l’état d’avancement des travaux. Visiblement, le ministre de l’Energie est satisfait du niveau d’exécution des travaux évalué à près de 35%.

« Ce projet est un exemple de partenariat public-privé dans le domaine de l’énergie. Nous sommes très ravis de constater la pose des panneaux qui est entre 25 et 30%. Avec le développement de l’énergie solaire, le coût du KWh ne peut que baisser les années à venir. Je vous assure que si nous continuons ainsi, le Burkina Faso jouera les premiers rôles en matière d’énergie solaire dans la sous-région », s’est réjoui Bachir Ismaël Ouédraogo. Nous allons, a-t-il poursuivi, mettre la pression nécessaire pour que la centrale soit livrée le plus tôt possible.

Le ministre en charge de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, s’est réjouit de l’état d’avancement des travaux.

Le ministre en charge du Commerce a, quant à lui, salué le gros travail abattu par le partenariat public-privé dans le secteur de l’énergie, en particulier l’entreprise GreenYellow en charge de la construction de la centrale. Quand on regarde ce qui est fait aujourd’hui, a-t-il dit, on a bon espoir que les engagements pris par le département de l’Energie pour accompagner le secteur privé, en matière de disponibilité de l’énergie, de réduction des coûts, sont des choses qui sont en passe d’être une réalité. « C’est donc une fierté de voir avec le ministre de l’Energie ce qu’il a promis au secteur privé. Lentement et surement la disponible de l’énergie à un coup réduit sera bientôt une réalité au Burkina Faso », a-t-il laissé entendre.

Une puissance de 30 MWc et une production annuelle de 50 GWh

Selon Francois-Liguori Paul, responsable grand projet Afrique de l’entreprise GreenYellow, cette centrale solaire aura une puissance totale de 30 MWc, ce qui signifie une installation de près de 68 000 panneaux solaires. Ces panneaux, a-t-il précisé, produiront une énergie annuelle de près de 50 GWh. D’après lui, cela permettra d’éviter chaque année, le rejet dans l’atmosphère de plus de 27 000 tonnes de CO2.

Le Responsable grand projet Afrique de l’entreprise GreenYellow François-Liguori Paul, à déclaré que le coût global s’élève à près de 17 milliards de francs CFA

Les travaux de réalisation de la centrale seront achevés entre mi et fin juillet 2021 tandis que la ligne de raccordement pourrait être terminée en octobre 2021. L’achèvement de tous les travaux est prévu pour décembre et cela en marge des festivités du 11-Décembre dans le Plateau central.

68 000 panneaux solaires seront installés dans la Centrale solaire de Nagréongo

Le coût global de réalisation du projet, en plus la ligne de raccordement, s’élève à 17 milliards de francs CFA. « Dans le cadre du protocole d’accord RSE avec les communautés, on a mis en place un certain nombre d’actions pour un coût de 131 millions de francs CFA pendant la construction au profit desdites communautés », a confié M. Paul.

Le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré a indiqué avoir bon espoir que l’engagement du département de l’Énergie au profit du secteur privé sera une réalité.

Une ligne de raccordement de 21 km est en construction, et reliera la centrale au poste-source de Ziniaré. A l’en croire, ce sentier est la réalisation concrète d’une promesse entre le ministre en charge de l’Energie et la SONABEL dans le cadre des partenariats public-privé. « De façon globale, le niveau des travaux est à 35% et je vous donne rendez-vous d’ici la fin de l’année pour l’inauguration de cette centrale, toute chose qui participera à accélère la transition énergétique du Burkina », a-t-il conclu.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 31 mars à 19:13, par Exodus free En réponse à : Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%

    L’un des 2 ministres est le responsable de la société AEC ( Africa Energy , Corporation) qui est partenaire d’une société française pour la réalisation des travaux. Ainsi donc nos ministres sont ceux là même qui se partagent les PPP ??? Bienvenue à la République des dealers , où les dirigeants sont entrepreneurs et se distribuent les marchés au détriment des entreprises ( abus de pouvoir) au Mouta Land plus rien ne sera comme avant. Allons seulement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds minier de développement local : Les acteurs échangent pour une meilleure participation du fonds à la vie des collectivités
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés