Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué de presse • dimanche 31 mai 2020 à 18h52min
Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

Selon un bilan provisoire communiqué par le gouvernement, 30 civils et 5 gendarmes ont été tués dans une double attaque le samedi 30 mai 2020. Plusieurs blessés ont également été enregistrés suite à ces attaques.

Vos commentaires

  • Le 31 mai à 19:23, par Lagitateur En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

    Voilà ! On ne peut qu’être doublement meurtri. Je l’avais dit et certains m’ont vilipendé sur la plateforme. Après le drame de Tawalbougou, j’avais dit de prendre le problème au sérieux et de travailler à l’éclosion de la vérité mais non, on s’est contenté de dire que les morts n’ont pas été tués par balles et le mystère est resté entier. Les conséquences sont là.
    Paix aux âmes des morts et prompt retablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 22:31, par Passakziri En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

      @Legislateur
      Donc vous voulez dire qu’il y’a un lien entre les évènements de Tanwalbougou et ces attacques ? Si tel est le cas, il faudra que vous et le fameux CISC sortez nous donner plus d’élément de reponses. pour qu’ojn comprenne mieux.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 22:59, par Un Burkinabê En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

      Lagitateur, que voulez vous dire ? Que c’est une vengeance ?

      Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 23:11, par Yako En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

      Je pense que le pays en a assez comme ça il faut explorer d’autres pistes pour ramener la paix. Personnellement je ne vois pas la victoire décisive des fds dans cette guerre asymétrique ce sont les pauvres citoyens qui en font les frais, en plus ça porte un coup dur à l’effort de développement voire fragilise la cohésion sociale du pays. D’où la nécessité du dialogue avec les jihadistes peut-être ils ont des revendications qui seraient à notre portée. Vous voyez mes amis en sous-estimant le phénomène dès les 1ères attaques en janvier 2016 en mettant en avant le tout militaire on a fini par ouvrir un front sans en avoir les moyens pour aboutir à ce terrible décompte macabre 4 ans après. Il faut être réaliste le politique doit prendre le dessus sur le militaire c’est ma conviction.Paix aux âmes des disparus que le tout-puissant les accueille en son royaume.

      Répondre à ce message

      • Le 1er juin à 09:38, par kwiliga En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

        @Yako
        La première chose à comprendre, c’est que nous n’avons pas affaire à une seule armée ennemie, unie et cohérente.
        Comme c’est déjà depuis longtemps le cas au Mali et dans une moindre mesure au Niger, outre divers groupes terroristes, dont les alliances vont se faire et se défaire, au gré des intérêts du moment, il existe au Faso, plusieurs factions armées, qui sont plutôt à classifier, depuis la grande délinquance, jusqu’aux groupes rebelles, amenés par des "chefs de guerre".
        Du fait, les négociations que vous prônez ici n’en sont pas facilitées, pour ne pas dire qu’elles sont clairement vouées à l’échec, comme l’exemple récent du Mali nous le démontre.
        Au delà de ces aspects, il semble que la revendication du principal groupe djihadiste qui sévisse dans notre pays soit la suivante : créer un état islamiste au Sahara occidental, avec bien entendu l’idée sous-jacente, d’y récupérer les ressources naturelles.
        Une revendication, donc, à laquelle il semble difficile d’accéder.
        En outre, s’ouvrir un couloir vers l’océan, leur donnerait le champ libre vers le Togo, le Bénin,...leur permettant ainsi de multiplier leurs actions de contrebande.
        Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, il me semble important de s’inquiéter de la situation actuelle de la Libye, où Erdogan vient de livrer des avions, des missiles,... et 6000 djihadistes de Daesh, rapatriés de Syrie.
        Les conséquences au Sahara occidental, pourraient en être dramatiques.
        En conclusion, s’il existe une solution, elle ne peut qu’être globale, à la fois politique, diplomatique, bien entendu militaire et avant tout économique.
        Et pour nous, petits burkinabè perdus dans cette tourmente, la première chose à faire, c’est de comprendre où sont nos priorités, nos urgences, et laisser tomber tout le reste : le covid, les luttes syndicales, les querelles politiques, les bagarres inter ou intra ethniques, la détestation du néo-colonialisme et du franc cfa,.... tout ça, c’est de la foutaise au regard du véritable fléau que nous devons affronter ensemble.

        Répondre à ce message

        • Le 1er juin à 16:00, par Yako En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

          @kiwiliga,merci pour ta contribution oh combien riche seulement elle ignore le poids réel du Faso tant militaire qu’économique.En effet, l’ancien régime était parvenu à la conclusion selon laquelle notre petite armée a un rôle dissuasif garante de notre souveraineté territoriale et que toute autre aventure militaire risque de saper l’effort de développement au regard de la faiblesse des moyens dont dispose le pays. C’est pourquoi il a opté pour un pacte de non-agression moyennant " ni vu ni connu" ça fonctionné jusqu’à sa chute.Malheureusement le nouveau régime pourtant issu de l’école compaorienne 27 ans durant n’a rien appris de sa leçon voire une méconnaissance des réalités du pays qu’ils prétendent diriger. Bref, le cas du Burkina est totalement différent de ses voisins car au Mali et au Niger il ya des revendications territoriales bien précises qui ne datent pas d’aujourd’hui vouloir dissoudre le terrorisme au Faso dans ensemble géopolitique régionale me paraît une aberration. Je conclurais que notre pays manque un leadership conséquent à la hauteur du défi du moment.En tout cas dans 6 mois les Burkinabé choisiront dans quelle direction ils veulent aller, si par malheur ils optent pour la continuité alors ne soyons surpris de ce qu’adviendra. Bien à toi

          Répondre à ce message

      • Le 1er juin à 10:06, par Paul En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

        Et puis quoi encore ? Ça dialogue au Mali depuis 7 ans plus. Allez y voir si les choses ont progresse d’un seul Iota. Bien au contraire, c’est l’aggravation de la situation au Mali qui est cause de l’expansion du terrorisme au Burkina Faso. Des l’instant où le Mali a entamé le dialogue, les groupes armés ont poussé comme des champignons ; chacun s’imaginant qu’il suffit de tirer un coup de fusil sur les populations innocentes pour être reconnu et invité à la table des négociations où ça compte gros sous et les surenchères vont bon train. Allez sur Google et vérifier depuis quand les accords d’Alger ont été signés entre le Mali et les groupes armés ? Ont ils jamais été mis en pratique ? La paix est-elle revenue au Mali ? Négocier ? Pour quoi ? Et avec qui ? Pour un Etat islamique du Burkina sous la sharia, avec les femmes vêtues de burka, des hommes en djellaba avec barbe obligatoire et des écoles coraniques en lieu et place de l’école traditionnelle qui apprend a “lier le bois au bois pour en faire un fagot de bois” ? Si le gouvernement s’hasardait à ouvrir cette boite de Pandore, sans absolument aucune garantie ou certitude de résultat, d’autres rigolos aux quatre coins du Faso pourraient se lever eux aussi et exiger ceci ou cela. C’est parce que le Mali avait entamé le dialogue avec les Touaregs du Nord que les Koufa & Co. sont apparus. Le terroriste, per se, ne comprend que le langage de la violence et la seule solution valable c’est qu’il soit oblitéré et effacé de la surface de la terre.. Exactement comme Isis vient de l’être.

        Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 15:09, par Seynou En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

      C est bizarre de faire un lien entre ces deux attaques
      à croire que la seconde attaque venge la première .

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 20:03, par caca En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

    J’aurais souhaiter que les mêmes associations de droit humain qui crient stigmatisation des peules soient les premiers comme ils le font avec de certains peuls à condamner. Ces 25 burkinabé morts au marchés de bétail, et leur fautes c’est être au mauvais moment à ce marché de bétail. Savez vous qui sont dernières cette attaque ? Combien de burkinabé sont morts cette semaine par l’arme du terroriste et sans même dire les FDS ? Je pense que c’est dur pour tout le monde et chacun devait mettre de l’eau dans son vin. Mettre la faute au gouvernement et crier stigmatisation aux communautés n’a aucun intérêt pour le pays où les familles pleurent chaque fois du fait terroriste. Ceux qui nous attaque ne viennent pas tous de loin et ne sont pas des étrangers.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 20:32, par Fanda En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

    J’attends avec impatience la déclaration de la fameuse Carine de Humain Rights Watch et surtout de l’Assomption contre l’impunité et la stigmatisation des communautés ( CISC) nous dire comment qualifier cette barbarie entre enfants d’une même nation. L’histoire nous rattrapera et nous jugera tôt où tard.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 10:07, par Yobi En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

      Fanda, vous avez là, une réaction de très bas niveau. Au lieu d’attendre "avec impatience" la réaction des droits de l’homme, posez plutôt la question à votre fameux gouvernement pourquoi depuis 2015 et malgré les exécutions sommaires et extrajudiciaires, nos FDS continuent d’être ainsi massacrés par ces salopards de terroristes. Ou alors tu préfères qu’on continue de les tuer pour que les droits de l’homme répondent à ton... impatience. Dans une situation aussi dramatique il faut réfléchir avant de venir raconter n’importe quoi sur la toile. C’est une simple question d’intelligence et de bon sens. Cette observation vaut pour vous et pour vos semblables, qui ont déjà, malheureusement fait les mêmes posts que vous, ou qui le feront après vous. Merci.

      Répondre à ce message

      • Le 1er juin à 13:01, par Diaye En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

        Internaute YOBI, ne vous fatiguez pas à répondre à des esprits aussi retors ! Economisez votre énergie pour des débats entre civilisés et respectueux !
        Dieu sauve le Burkina !

        Répondre à ce message

      • Le 1er juin à 15:41, par Messoh En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

        Yobi et Diaye, vous croyez que ces gens-là s’ils vous gagnent vous-même ou un de vos proches, ils vous épargneront ? Ne restez pas dans cette posture méprisante en croyant que ça n’arrive qu’aux autres. Nous sommes tous des potentielles cibles de ces insensés. Et si par malheur, si nous ne soutenons pas nos FDS, et si nous ne prions pas pour eux, si ses maudits gagnent l’occasion, ils ne feront pas de différence entre « droits de l’hommistes », le MBDHP, et consorts. Ça au moins c’est claire. Retenez cela pour toujours. C’est inadmissible que la patrie soit en danger, et des citoyens au risque de leur vie, abandonnent femmes et enfants pour défendre la patrie, et d’autres « citoyens » les crachent là-dessus. Alors qu’ils risquent leurs vies pour défendre aussi ceux-là même qui les pourfende. Vous êtes en ville, vous faites vos courses le jour et la nuis vous dormez paisiblement, vous ne savez pas ce que ses FDS vivent sur le terrain comme peur et angoisses pour vous garder, vous défendre. Ne soyons pas ingrat jusqu’à ce point. Un peu de respects pour ces hommes et femmes. Un minimum.

        Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 20:55, par RV En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

    Paix aux âmes des décédés. Condoléances à tout le peuple du Burkina Faso. C’est affligeant ! Le Rocco doit renoncer à toute idée de candidature à la présidentielle de 2020 et se concentrer de ressouder le pays pour le remettre dans l’état dans lequel il l’a pris. Non à toute candidature de RMCK.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 21:00, par kenfo En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

    Depuis longtemps, je dis que nous devions cesser de vivre comme si de rien n’était. .Comment peut-on se rendre dans un marché de la zone, sans aucune précaution d’usage ?. Soit on ferme les marchés, on encore on arme les gens. Si on tirait de partout, je pense que les victimes seraient moindres. Si notre armée ne pas forte, au moins ayons une administration forte ?.
    Prompte rétablissement aux blessés, et que les âmes des défunts reposent en paix.

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 21:05, par Lom-Lom En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

    Le peuple du Gulmu doit faire parler le "Sable" Afin que ces terroristes soient démasqués et éliminés comme cela se doit. Et voilà que les Gourmantché sont rentrés dans une bagarre de chefferie, sont divertis et laissent alors le champ libre aux terroristes pour leurs basses besogne. Rien ne fera plier le Burkina pas même les néo -colonialistes qui tentent de mettre le Burkina sous coupe réglée au profit des Djihadistes arabisants.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 09:52, par kwiliga En réponse à : Est du Burkina : 25 morts et plusieurs blessés dans l’attaque contre le marché à bétail de Kompienga (Bilan officiel)

      @ Lom-Lom
      M’ouais, faire parler le sable...?
      Est-ce qu’on s’en sortirait pas mieux si nos FDS faisaient "parler la poudre" plus souvent et de manière plus efficace ?
      Sinon je vous cite : " Rien ne fera plier le Burkina pas même les néo -colonialistes qui tentent de mettre le Burkina sous coupe réglée au profit des Djihadistes arabisants."
      Vous êtes sur de cette assertion ?
      Moi ça me semble confus et relever à la fois de l’amalgame et de l’oxymore.
      Mais bon, peut-être pouvez vous m’éclairer quant-à l’intérêt qu’auraient les néo-colonialistes à livrer le pays aux djihadistes arabisants...?
      Mais que font les chinois ???

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 21:47, par Justice pour tous En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Force et courage sux FDS dans cette lutte contre le terrorisme qui semble sans fin. Qu’Allah eclaire les autorites competntes afin qu’elles trouvent LA SOLUTION FINALE d’ordre politique, militaire, et socio-politique qui convient au Burkina. Toutes mes condoleances aux familles eplorées.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 22:01, par JB En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Au lieu de reflechir sur le redeploiement de nos troupes a linterieur, cest le couvre feu dans les grandes villes contre le COVID qui interessent nos gouvernants et surtout avec ses humiliations infligees par nos FDS qui leur servent de distraction..

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 09:58, par kwiliga En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

      @JB
      Oui, tout à fait d’accord avec vous. Notez néanmoins que lors des exactions commises par nos pandores, lors du maintien de l’ordre nocturne, aucune perte n’est à déplorer du coté des FDS.
      La priorité de nos gouvernants a été de rétablir leur autorité à moindre coût et à moindre risque.
      Les priorités de la population ne sont visiblement pas les mêmes.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 22:13, par Sidpawalmde En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Jusqu’à quand allons nous compter nos morts ? Jusqu’à quand nos dirigeants entendront-ils les cris et verront la détresse, les larmes, la douleur de leurs populations ? La vie d’un père de famille ne vaut que par sa lutte quotidienne pour préserver les siens. Nos dirigeants semblent avoir démissionné feutrés dans leurs fauteuils moelleux. Dieu éternel, toi le soutien du pauvre, de la veuve et de l’orphelin ne nous cache pas ton visage STP. Vient au secours de ton peuple car nous n’avons que toi.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 23:15, par De BALZAC En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Où est le MBDHP et autres associations droits "humistes", soit-elle peule ou autre ? Vous êtes aphones face cette barbarie !!! Y’aurait-il une vie au dessus d’une autre ? On comprend, vous justifiez vos financements mais le peuple vous tiendra pour responsable devant l’histoire. Le Burkina restera debout. Les dignes fils le défendront et tous ceux qui se trouveront sur le chemin des FDS seront traités comme des ennemis quelle que soit leur ethnie.

    Courage aux FDS et condoléances à toute la Nation.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 10:15, par Matt En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

      De BALZAC, laisse les droits de l’homme tranquille et dit à tes types que que tout ça est lié à leurs exécutions sommaires et extrajudiciaires. La solution viendra non pas de "la réaction des droits de l’homme", mais de la cessation immédiate de cette stratégie idiote. Heureusement que novembre 2020 n’est plus. Lorsque vous aurez débarrassé le plancher, peut-être que les choses iront mieux. Votre disque "droits de l’homme", " droits de l’homme" est maintenant rayé. Il vous faut élever le niveau de la réflexion.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 02:07, par Faco En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés ( CISC) a avalé sa langue. C’est le silence radio. Il ne sont plus audibles ; On ne les entend plus. Si ce collectif est vraiment au service des communautés, qu’il ose une seul fois en publique et officiellement condamner Amadou Koufa et autre organisations terroistes et on en reparlera. Ne venez plus nous gonlfler avec soit disant stigmatisation et autre. A d’autre , laissez nous respirer et pleurer nos morts.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 04:03, par Zama En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Covid19=53 morts en 3 mois,jihadistes =combien en 2jours.Nous devons savoir où se trouve notre priorité que d’accompagner aveuglément les gens dans une pandémie qui nous concerne pas.La gestion de la question sécuritaire est à l’image du pouvoir,on à tous vu le président tchadien taper du point sur la table ya pas longtemps.Dans un pays sérieux aucun gl ne devrait encore dormir à Ouagadougou,car etre près du théâtre d’opération galvanise les troupes qui peuvent avoir un sursaut d’orgueil.Il est temps que chaque burkinabè se dote d’une arme défensive que d’attendre sa mort d’une balle dans la tête.L’etat a démissionné et les mots manquent.Les organisations de défense des peulhs ont une très grande responsabilité dans ces derniers développements et doivent êtres interpelés .

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 07:54, par Yovis En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Malheurs et malheurs. Encore des vies volées et des familles dans le désarroi. Dans ce genre de guerre je ne vois pas comment on négocie. Il faut que les FDS écrasent c’est le seul moyen pour que l’Etat reprenne ses droits. Comment l’Etat Islamique a été anéanti en Irak et en Syrie ? Prenons le même chemin contre ces voyous qui écument les provinces du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 08:20, par levieuxsage En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    ""Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque"" selon Faso.net.
    Mr chrisogone Zougmoré nous attendons votre reaction.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 08:37, par Adakalan En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Prenons aux sérieux les principaux points d’entrée : toutes les frontières et les principaux voix d’accès. Mettre plusieurs unités armées dans les zones ou les terroristes sont actifs comme le fait bien certains pays.
    Les question que je me pose : est ce que nous manquons de stratégie ? De volontés politiques ? De moyens ? Ou sommes nous tous hypocrites ? Normalement nous devrons avoir l’expériences après tant d’années s’insulte terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 08:52, par Stalinsky En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Seule une armée populaire dirigée par des communistes peuvent vaincre le Djihadisme musulman. Malheureusement Roch, Clément et Simon ne sont pas des communistes mais des bourgeois.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 13:05, par ayo En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

      Mois j’ ai toujours pensé que seule une guerre populaire peut venir à bout de ces terroristes. La guerre populaires permet d’envahir toutes les zones rouges, sans laisser le moindre espace à l’ennemi. Mais seulement il y aura des victimes collatérales. En réalité il faut créer la psychose chez l’ennemi et chez les habitants de ces zones surtout qu’il refusent de collaborer.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 09:49, par Le fou En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque.Voyez vous l’insécurité tue plus que le CORONA VIRUS surtout au BURKINA FASO. Mais ce que je ne comprend pas c’est qu’il ya toujours des dons et des financements du coté de cette pandémie. Nous avons tendance à oublier cette lutte qui fait tant de victimes. Et puis la gestion financière du CORONA VIRUS n’a jamais été clarifié et justifié. Le pays va mal. Président ROCH réveille toi !!!!!!!!! Les attentes du peuple ne sont pas atteintes....

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 10:18, par Yamsoba En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Paix aux âmes des disparus et meilleure santé aux blessés. Toutes nos condoléances au peuple Burkinabé car c’est le pays tout entier qui est meurtri sauf les « cousins » qui se frottent les mains peut-être. Le chien ne change jamais sa manière de s’asseoir, les masques tombent à tour de rôle. Nous avons maintenant compris que la vie d’un autre Burkinabé n’a pas de valeur pour ces terroristes et leurs acolytes, pour leurs protecteurs organisés en Association et Mouvement. A la guerre comme à la guerre, une bande de lâches congénitaux qui crient à la victime et tirent sous le manteau sans pitié. Le seul tribunal qui vaille pour ces bandes criminelles c’est la neutralisation sans procès car ils ne font pas de prisonniers et n’en veulent même pas. A la violence il faut répondre par la violence car ils pensent en disposer le monopole. ON FINIRA PAR APPELER UN CHAT. Qu’ils se le tiennent pour dit. Plus personne ne doute des auteurs de ces massacres et il faut mettre fin à la supercherie assassine de ces diables. BURKINA VIVA VIVA , HONTE ET MALHEUR AUX APATRIDES

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 10:24, par Le petit tranquilos En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Je ne comprends pas. Comment vous pouvez convoyer des vivres actuellement sur des zones rouges sans surveillance aérienne ? Ecoutez, mettez en place un numéro vert afin qu’on vous appelle pour souvent faire des propositions. On ne peut pas tout dire sur les réseaux sociaux.
    Paix aux âmes des disparus. Soyons optimistes. Les ivoiriens disent : tous les jours pour le voleur, mais un seul jour pour le propriétaire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 10:57, par Tokouma En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Que DIEU continue d’étendre sa PUISSANTE MAIN PROTECTRICE sur le BURKINA FASO.

    Qu’il éclaire les esprits obscures, afin que règnent la Paix et la Santé au BURKINA FASO.

    Qu’il apaise les cœurs et les esprits surchauffés.

    Je constate qu’il y a des gens qui ont poussé la barbe et même jusqu’à aller avoir des cheveux blancs sur ce forum mais qui n’ont engrangé la moindre sagesse.
    Car il leur manque simplement le sens de l’écoute des autres mais aussi le sens de l’observation des différentes situations qui en fait sont des leçons quotidiennes que DIEU nous donne.
    - Si vous êtes RADICAL (dans un sens ou dans l’autre) ;
    - si vous pensez qu’il n’y a que ce que vous dites qui est vérité ;
    - si vous pensez toujours que les autres ne font rien ;
    - si vous pensez toujours qu’il n’y a que vos droits qui font la loi ;
    Alors vous n’avez plus rien n’a attendre de ce monde car vous ne serez JAMAIS satisfaits.
    Le drame est que vous nuisez aux autres qui ont encore besoin de vivre.
    Vous ne respectez plus la DIVINITÉ et vous êtes déjà dans "LE FEU DE L’ENFER" étant toujours sur terre.
    Heureusement ; DIEU vous tend toujours la main. Saisissez-la.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 11:43, par triste En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Il y a un sérieux problème : pourquoi ce marché à bétail n’est pas un minimum sécurisé avec les FDS ? le lieu est trop proche des forêts où se trouvent ces terroristes. C’est une négligence qui coûte très chère en vies humaines. Pour les convois, en plus d’une escorte, il faut utiliser les drones pour surveiller et repérer ces terroristes avec des interventions rapides par terre et par air (hélicoptères, avions) dès qu’ils détectent des mouvements suspects !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 12:07, par Baba En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Paix à l’âme des disparus. Tous les burkinabè souffrent de cette situation d’insécurité. La seule chose que je ne comprend pas, c’est pourquoi le gouvernement et le régime MPP refusent de se mettre en cause. Nous sommes sur une voie d’échec en matière de sécurité depuis 2015. Pourquoi, on ne prend pas conscience et revoir les méthodes d’approche. Il n’est jamais tard pour bien faire.

    Le pays vous a tout donné. SVP. Donnez aux pays le minimum, la dignité.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 12:25, par SOME En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Tout le monde que ce probleme n’est pas un probleme de forces armees mais un probleme de manque de dirigeants. NOTRE PROBLEME C EST CEUX LA QUI DISENT NOUS DIRIGER. Roch decidement n’est point du tout a la hauteur. Certes il y a des infos mais comme je le dis toujours et le dirai toujours. La personnalite du dirigeant doit correspondre au moment historique d’un pays. Tel n’est point le cas.

    Roch rame pour atteindre un 2e mandat tout en sachant que les ennemis de ce pays qui ne sont pas autre chose que ceux agglutinés autour de lui et dans la hierarchie militaire (et qu’il connait mais laisse faire), ceux là vont le dynamiter a l’heure venue. Voyez les manoeuvres sociales qui se mettent en place.

    Il se convainc d’etre incontournable a l’etape actuelle car devant, derriere, a droite, a gauche, partout c’est...maïs ! Vous etes vous memes dans l’erreur : le pays est en guerre et vous cherchez coute que coute une caution internationale de normalité. Ayez les couilles de declarer l’etat de guerre pour defendre le peuple.

    Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux ;
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux ;

    hymne du Wassulu
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 12:45, par le nomade En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Toutes mes condoleances aux familles des victimes et bon rétablissement aux blessés. Que Dieu le tout puissant protège nos FDS et leur donne le courage de combattre l’ennemi et l’anéantir. Il est difficile de comprendre comment ces crminels frappent aussi facilement et souvent à des endroits proches des détachements militaires ! Je ne suis pas expert en sécurityé, mais il est clair que le gouvernement doit revoir toute la stratégie militaire. Au début on a dit que les FDS etaient mal équipées et depuis lors, le budget de la Défense a augmenté considérablement, on a reçu aussi des aides des amis, on armé des kolweogos, des VDP mais rien ne marche. Les Chefs militaires doivent prendre leur responsabilité. C’est un échec grâve et tout le pays va vers le gouffre. Je pense qu’il faudra renforcer les effectifs de l’armée et les moyens matériels. IL faut intégrer les fameux VDP au sein des FDS parceque les VDP et les kolweogos ne peuvent pas combattre, ils vont tuer des innocents et aggraver la situation. Il faut aussi que les FDS arrêtent les exécutions extrajudiciaires qui ne font que renforce rl’ennemi. Les milices armés ne peuvent pas faire le travail, le Mali a essayé avant nous c’est un desastre, par contre le Niger a opté de renforcer ses FDS en y recrutant plus de jeunes venant des communeautés des zones touchées par la violence et aujourd’hui en matière de securité le Niger se porte mieux que ses voisins ! Les FDS doivent aller trouver les djihadites dans leurs trous comme l’avait promis le Ministre de la sécurité. Il faut qu’elles aient les moyens de le faire et non pas attendre pour se défendre !
    Il faut associer toutes les communeautés dans les zones de conflits sans stigmatisation aucune ! En tuant des innocents comme a Tanwalbougou, les FDS renforcent les crminels et les encourage à continuer !

    Répondre à ce message

    • Le 1er juin à 14:47, par Moktar En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

      @le nomade.
      Je suis d’avis avec vous. Malheureusement dans notre pays c’est la médiocrité, l’hypocrisie, la cupidité, le déni. Si on ne s’assoit pas, se remettre en cause et réfléchir, on va droit au mur. Des innocents meurent, le pays va en lambeaux, des gens festoient et comptent leur milliards. Le tuk guilli...

      Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 13:16, par pati En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Si Roch ne se resoud pas à mener une vraie guerre contre ces malfrats, les soldats excédés vont se retourner contre lui, même les chefs militaires n y pourront rien. On ne peut se permettre de boire du champagne et se taper toutes les bonnes choses à Ouaga, pendant qu’on laisse tuer les enfants des gens en brousse.aucune guerre conventionnelle ne peut venir à bout de ces terroristes, il faut une guerre généralisée, où même les femmes et les enfants sont mis à contribution

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 15:40, par KingBaabu En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Le Brave Pafadnam, maire de Barsalogho avait deja averti que cette voie ne peut pas etre empruntee sans dangers. Il fallait l’ecouter. Je crois que la priorite des politicards au pouvoir actuellement, ce sont les elections qu’ils ont deja pompeusement programmees. Meme s’ils vont gouverner des cimetieres, le plus important pour eux est d’avoir toujours acces a la mamelle du Veau d’Or, pour ’’assurer’’ la securite de femmes, enfants, maitresses... Mais Dieu est grand. Qui vivra, verra.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 17:32, par EBENEZER En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Mes condoléances aux familles éplorées.
    Prompt rėtablisselent aux blessés.
    Ou est Human Rigth Watch ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 18:33, par Patrice Dabre En réponse à : Burkina : 30 civils et 5 gendarmes tués dans une double attaque

    Il y a trop de stratèges au Burkina. Ce qui se passe, n’est que des actes de vengeance par rapport à ce qui se passe. C’est pour cela il faut éviter la stigmatisation et refuser les exécutions sommaires.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Force Barkhane : Le Général de division Marc Conruyt, nouveau commandant en chef
Forces armées burkinabè : Le Général Miningou galvanise les détachements militaires au front
Force Barkhane : Le point des opérations du 24 juillet au 3 août 2020
Région de l’Est : Couvre-feu prorogé jusqu’au 2 octobre 2020
Opérations de sécurisation hebdomadaire : les Forces de défense et de sécurité aux côtés des populations déplacées
Tankoualou (région de l’Est) : Deux morts et cinq blessés dans l’attaque du détachement militaire
Opérations de sécurisation des forces armées nationales : Huit opérations aériennes et 271 patrouilles menées du 13 au 19 juillet 2020
Lutte contre le terrorisme : La Task Force Takuba lancée pour compléter les actions de Barkhane
Lutte contre le terrorisme : Les Forces armées maliennes reprennent le contrôle de la localité de Labbézanga, avec l’appui de Barkhane
Opérations de sécurisation des forces armées nationales : 269 patrouilles et 27 escortes menées du 6 au 12 juillet 2020
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : L’Union européenne invite les autorités à faire toute la lumière
Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes", selon Issa Bâ
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés