Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie

Dernier ajout : 14 octobre.

Affaire écoutes téléphoniques : « Il ne ressort nulle part que les écoutes sont inexploitables », Alioune Zanré, commissaire du gouvernement

 jeudi 15 décembre 2016

Les conclusions de l’expert commis pour l’authentification des écoutes téléphoniques entre Djibril Bassolé et Guillaume Soro dans l’affaire coup d’Etat de septembre 2015 ont été présentées hier 14 décembre 2016. Le présumé coupable, ancien chef de la diplomatie burkinabè a donc pris connaissance des résultats.
Même si rien n’a filtré à l’issue de l’audience, quelques heures après, un de ses avocats, Me Varaut, a déclaré sur plusieurs médias que les écoutes étaient ‘’inexploitables’’ et que son client devrait (...)

Ecoutes téléphoniques : Djibril Bassolé a été entendu

 jeudi 15 décembre 2016

Ce 14 décembre 2016, l’ancien chef de la diplomatie burkinabè a été conduit à la justice, certainement pour l’audition concernant les écoutes téléphoniques. Djibril Bassolé est arrivé dans un véhicule de la Maison d’arrêt et de correction des armées.
Pendant plusieurs heures, le détenu est resté dans l’enceinte de la justice militaire. Rien n’a filtré quand il en est ressorti. Son avocat s’est refusé à tout commentaire.
L’expert commis pour l’authentification des écoutes téléphoniques entre le Général Djibril (...)

Dossiers à la Justice militaire : Le grand déballage à partir du 20 décembre ?

 jeudi 8 décembre 2016

Le parquet du tribunal militaire était face à la presse dans la matinée du 8 décembre 2016. Objectif, faire le point des dossiers dont il a la charge. Coup d’Etat, attaque du dépôt d’armes de Yimdi, Thomas Sankara, affaire du pont Nazinon…ce sont autant de dossiers inscrits et dont les audiences débuteront le 20 décembre 2016. Déjà, certains annoncent le grand déballage.
« En dépit de ces multiples obstacles qui minent certaines de ces procédures, le parquet rassure qu’aucune impunité ne sera consacrée (...)

Affaire coup d’Etat : L’Assemblée lève l’immunité du député Salifou Sawadogo

 mardi 6 décembre 2016

Réunis en séance plénière à huis clos dans l’après midi du mardi 6 décembre 2016, les députés ont examiné la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Salifou Sawadogo. A l’issue d’un vote au bulletin secret, les députés ont autorisé, par 86 Pour et 33 Contre, 00 Abstention, 4 bulletins nuls, la levée de l’immunité parlementaire du mis en cause par la justice militaire dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015.
En rappel, une commission ad hoc de quinze membres, nommés à la représentation (...)

Coup d’Etat manqué : Fin de cavale pour « le Touareg » et deux autres

 samedi 26 novembre 2016

Le Sergent chef Koussoubé Roger dit le Touareg, le Sergent chef Zerbo Mohamed et l’adjudant Ekouri Kossé. Ce sont ces trois membres de l’ex régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui ont été arrêtés et remis par les autorités ivoiriennes à leurs homologues du Burkina Faso. C’était, dans la matinée du 25 novembre 2016, à Abidjan. L’information a été donnée par le ministre de la sécurité Simon Compaoré lors d’une rencontre avec les hommes de médias.
Pour le ministre en charge de la sécurité, Simon Compaoré, (...)

Burkina Faso : Un ‘’autre’’ coup d’Etat était prévu le 8 octobre 2016 à minuit !

 samedi 22 octobre 2016

Attaquer le camp de la gendarmerie à Ouagadougou, libérer des détenus de la Maison d’arrêt et de correction des armées, attaquer la présidence du Faso et prendre le pouvoir ; c’est le coup qui se tramait et qui devait connaitre son épilogue le 8 octobre à minuit. Les artisans de ce complot étaient des éléments de l’ex-RSP. Mais le plan a été déjoué par les Forces de défense et de sécurité. C’est la révélation faite par le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité (...)

Putsch du CND : Le ‘’présentateur’’ Colonel Mamadou Bamba en liberté provisoire

 mercredi 19 octobre 2016

La vague des libérations provisoires se poursuit. Depuis le 18 octobre, le colonel Mamadou Bamba est en liberté. L’homme qui lisait les communiqués des putschistes en septembre 2015 sur la télévision nationale respire désormais le vent de la liberté. Provisoirement.
En l’espace de quelques jours lors du putsch de septembre 2015, il s’était rendu célèbre, en lisant les communiqués en cascade du Conseil national pour la démocratie (CND).
Pensionnaire de la Maison d’arrêt et de correction des armées (...)

Ecoute téléphonique Bassolé-Soro : La justice militaire ordonne une expertise

 jeudi 6 octobre 2016

C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans le dossier du putsch. Selon nos confrères de Jeune Afrique, la justice militaire burkinabè a ordonné l’analyse par un expert indépendant, des écoutes qui mettent en cause Djibrill Bassolé et Guillaume Soro dans la tentative de putsch de septembre 2015 au Burkina Faso.
C’est le juge d’instruction en charge du dossier Djibril Bassolé qui aurait demandé l’expertise du document en fin septembre.
Une victoire d’étape pour la défense de l’ancien ministre ? En tout (...)

« On peut penser que la justice est utilisée pour régler des comptes politiques », Me Alexandre Varaut, avocat de Djibrill Bassolé

 vendredi 30 septembre 2016

29 septembre 2016. Cela fait exactement un an que le général de gendarmerie, dernier ministre des affaires étrangères du régime Compaoré, Djibrill Bassolé, est en détention dans le cadre du putsch de septembre 2015. Ses avocats n’ont pas voulu passer sous silence cette date, qu’ils ont marquée par une conférence de presse tenue dans la soirée de ce jeudi, 29 septembre 2016 à Ouagadougou avec pour unique animateur, Me Alexandre Varaut.
Pour l’avocat français, Alexandre Varaut, qui précise intervenir (...)

Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

 lundi 26 septembre 2016

Y a-t-il matière à revenir sur l’historique des dossiers judicaires relatifs au coup d’Etat avorté du 16 septembre 2015 ? Assurément non ! Cependant il convient de s’interroger sur certains éléments qui font toujours l’objet de contestation dans la procédure, en l’occurrence les supposées écoutes téléphoniques.
Bientôt une année après le début de la procédure judiciaire relative au coup d’Etat du Général Diendéré, la justice militaire du Burkina Faso garde toujours le mystère sur l’authenticité des supposés (...)

Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

 dimanche 25 septembre 2016

Pour commémorer l’an 1 de l’échec du coup d’Etat de l’ex-Conseil national pour la démocratie, la coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de l’ex arrondissement de Sigh-Noghin a organisé un cross populaire, ce samedi 24 septembre 2016 à Ouagadougou.
Une semaine après avoir pris en otage la transition burkinabè par un coup d’Etat, le Général Gilbert Diendéré de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), battait en retraite. « Le plus gros (...)

« Après la confiscation de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, le Président Roch Marc Christian KABORE et son gouvernement méprisent les profondes aspirations du peuple », Ablassé Ouédraogo

 mardi 20 septembre 2016

La commémoration de l’an I du putsch manqué du 16 septembre 2015 me donne à priori l’occasion de saluer la mémoire des filles et fils du Burkina Faso tombés sur le champ de la bataille au nom de la démocratie et du changement pour un Burkina Faso meilleur.
Je voudrais, en outre, m’appuyer sur cette circonstance solennelle pour relever que cette célébration a donné une belle occasion à SEM Roch Marc Christian KABORE et son gouvernement d’étaler sur la place publique que les aspirations du peuple (...)

Général Djibrill Bassolet : les populations de la Kossi exigent sa liberté sans condition ou son jugement immédiat

 lundi 19 septembre 2016

Nouna, Chef-lieu de la province de la Kossi était en ébullition dans la matinée du samedi 17 septembre 2016. La population est descendue dans la rue pour manifester son soutien au Général Djibrill Bassolé inculpé et incarcéré dans le cadre du putsch de septembre 2015. Devant le secrétaire général de la province, les manifestants ont exigé la liberté sans condition de leur « fils », à défaut, ils ont demandé qu’il soit jugé « immédiatement »
Venus de Nouna et de ses communes voisines telles que Djibasso et (...)

Putsch manqué du 16 septembre : Médias et journalistes ont reçu le don du CNT

 dimanche 18 septembre 2016

Suite au coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015, les députés du Conseil national de la transition (CNT), ont fait un don de 4 millions en soutien aux médias et journalistes victimes des exactions des putschistes. Une année après ce triste jour, la cérémonie de remise du don a eu lieu le vendredi 16 septembre 2016, au Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ).
« Aujourd’hui, c’est avec le cœur serré que avons assisté à la commémoration de ce triste anniversaire. Nous étions une vingtaine au (...)

Il y a un an, le coup d’Etat le plus bête du monde : Ces journées de sang, et de résistance ! (2/2)

 vendredi 16 septembre 2016

Après la soirée d’incertitudes du 16 septembre 2015, dans la matinée du 17, les choses se précisent. Les appels à la libération des otages la veille n’avaient pas été entendus par les mutins. Et en cette matinée du 17, le médecin lieutenant-colonel Mamadou Bamba se mue en présentateur télé sur la chaine nationale de télévision. Les putschistes dissolvent tout de ce qui est Transition. Président de la transition, gouvernement de la transition, conseil national de la transition ! On apprend la venue du (...)

Le Colonel Sidi Paré, ministre délégué, chargé de la sécurité sous la transition est en liberté provisoire

 vendredi 16 septembre 2016

Le Colonel Sidi Paré, ministre délégué, chargé de la sécurité sous la transition est en liberté provisoire depuis ce vendredi 16 septembre 2016, a-t-on appris de sources judiciaires. Accusé d’être de connivence avec les putschistes du CND, il avait été limogé du gouvernement et ensuite arrêté et incarcéré à la Maison d’Arrêt et de Correction des Armées (MACA) le 07 octobre 2015.

An I du Coup d’Etat de septembre 2015 : Les blessés et parents des victimes pas contents des autorités

 vendredi 16 septembre 2016

La cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs sur le carré des martyrs, dans le cadre de la commémoration de l’an I du coup d’Etat du 16 septembre 2015, s’est terminée en queue de poisson ce vendredi matin au cimetière municipal de Gounghin. Des blessés et parents de victimes ont refusé de saluer les autorités présentes dont le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et le président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo, menaçant de boycotter la rencontre prévue dans l’après-midi avec le Chef du gouvernement.
Pour (...)

Putsch manqué du 16 septembre 2015 : « Ce n’est pas à l’approche de l’anniversaire qu’on doit tenir des conférences de presse », Bassolma Bazié, SG/CGT-B

 vendredi 16 septembre 2016

Opposé à la tentative de prise du pouvoir par les armes du Général Gilbert Diendéré, la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) avait appelé à une grève générale sur toute l’étendue du territoire national. Son Secrétaire général, Bassolma Bazié s’en explique. Il s’exprime aussi sur les suites judiciaires des dossiers de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, et de la tentative de putsch. Cela, en marge de la conférence de presse du SYNTSHA (Syndicat des travailleurs de la santé humaine et (...)

La Coalition Dytaniè désormais pour l’offensive

 vendredi 16 septembre 2016

Ceci est la déclaration liminaire de la Coalition Dytaniè, lue à la conférence de presse officielle pour le lancement de ses activités jeudi 15 septembre 2016 dernier.
Mesdames et messieurs les journalistes, au nom de la coalition « Dytaniè », il me plait de vous souhaiter la bienvenue à cette conférence de presse, la première de notre coalition qui existe de fait depuis le mois de mai 2016. Cette conférence de presse intervient à un moment où tous les patriotes sincères et intègres commémorent le 1er (...)

An I du Putsch : ‘’Faire en sorte que les causes profondes, pour lesquelles ils ont payé de leur vie, aboutissent ’’, Lassina Ouattara, premier secrétaire adjoint chargé de la jeunesse du MPP

 vendredi 16 septembre 2016

Jeudi, 17 septembre 2015, ce qui avait été considéré la veille comme « prise d’otage » de membres du gouvernement de la transition, est annoncé par le général de brigade Gilbert Diendéré comme un « coup d’Etat ». A la tête du « Conseil National pour la démocratie », le général avait justifié l’acte par « la grave situation d’insécurité pré-électorale qui régnait au Burkina. (…). Nous sommes passés à l’acte pour empêcher la déstabilisation du Burkina ». La mobilisation populaire qui en a suivi a conduit à « l’échec du (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 420

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« TIERCE » DU 18/10/2017

ARR : 3-7-8 NP : 00
ORD : 3 500
DES : 500
QUARTE V :
BONUS :

C G : 4 000
C P A : 1 500
C P B : 2 000
C P C : 1 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés