Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 2 juin 2020 à 22h10min
Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de missions diplomatiques des Etats membres de l’UE au Burkina Faso ont dans une déclaration condamnée les récentes attaques meurtrières dans les régions de l’Est, du Centre-Nord et du Nord. Ils déplorent profondément ces attaques et condamnent ces lâches tueries qui visent sans distinction les populations civiles et les forces de défense et de sécurité (FDS).

Le vendredi 29 mai 2020, des hommes armés ont attaqué un convoi de commerçants sur la route de Titao à Sollé dans la province du Loroum (Région du Nord). Cette attaque a coûté la vie à 15 personnes et fait de nombreux blessés et disparus. Le lendemain, samedi 30 mai 2020, vers midi, le marché à bétail de Kompiembiga dans la province de la Kompienga (région de l’Est) a subi le même sort, avec un bilan de 25 civils tués et plusieurs blessés.

Le même jour, un convoi humanitaire sous escorte revenant de la localité de Foubé a été ciblé sur l’axe Foubé-Barsalogho dans la Région du Centre-Nord. 10 morts, dont 5 civils et 5 gendarmes, ont été dénombrés. En l’espace de 48 heures, ces trois attaques ont causé la mort d’au moins 50 personnes (45 civils et 5 gendarmes).

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso déplorent profondément ces attaques et condamnent ces lâches tueries qui visent sans distinction les populations civiles et les forces de défense et de sécurité (FDS). Ils expriment leurs plus sincères condoléances et leur entière solidarité aux familles des victimes, au gouvernement et à l’ensemble de la population burkinabè.

L’UE et ses Etats Membres renouvellent aux autorités burkinabè leur soutien indéfectible dans la lutte contre le terrorisme. Ce combat doit toujours être mené dans le strict respect des droits humains et le plus rigoureux attachement aux règles d’engagement armé prescrites par le Droit international humanitaire.

Nous encourageons les autorités et les institutions du Burkina Faso à faire tous les efforts nécessaires pour atteindre ce but, pour faire la lumière sur les récentes allégations d’exactions, pour maintenir et renforcer davantage la confiance entre les FDS et la population, et pour lutter efficacement contre toute impunité.

L’Union européenne et ses Etats Membres restent pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté de poursuivre leur contribution pour renforcer l’Etat de droit, la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale et le progrès économique et social que le peuple burkinabè mérite.

Vos commentaires

  • Le 2 juin à 18:18, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

    « Ce combat doit toujours être mené dans le strict respect des droits humains et le plus rigoureux attachement aux règles d’engagement armé prescrites par le Droit international humanitaire.

    Nous encourageons les autorités et les institutions du Burkina Faso à faire tous les efforts nécessaires pour atteindre ce but, pour faire la lumière sur les récentes allégations d’exactions, pour maintenir et renforcer davantage la confiance entre les FDS et la population, et pour lutter efficacement contre toute impunité ». Vous aussi, faites des efforts pour vous débarrasser de votre hypocrisie. Merci pour la compréhension

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 00:11, par Yobi En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

      Merci à l’Union Européenne pour ces paroles fortes et sages... empreintes de diplomatie ! Ça fait de la peine d’entendre des burkinabè (?) soutenir que quand on lutte contre le terrorisme, y a pas de "droits de l’homme". Il faut tuer seulement, "parce-que on est en guerre-la" !! C’est consternant que, après plus de 60 ans d’indépendance, ce soit toujours "l’autre" qui nous apprenne le savoir vivre !

      Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 21:32, par bodo En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

    Avez-vous fait le point pour savoir, pour ces2 situations :
    1. comment jusqu’en 2014, l’Etat Burkinabè n’a rien fait pour les populations pauvres, n’avait pas d’armée du tout et il n’y avait pas d’attaque. Au contraire, c’est nous qui attaquions d’autres pays.

    2. et comment depuis novembre 2014, les gens que nous protégions, qui se baladaient dans les grands hôtels de luxe de Ouaga et les villas, qui étaient vos voisins dans quartiers cossus, se retournent contre nous et nous attaquent.

    Vous avez une explication, vous qui envoyez des gens dans l’espace et qui du ciel savez qu’elle aiguille a bougé dans une forêt ?

    Svp, dites à notre gouvernement ce qu’il doit accepter pour que vous, les Blancs, arrêtiez de soutenir les terroristes. Nous savons que nous avons déconné. C’est l’or ? Le pétrole ou le diamant annoncés ? Dites nous, car nous ne sommes pas assez intelligents et combatifs pour nous battre pour les générations futures. On veut juste frimer

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 12:03, par kwiliga En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

      @bodo
      Pourquoi poser la question aux "blancs", alors que les réponses sont détenues par les gens qui nous ont alors gouvernés, qui sont aujourd’hui en Cote d’Ivoire, en France, à la Maco,... et au pouvoir.
      Alors effectivement, au delà de grande humilité et de la naïveté dont vous vous parez, vous vous sentez tout de même suffisamment informé, pour affirmer que ce sont les "blancs" qui soutiennent les terroristes.
      Alors que moi, de mon coté, alors que je comprends parfaitement pourquoi, après des années de collaboration honteuse, avec les terroristes qui semaient la mort dans des pays frères ; ces mêmes terroristes ce sont retournés contre nous lorsqu’à bienheureusement pris fin cette félonne alliance ; je suis parfaitement incapable d’affirmer haut et fort que les "blancs" soutiennent le terrorisme.
      Je suis même prêt à croire que, s’agissant des familles et des amis des soldats "blancs", engagés dans des combats au Sahara occidental, à plus de 5000km de leurs foyers, ils ne soutiennent pas les terroristes ; et je ne parle même pas de ceux qui y ont laissé leur vie.
      Alors, que de grands enjeux économiques, géo-stratégiques, se jouent sur notre sol, j’en suis persuadé.
      Que chaque manipulateur, qu’il soit blanc, noir ou arabe, n’y voit que ses intérêts, me semble également une évidence.
      Mais cela me dépasse tellement, que j’évite d’incriminer les uns ou les autres, avant d’avoir regardé ce que je peux faire chez moi.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 00:34, par Le Sage En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

    Y en a pas beaucoup qui comprennent le langage diplomatique. De manière encore plus sage et en français facile, il aurait fallu dire : "les exécutions sommaires et extrajudiciaires sont interdites, même lorsqu’on mène une guerre asymétrique". C’est ce que les OSC des droits de l’homme répètent chaque jour et puis des gens qui ne réfléchissent pas beaucoup disent qu’ils soutiennent les terroristes, qu’ils sont contre "nos braves FDS" qu’ils n’aiment pas, et patati et patata.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 09:49, par Matt En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

    Merci à l’Union Européenne de nous soutenir en ces moments difficiles, mais aussi et surtout, de tirer la sonnette d’alarme sur les dangers de la pratique des exécutions sommaires et extrajudiciaires. Elle sait très bien de quoi Elle parle, avec ce qui s’est passé au Rwanda où en 1994, ça a commencé par ces mêmes exécutions sommaires et extrajudiciaires, et ça s’est poursuivi et terminé par le massacre de près d’un million de Tutsis, en seulement 4 mois ( avril à juillet 1994). Apparemment, par défaut de culture générale, ceux qui font l’apologie des exécutions sommaires et extrajudiciaires et qui les pratiquent au Burkina Faso, ne savent pas ça. Encore merci à l’Union Européenne et à tous ces Organismes des droits de l’homme qui se battent pour éviter de telles horreurs à notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 12:48, par Maryse En réponse à : Attaques au burkina : La délégation de l’union européenne condamne les tueries

      Monsieur Matt, je suis soulagée, rassurée de savoir qu’il y a encore dans mon pays, des personnes comme vous : intelligents, profond dans la réflexion et l’analyse !!! Vous devriez être CONSEILLER SPÉCIAL auprès de certaines de nos autorités. Merci pour l’assurance que vous donnez, surtout à notre JEUNESSE, qui doit comprendre et surtout se démarquer, CATÉGORIQUEMENT, des extrémistes burkinabè qui poussent, chaque jour, notre pays vers l’abîme.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : L’Union européenne invite les autorités à faire toute la lumière
Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes", selon Issa Bâ
Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés
Burkina : Des Etats-majors avancés installés pour lutter contre le terrorisme selon le Premier ministre
Komondjoari : un soldat et cinq blessés dans une embuscade
Opérations de sécurisation : 15 opérations aériennes, 276 patrouilles, 1 engin explosif improvisé découvert… du 22 au 28 juin 2020
Est du Burkina : Barkhane et ses alliés ont réussi à contenir partiellement les violences terroristes
Lutte contre le terrorisme : Le Mouvement « Plus rien ne sera comme avant » préconise le démantèlement des camps de réfugiés
Attaques et violences au Burkina : Une ONG alerte sur « les risques d’un nouveau Rwanda »
Bilan des opérations de sécurisation : 260 patrouilles, une base terroriste démantelée… du 15 au 21 juin 2020
Banwa : Une école incendiée, des vivres emportés à Sanaba
Gendarmerie nationale : Des sous-officiers radiés de l’école
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés