Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs» Michel de Montaigne

Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 20 février 2019 à 17h41min
Sud-ouest : Les dozos  se mobilisent  pour la quiétude des populations

Du 14 au 18 février 2019 s’est tenue au siège des dozos à Niobini, secteur n°8 de Gaoua , une rencontre de réflexion, d’information et de mobilisation des membres de la confrérie dozo. Ce regroupement est organisé par l’union des dozos du Sud-ouest et vise à renforcer leur contribution au processus de sécurisation de la région. Une rencontre qui a vu la participation des autorités régionales.

Durant quatre jours passés, les dozos ont partagé leurs expériences et discuter des efforts nécessaires à fournir pour parer à toute tentative de déstabilisation de la région par les ennemis de la paix. Ils comptent travailler afin de permettre aux populations de vivre dans la quiétude. Venus du grand Ouest du Burkina Faso, à savoir les régions du Sud-ouest, des Cascades, des Hauts-bassins et aussi du Mali, ils étaient près de deux cents à prendre part à cette rencontre de réflexion sur la sécurisation de nos contrées.

Pour Nouhoun Palenfo, secrétaire général de l’Union régionale des dozos du Sud-ouest, « cette rencontre se veut un cadre d’échange et de partage d’expériences avec les leaders des cellules dozos afin de discuter des stratégies de collaboration avec les Forces de défense et de sécurité ainsi qu’avec les autorités administratives dans un contexte sécuritaire peu reluisant ».

Il a ajouté : « Certaines régions du Burkina sont en Etat d’urgence et cette pression peut sans doute obliger les malfrats à trouver refuge dans notre région du Sud-ouest qui est d’ailleurs une région qui dispose d’un couvert végétal dense. Donc, nous dozos, connaissant la brousse, devrons travailler en synergie avec nos autorités pour la sécurisation de la région. » Lire la suite

Boubacar Tarnagda
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 février à 15:20, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    - Je connais bien le village de Niobini !

    - Chers Dozos, du courage à vous. N’allez surtout pas vous en prendre à du peul ! Montrez ce que c’est que le savoir-vivre aux fameux Koglweogos, cette bande d’assassins et de coupeurs de route reconcertis.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 20 février à 20:31, par Yako En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

      Moi Yako suis oppose a toute milice fut-elle Dozo ou Kolgweogo car j’estime que l’etat qui preleve impot est le seul garant de la securite des citoyens.Si cet etat n’est plus en mesure d’assurer ce devoir regalien alors on peut parler d’etat failli.Dans ce cas une desobeissance fiscale s’impose la seule arme efficace que les pouvoirs publics craingnent.
      Conclusion : Arretons de jouer avec le feu, des l’apparution des 1ers Kolgweogos dans notre pays il y’a quelques annees j’avais predit que dans un proche avenir l’Ouest aura ses Dozos pas par necessite mais comme reaction psychologique nagative au phenomene kolgweogo,il ne nous reste que les Kolgpeulh du Nord et du Nord-Est a naitre.Avec la proliferation de ces milices a forte connotation geo-ethnique si rien n’est fait on va droit dans le mur.Cordialement Yako

      Répondre à ce message

  • Le 20 février à 16:05, par La Banciculture 1er En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Quand je lit je me perd. Parce que j’ai l’impression que vous voulez quelque chose et son contraire. Et puis, à mon humble avis, je pense que pour un tel acte noble, vous n’avez pas besoin d’une médiatisation. Agissez, et la population constatera vos efforts. Prenez l’exemple avec les Kogl Weogo.
    On est où là ???????????

    Répondre à ce message

    • Le 20 février à 17:00, par STANLEY En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

      Prendre exple sur les kooglweego ? Tchhhrrrrrr Tu parle de quel kooglweego ?? Ceux qui massacre des peulh, Ceux qui arrrete et tortures des "voleurs" et balance les videos sur les reseaux sociaux. C’est bel et bien les dozos qui agisse dans la discrétion, pour une fois qu’une de leur activités est médiatisé tu t’excite

      Répondre à ce message

    • Le 20 février à 22:51, par Le financier En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

      Les dozos ont toujours existé depuis la lueur des temps et il n’a jamais eu de bavure, ni d’actes criminels connus de leur part. Toutes mes felicitations à ces dozos qui eux pensent d’une manière formelle et organisée à assurer la securité des populations. Tandis que certains montent des videos de petits larcins qu’ils sont entrain de torturer et disparaissent quant les terroristes s’attaquent aux populations.

      Répondre à ce message

  • Le 20 février à 16:09, par Indjaba En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Pas d’amende, pas de torture, pas d’escroquerie , pas de sévices, pas de défiance aux FDS ni à la justice, collaborer et reverser vos données et infos aux FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 16:19, par sylas En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    « cette rencontre se veut un cadre d’échange et de partage d’expériences avec les leaders des cellules dozos afin de discuter des stratégies de collaboration avec les Forces de défense et de sécurité ainsi qu’avec les autorités administratives dans un contexte sécuritaire peu reluisant ».
    Ok si les dozos peuvent aider, les koglweogo vont sécuriser la quiétude des populations aussi.
    Allez hop ! Aurevoir les barbares aux longues barbes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 17:03, par SID PAWALEMDE En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Prenez l’exemple des Koglwéogo, n’épargnez aucune ethnie et prenez tous les suspects comme tels, comme des Djihadistes. Surtout ne vous laissez pas vous surprendre comme les douaniers de Bittou qui avaient chacun une kalach mais qui malheureusement n’ont pu descendre un seul djihadiste. Dès que vous voyez un suspect seulement vous le descendez et point. En réalité, tous nos FDS qi sont morts depuis 2016 ont simplement cru en face d’eux qu’ils avaient un suspect et c’est celui qu’ils pensaient suspect là qui les a canardés. Alors tout suspect doit être canardé, souvenez - vous, nous sommes 20 millions et même s’il ne reste que 12 à 15 millions, il n’y a pas de problème. Pour la mort du chef de Yirgou, on a pas fait que tuer le chef hein, après l’avoir canardé, on a dégainé un couteau, et l’égorger. Comprenez que Yirgou n’est pas fortuit, donc prenez l’exemple de Yirgou.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 18:26, par Le ptit peul En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Pour le cas de Yirgou, si vous parlez au chat il faudra aussi parler à la souris. Moi-même je n’aime la façon de faire de mes parents qui font dans le lilib lib et les complots contre les autres quand leurs seuls intérêts comptent.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 07:14, par Le penseur En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    C’est dommage que le Faso soit manipulé de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 08:41, par Amraw Rashid En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    On comprend pourquoi vous avez broyé du kolgweto !

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 13:54, par SAWA KOUMBA En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    BONJOUR A TOUS LES DOZOS ET SURTOUT DU COURAGE A VOUS, PAPA Kôrô Yamyélé GAOUA ES DEVENU GRAND QUE NIOBINI ES DEVENU VILLE

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 16:53, par gohoga En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Les dozos du Mali ont massacrés plus de 700 peulhs les Koglwego de Yourgou ont massacrés 2010 peulhs. Avec la différence que les Koglwego des environ de Yourgou sont venu au secours des peulhs de Yourgou

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 17:40, par Le ptit peul En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Les fonfons vont encore résonner. Ces zozos, pardon, ces dozos là ne savent que faire du bruit dans les jupons de leurs femmes. Ils vont courir laisser derrière eux leurs dougdandouilles quand les mitraillettes et bazoukas des barbus imbéciles tueurs et leurs acolytes burkinabé vont gronder terriblement et cracher le vrai feu. Ils croient que c’est de l’amusement. Tout ça pour se comparer aux koglwéogo et dire qu’ils leur sont supérieur. Pourquoi les gens de l’ouest font tout pour se comparer et provoquer inutilement les gens du plateau central pour rien ? Nous on veut la paix. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 19:22, par bamos En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Ah vraiment c est dommage ça va être bizarre pourrons nous encadrer ces gens là ? Si on échoue dans leur encadrement dans nos forets. Ça sera dure. Faut pas que ces gens s alimente en fusil de guerre pour franchir leur limite clandestinement.c est la crainte. L homme en voulant se protéger va chercher des moyens de défense par intuition.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 19:57, par gohoga En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Les dozos du Mali ont massacré plus de 700 peulhs les Koglwego de Yourgou ont massacré 2010 peulhs. Avec la différence que les Koglwego des environ de Yourgou sont venu au secours des peulhs de Yourgou.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 22:41, par Bigbalè En réponse à : Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations

    Les Dozos n’ont qu’à faire leur preuve et on applaudira ! Si certains estiment que les Koglwéogo ont commis des "bavures" dans certains cas , ils ont restauré la sécurité des biens et des personnes dans certaines localités et cela est évident ! On sait que beaucoup de piètres politiciens veulent coûte que coûte politiser les actions des groupes locaux d’auto-défense ! Que cela soit compris par tous : tant que les gouvernants comme du temps de Blaise Compaoré, vont faire la part belle aux brigands et autres voleurs protégés par des milieux politiques et sécuritaires, tant que la survie des communautés locales va être mise en jeu, eh bien qu’on les appelle Koglowéogo, Dozos ou autre chose, les populations finiront par trouver une réponse appropriée ! Ainsi va le monde !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
Autonomisation des jeunes et des femmes : Des bénéficiaires du PAE/JF en formation à Bobo-Dioulasso
Service national pour le développement (SND) : 3000 jeunes à l’école du civisme et du patriotisme
Action contre la Faim Burkina et ses partenaires plaident pour la nutrition et la gestion des risques de catastrophes
Concours « Lecture pour tous d’ici à 2020 » : La 10e édition a mobilisé plus de 1 000 élèves
Mgr Médard Léopold Ouédraogo : Le jeûne est obligatoire le mercredi des cendres et le vendredi saint
Burkina : Le syndicat des diplomates outille ses membres
Homme de l’année 2018 de radio Salankoloto : Larlé naba Tigré distingué
Santé : L’ONATEL offre un groupe électrogène au service psychiatrique de l’hôpital Souro-Sanou
Association YIRIWA femmes leaders : « Les femmes veulent contribuer à la gestion des crises sociales », dixit Mariam Coulibaly/Ouattara
Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu
Education : Handicap solidaire Burkina plaide pour les enfants handicapés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés