Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET - Crédit photo : Helloasso • mardi 6 octobre 2020 à 22h40min
Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

Les terroristes ont de nouveau frappé dans la commune de Pissila, précisément dans le village de Wintokuilga. Au moins quinze civils ont été enlevés puis abattus dans la soirée du dimanche 4 octobre 2020. Nous avons interrogé une source qui a requis l’anonymat.

Selon le récit de notre source, c’est de retour du marché de Pissila, à une trentaine de kilomètres de Kaya, que des habitants du village de Wintokuilga sont tombés dans un guet-apens tendu par au moins une vingtaine d’hommes armés.

Ces derniers somment deux orpailleurs, revenus de Pissila sur leurs motos neuves, de reconduire les femmes à Pissila, à bord d’un tricycle. Ils s’exécutent.

Quant aux hommes, ils seront pris en otage et ligotés avec les foulards des femmes. Un garçonnet de 10 ans apparemment de mèche avec les terroristes est chargé de retirer les téléphones des infortunés.

Toujours selon notre source, les otages ont été répartis en deux groupes, éloignés l’un de l’autre. L’un des otages (du Groupe 1 ndlr) demande l’autorisation de faire sa prière. Ses ravisseurs l’y autorisent. Après sa prière, les hommes armés le ligotent à nouveau.

Au bout d’un moment, des coups de feu se font entendre au sein du second groupe. Comme si les tirs entendus au loin étaient un signal, les hommes du premier groupe décident à leur tour d’ouvrir le feu sur leurs victimes. Le jeune homme qui avait prié quelques minutes plus tôt, reçoit une balle à la jambe. Il feint d’être mort.

Les terroristes pensent avoir liquidé tous les otages. A leur départ, le « chanceux » prend la poudre d’escampette. Il est conduit par la suite au Centre de santé et de promotion sociale de Bouroum avant d’être transféré au Centre hospitalier de Kaya. « Il est hors de danger », rassure notre source.

Le chef de Wintokuilga lui a également confié avoir perdu huit ressortissants et le village de Tang kienga aurait perdu une dizaine de personnes.

Pour le moment, aucune annonce officielle n’a été faite sur cette cette tragédie.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 octobre 2020 à 16:01, par CA SUFFIT En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    Encore un drame de plus surtout sur des citoyenns innocents qui ne demandent qu’a survivre. Et les politiques veulent aller aux elections juste pour assouvir leur propre ambitions et tant pis pour le peuple.
    Vraiment le Faso va mal et tres mal.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2020 à 16:09, par R En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    Dieu a exaucé sa prière et l a sauvé. Dieu est le plus grand. Quant aux terroristes, plus aucun doute à leur sujet ce sont des partisans de saytan leurs destinations est l enfer où ils demeureront éternellement parcequ ils tuent des innocents . Or Dieu a rendu la vie sacrée. Il dit dans son livre" quiconque tue une personne innocente c est comme s il avait tué toute l humanité entière et quiconque sauve une personne c est comme s il avait sauvé toute l humanité".

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2020 à 16:21, par Le FLOU En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    Quelque chose cloche dans ce récit. Une enquête sérieuse doit être menée sur le rescapé à la jambe blessée. Vous m’en direz des nouvelles. Feindre en mort dans un groupe de 8 personnes ligotées au maximum devant combien de terroristes ? soit il a été épargné parce qu’il a prié ou il est complice.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2020 à 22:28, par Bao-yam En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    On attend que les justificateurs de terroristes et les partisans de la négociation/réconciliation nous disent quelle cause politique légitime et civilisée ces terroristes sont entrain de défendre en tuant ainsi des civils.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2020 à 05:28, par Juste du désordre En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    Terroristes ou Bandits, voleurs ?
    Appelez les choses par leur nom svp.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2020 à 08:11, par TANGA En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    C’est ce que j’ai toujours dis.
    Celui qui se fait terroriste est désormais de nationalité terroriste, de religion terroriste.
    Une nation et une religion terroriste n’existe pas sur cette terre mais en enfer. Donc il faut les y envoyer !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2020 à 08:33, par HUG En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    paix aux âmes des disparus. courage aux familles endeuillees. Jai toujours dit que tant que ces terroristes ne seront pas harceles il serait difficile d’éviter ces genres de situation.Il est bon de construire et bien cloturer les casernes militaires,commissariat,gendarmerie.... mais il serait encore bien daller harceler ces terroristes.on me dira qu,ils sont invisibles mais souvent ils sont visibles car souvent ils font des contrôles et tire en l’air après leur forfait. Ils ne sont jamais poursuivi ou rarement poursuivi

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2020 à 10:06, par YAAM SOBA En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    Il faut que les responsabilités soient situées ! Lors de l’AG du MPP à Pissila ce samedi 03 octobre 2020, les responsables du MPP à savoir Ismael Bechir Ouedraogo et le député Sayouba Ouédraogo ont dit aux déplacés internes qu’ils pouvaient regagner leurs localités, car le gouvernement aurait sécurisé les lieux.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2020 à 13:08, par Sacksida En réponse à : Commune de Pissila : Au moins 15 civils abattus par des terroristes

    En outre, la question securitaire est trop serieuse pour que n’importe qui viennen tenir des propos qu’aurait tenu le Ministre Ouedraogo, l’on peut deduire que ce sont ces genre de propos legers que ces terroristes ont voulu dementir de la maniere sanglante. Meme, si l’on est bien sur en precampagne, les politiciens doivent etre prudents et ne pas attirer le courou des ces tueurs sans foi et ni loi. Sur cette question bien sur securitaire, il faut des competences averees et bien multidimensionelles pour constituer une Task Force afin de le traiter la sur plusieurs fronts ; car il est possible d’en venir a bout dans le court terme. Que Dieu aide notre brave peuple integre Burkinabe. Salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Victimes d’attaques de groupes armés : Des femmes racontent leur calvaire
Cinq ans après les attaques de Cappuccino, une ex-employée de Splendid Hôtel confie : « Souvent, j’entends des tirs »
Cinq ans après les attaques de Cappuccino, un rescapé confie : « Je fais toujours des cauchemars les nuits »
Attaque de Splendid Hôtel et de Cappuccino : Il y a cinq ans l’horreur au cœur de Ouagadougou
Opérations de sécurisation des forces armées : Côté ennemi, 11 terroristes ont été neutralisés
Opération Barkhane : Des groupes armés terroristes mettant en oeuvre des engins explosifs improvisés mis hors d’état de nuire
Burkina : Que se passe-t-il dans l’Oudalan ?
Situation des opérations de sécurisation du 28 décembre au 3 janvier 2021 : 4 terroristes neutralisés, 50 opérations de sécurisation de marchés et lieux de cultes
4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?
Rétrospective sécuritaire au Burkina : 2020, une année moins sanglante
Sécurité : Cinq militaires de la Force Barkhane tués au Mali
Niger : Cent morts dans une attaque simultanée de deux villages
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés