Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Les talents sont innés, l’éducation les développe, les circonstances les mettent en jeu ou les rendent inutiles.» François Gaston de Lévis

Bobo-Dioulasso : Les membres des premières commissions d’apurement du passif foncier passent à la caisse

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • lundi 11 mars 2019 à 18h16min
Bobo-Dioulasso : Les membres des premières commissions d’apurement du passif foncier passent à la caisse

Les membres des premières commissions ad hoc sur l’apurement du passif du foncier dans les sept arrondissements de la ville de Bobo-Dioulasso ont perçu, ce lundi 11 mars 2019, dans les locaux de la direction régionale de l’Urbanisme et de l’habitat des Hauts-Bassins, leurs rétributions. Après deux années d’attente, ces membres ont enfin reçu leurs chèques.

Les bénéficiaires des rétributions ont ainsi exprimé leurs sentiments de joie après deux années d’attente. Pour certains, cela a été une surprise car ils ne s’attendaient pas à « une telle bonne nouvelle ». « Je ne m’attendais pas à cela, parce que nous avons fait le travail il y a maintenant deux années. Et brusquement, on nous a appelé de venir prendre nos chèques. Je suis vraiment content même si cela a pris du temps », a lancé Éric Somé de l’arrondissement numéro 2 de Bobo-Dioulasso.

Konkobo Benjamin, Dr de l’Urbanisme et de l’habitat

Selon le directeur régional de l’Urbanisme et de l’habitat des Hauts-Bassins, Benjamin K. Konkobo, c’est dans le cadre de l’apurement du passif du foncier, qu’il avait été mis en place neuf commissions chargées de réaliser des travaux. Ces neuf commissions sont composées d’une commission régionale, d’une commission communale et de sept commissions d’arrondissement.

Les membres de ces commissions ad hoc ont eu pour objectif, de procéder à l’apurement du passif foncier dans la ville de Bobo. Chaque commission avait élaboré son chronogramme de travail afin de mener les investigations et trancher les différents litiges qui ont été enregistrés et produire un rapport. Deux années après le travail, les membres sont pour percevoir leurs rémunérations.

Eric Somé, membre de la commission de l’arrondissement 2

En effet, la question du foncier est très délicate à Bobo-Dioulasso tout comme à Ouagadougou. Même après l’enquête parlementaire de 2016 et les travaux de la commission interministérielle ad hoc chargée de l’apurement du passif du foncier urbain qui ont suivi, les cas litigieux demeuraient encore à 32 000 dossiers dans la seule ville de Bobo, contre 78 000 dossiers à Ouagadougou.

C’est pourquoi ces deux villes à statut particulier n’ont pas été prises en compte concernant le décret portant levée de suspension des opérations de lotissement adopté en conseil des ministres le 25 octobre dernier. Histoire d’approfondir les investigations pour mieux appréhender les problèmes soulevés par les populations.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie de la centrale électrique de Dori : Trois provinces sans électricité
Projet d’assainissement dans la Région du Centre-Est : L’ONG WaterAid et les parties prenantes se concertent
Approvisionnement en eau potable et assainissement dans la Boucle du Mouhoun : Le ministère de l’eau réagit à nos articles sur la situation des villages de Kary et Soukuy
Journées scientifiques de l’enfance : Un moment de partage des connaissances et des pratiques
Message du ministre de la sante a l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2019
Ecole nationale de santé publique de Bobo-Dioulasso : 72 heures de récréation utile
Lycée provincial de Dori : Donner le goût de la langue allemande aux élèves
Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux
Commune de Niou : Un barrage et un périmètre irrigué dans quatorze mois
MBDHP/Séno : Arrêt sur le rôle de la femme dans la promotion de la paix
Aménagement de la gare routière Ouaga-Inter : La libération des emprises dédiées aux travaux est fixée au vendredi 05 avril 2019
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés