LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Burkina/ Journée de l’artisan minier : 500 participants attendus pour échanger sur les mécanismes pour une formalisation des exploitants

Publié le jeudi 13 juillet 2023 à 21h10min

PARTAGER :                          
Burkina/ Journée de l’artisan minier : 500 participants attendus pour échanger sur les mécanismes pour une formalisation des exploitants

À ce jour, ce sont plus de 600 sites actifs d’orpaillage et plus d’un million de personnes vivant de cette activité qui ont été enregistrés selon le secrétaire général du ministère en charge des mines et des carrières, Jean Baptiste Kaboré. Tirant cette information de la cartographie des sites d’orpaillage réalisée en 2018, monsieur Kaboré l’a annoncé en cette matinée du jeudi 13 juillet 2023 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Le but de la présente conférence est d’informer l’ensemble des Burkinabè, du déroulement de la 2e édition de la Journée de l’artisan minier (JAM), les 21 et 22 juillet prochains dans la Salle polyvalente de Gaoua (Sud-ouest du Burkina). Cette journée, placée sous le thème « Exploitation minière artisanale : quels mécanismes pour une formalisation des exploitants afin d’améliorer les retombées socio-économiques du secteur ? », est patronnée par le chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré et présidée par le ministre en charge des mines, Simon Pierre Boussim.

Cette journée en effet, constitue une véritable tribune d’expression et d’échanges entre tous les acteurs de la chaîne de valeurs des exploitations minières artisanales et semi-mécanisées sur les défis liés à l’organisation de ce sous-secteur et à la promotion des bonnes pratiques, a indiqué le président du comité national d’organisation, Jean Baptiste Kaboré. Cet engouement pour l’activité d’exploitation artisanale des substances de mines et de carrières s’est accompagnée d’une part, de retombées substantielles pour les acteurs directs et indirects et d’autre part, d’effets néfastes aux plans environnemental, économique et social, a-t-til rappelé.

« Il nous faut trouver les voies et les moyens d’accompagner le secteur minier artisanal parce que beaucoup d’hommes et de femmes vivent de cette activité », Jean Baptiste Kaboré, secrétaire général du ministère de l’Energie, des mines et des carrières

La nécessité de promouvoir l’exploitation minière artisanale

« Depuis quelques années, des efforts sont faits pour mieux l’encadrer, mais force est de constater que des difficultés en matière de respect de la réglementation persistent. C’est ainsi que cette activité requiert une plus grande attention de la part des autorités et de l’ensemble des acteurs », affirme Monsieur Kaboré.

Il s’avère nécessaire pour lui, de créer les cadres permettant de promouvoir l’activité d’exploitation artisanale des substances de mines et de carrières, au regard des retombées socio-économiques qu’elle offre au pays, C’est ainsi que l’État burkinabè à travers le département en charge des mines a initié en 2022, la Journée de l’artisan minier (JAM), une rencontre annuelle pour promouvoir les bonnes pratiques à travers la reconnaissance des acteurs qui s’illustrent positivement.

La JAM est organisée de concert avec les organisations d’artisans miniers, des partenaires techniques et financiers et des ONGs intervenant dans le domaine. Elle a pour finalité de susciter des changements positifs dans l’exploitation des sites artisanaux afin de disposer d’un secteur minier artisanal organisé et responsable.

« Des enquêtes ont montré qu’il y a une fuite non maîtrisée de l’or au niveau de l’exploitation minière artisanale. Et plus d’une dizaine de tonnes d’or ne suivant pas le canal officiel, ont été enregistrées », révèle Jean Baptiste Kaboré

Plus de 500 participants attendus

Cet évènement d’envergure nationale va réunir plus de 500 participants et exposants ainsi que de nombreux visiteurs. Le choix de la région du Sud-ouest s’explique par le fait que celle-ci connaît ces dernières années un développement important de l’activité d’exploitation artisanale des substances de mines et de carrières, a justifié Jean Baptiste Kaboré.

Durant deux jours, les participants vont échanger autour du thème général et de cinq sous-thèmes que sont notamment « Exploitation artisanale durable : défis et enjeux liés à son organisation » ; « Contribution des acteurs à la formalisation de l’artisanat minier ». À cela s’ajoutent les thématiques suivantes : « Exploitation artisanale des substances de carrières : défis et perspectives pour une meilleure contribution à l’économie nationale » et « Prévention des conflits entre les sociétés minières industrielles et les exploitants artisanaux ».

Des espaces d’exposition et de rencontres B2B à travers la mise à disposition de stands et des aires d’exposition vont être aménagés. Des activités en marge de la JAM sont également prévues.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mines : Soleil Resources International rachète la mine de Youga