Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

CHU de Tengandogo : 150 plants mis en terre au lieu de mis SOUS terre

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • samedi 5 septembre 2020 à 12h54min
CHU de Tengandogo : 150 plants mis en terre au lieu de mis SOUS terre

La famille sauvegarde environnementale et sociale en collaboration avec d’autres associations sœurs a procédé ce samedi 5 septembre 2020 à Ouagadougou à la mise sous terre de 150 arbres dans l’espace vert du centre hospitalier universitaire de Tengandogo. Cette journée de reboisement est une contribution à la création d’un microclimat plus doux pour les patients, les travailleurs et les visiteurs. Un apport qui vise la réduction des particules de poussières chargées sources de maladie, de vagues de chaleur constatées ces dernières années à Ouagadougou et à l’amélioration de la qualité de l’oxygène de l’environnement immédiat de l’hôpital.

« Les sauvegardes environnementales et sociales à l’ère de la Covid-19 : Quelles contributions ? ». C’est sous cette thématique que le rassemblement la famille sauvegarde environnementale et sociale en association avec d’autres associations sœurs a organisé une journée de reboisement au sein de l’espace vert du centre hospitalier universitaire de Tengandogo.

A ce reboisement, ce sont au total 150 arbres qui seront mis sous terre pour renforcer le poumon vert du jardin de l’hôpital. Composés de différentes espèces comme le flamboyant, le caicédrat et le moringa. Ces arbres selon la famille sauvegarde environnementales et sociales vont servir à contribuer à la création d’un microclimat plus doux pour tous les acteurs qui composent la chaîne de travail de l’hôpital de Tengandogo.

Un arbre mis sous terre par le parrain

Pour l’organisation, le dérèglement climatique est aujourd’hui une évidence et l’action de l’homme est au centre du système. Et cette opération de reboisement de l’espace vert de l’hôpital s’inscrit dans les démarches entreprises par l’organisation dans le cadre de ses projets de développement avec pour but l’harmonie entre l’homme et son cadre naturel.

Pour la protection des arbres, l’organisation est en tandem avec les responsables de l’hôpital pour leur assurer un bon entretien, a déclaré le responsable de la famille sauvegarde environnementales et sociales Aymar Teeg Wénde Kaboré. A l’en croire, au-delà de l’embellissement et l’ombrage que les arbres procurent, ils contribuent à séquestrer les gaz à effet de serre émis par les climatiseurs, les groupes électrogènes et les véhicules.

Le responsable de la famille sauvegarde environnementales et sociales, Aymar Teeg Wénde Kaboré

« C’est vraiment un sentiment de joie pour nous parce que comme on le dit souvent l’arbre c’est la vie. A l’hôpital de Tengandogo, notre mission c’est de restaurer la santé quoi de plus normale avec cette plantation d’arbres qui va contribuer » s’est réjoui le directeur général du centre hospitalier universitaire de Tengandogo, Ferdinand Tiendrebéogo.

Le directeur général du centre hospitalier universitaire de Tengandogo, Ferdinand Tiendrebéogo

Cette démarche de la famille sauvegarde environnementales et sociales dans l’espace vert de l’hôpital de Tengandogo répond à une étape d’approche Eco-citoyen. Dans cette vision selon la famille sauvegarde environnementales et sociales, chacun doit apporter son effort, sa contribution à la restauration du patrimoine commun qu’est l’environnement.

« C’est un plaisir pour moi de participer avec des citoyens burkinabè à un reboisement. Surtout que le président du Faso lui-même a lancé le mot d’ordre avec la journée nationale de l’Arbre. Nous répondons d’abord à ce mot d’ordre. Ce site qui reçoit les malades de la Covid-19, nous montre et nous rappelle le rôle de la qualité de l’environnement sur la qualité sur la santé de l’homme. Et la Covid-19 est une conséquence de la détérioration de la qualité de l’environnement. Se retrouver ici pour faire un reboisement c’est permettre que dans les années à venir, les patients qui seront dans ce centre puisse avoir des espaces de loisirs et surtout renforcer le poumon vert du centre » a souligné le conseiller spécial environnement du président du Faso et parrain de la cérémonie Urbain Yaméogo.

Le conseiller spécial environnement du président du Faso, le parrain de la cérémonie Urbain Yaméogo

Pour la famille sauvegarde environnementales et sociales, la mobilisation de ses membres à l’occasion de cette journée traduit un signal fort lancé à tous les acteurs œuvrant dans le secteur à continuer la lutte. Et surtout d’insister sur la nécessite pour tous les acteurs d’agir collectivement pour magnifier l’arbre comme facteur de bien-être et de développement durable. Elle encourage tous les acteurs à plus d’engagement aux causes nobles et interpelle les personnes de bonne volonté à les accompagner dans cette aventure.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée climatique : L’Afrique et l’Europe ensemble pour un partenariat vert
Changements climatiques : La transparence du Burkina en matière d’atténuation et d’adaptation évaluée
Région du Centre-Sud : Bientôt, les populations des communes de Doulougou, Ipelce, Kombissiri et Saponé n’auront plus soif
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Environnement dédommage des victimes de dégâts causés par les animaux sauvages
Protection des ressources naturelles : Des journalistes s’imprègnent de l’approche APAC
Protection des ressources en eau : Un atelier national pour faire l’état des lieux
Gestion participative des forêts classées au Burkina : Le PGDD/REDD+ s’achève sur de bonnes notes
Assainissement au Burkina : Un rapport sur la problématique de la gestion des boues de vidanges sur la table des autorités
Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Le Burkina élabore son système MRV
Gestion du froid en Afrique : Les acteurs réunis à Ouagadougou pour mutualiser leurs forces
Climatiseur Triple Inverter de Samsung : Le climatisseur qui garantit 68% d’économie d’énergie
Renforcement des capacités des institutions nationales en identification, préparation et gestion de projets climats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés