Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Point de vue • vendredi 4 janvier 2019 à 16h16min
Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

Je comprends que nous soyons « impuissants et incapables » de lutter contre les terroristes. Mais que nous soyons incapables de prévenir les violences entre les populations, et d’anticiper les crises graves est un échec dont il faut tirer toutes les conséquences.

Ouagadougou a été sauvagement attaquée à plusieurs reprises, mais les ouagalais ont fait bloc parce qu’ils ont compris qu’ils étaient confrontés au même problème et à la même menace. Serait-on plus tolérants et plus solidaires en ville que dans les campagnes ? Pourquoi une attaque terroriste peut provoquer une telle rage et une telle haine entre Burkinabè ? Par quelle brèche la violence a pu s’installer entre ces populations vivant ensemble ? De quel droit des Burkinabè peuvent-ils organiser une expédition punitive ciblée contre d’autres Burkinabè comme ce qui se passe au Centre-nord ? Que prévoit le gouvernement ? Quelles solutions ?

J’ai été choquée et sidérée par les réponses du ministre de l’administration territoriale. Rien ne doit justifier ces affrontements. Rien ne peut expliquer ces affrontements meurtriers et ce déferlement de barbarie contre des Burkinabè. J’en appelle au sens humain de nos autorités quand elles communiquent sur des sujets aussi graves. Ce qui se passe nous concerne tous et il y a bien moyen de trouver des mécanismes simples pour inculquer plus de tolérance et de civismes dans nos communautés.

J’espère que les responsables de ces affrontements seront poursuivis et qu’ils rendront compte de leurs actions criminelles. Il faut travailler à pacifier les relations entre les populations. Je condamne ces affrontements, et je condamne aussi l’incapacité du gouvernement à ramener le clame et la paix dans cette communauté.

Déjà, le Burkina est malade de beaucoup de choses. Ce pays est saigné à blanc jusque dans ses entrailles et tout le monde voit ce qui en sort. Il faut vite régler ce problème en ouvrant une antenne de dialogue social sur place, là-bas, à cet endroit où se drame se déroule sous nos yeux.

Messieurs les conseillers de HCRUN, voici du travail pour vous. Vous avez l’occasion de nous démontrer votre savoir-faire et votre « expertise » en médiation et règlement de conflits entre les Burkinabè. J’espère que vous ne dormez pas depuis le début de ce drame.

Si on laisse la haine et le mépris prendre racine chez nous, il n’y aura de futur pour personne. Il faut se réveiller.

Sally Conombo Nébié

Vos commentaires

  • Le 4 janvier à 17:42, par Nobga En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Vous savez, on ne saurait comparer la population de Ouagadougou où résident plus d’une quatre-vingtaine d’ethnies (si on tient compte des autres nationalités) à la population d’un village où tout le monde se connaît et où il n’y a souvent pas plus de deux ou trois ethnies.
    Si on tue un chef mossi sans raison surtout avec des membres de sa famille, c’est une déclaration de guerre à tout le village. Çà c’est sa culture qu’on ne saurait lui prendre. Pensez-vous que ce sont des sauvages ? Pas du tout ! Ils savent qu’un terroriste se traite comme un terroriste et il ne saurait y avoir de différence. Pourquoi les FDS appelés au moment où les terroristes tuaient n’ont pas répondu et vous pensez que la population va croiser les bras et subir ? Pourquoi chaque fois ce sont les peulh qui sont toujours au centre des échauffourées alors qu’il y a plus d’une soixantaine d’ethnies au Burkina ? Même dans les autres pays, les peulh sont toujours au centre des échauffourées. Il y a un problème de cohabitation à résoudre car personne n’a envie de tuer pour tuer. Ouahigouya est une ville où les peulh sont très nombreux mais ils vivent en bonne intelligence avec les autres ethnies.
    Le problème de traîtrise couvait sûrement depuis bien longtemps et les actes perpétrés par la population doivent être analysés avec tact, sinon on va envenimer la situation.
    Le même jour 1er janvier 2019 au Mali, il y a eu une quarantaine de peulh qui ont été massacrés. Pensez-vous que les populations des deux villages de ces pays se sont concertées pour perpétrer ces tueries ?

    Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 19:19, par MOMO En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

      Tous les peulh d’un même village ne peuvent êtres mauvais. Il faut être un vrai abruti pour le penser. Un problème avec un peulh doit se résoudre avec ce dernier et non avec toute la population du village. Là il s’agit d’un génocide et je suis abasourdi que des gens essayent de défendre de tels positions. Le terrorisme n’a pas d’ethnie. Les peulh en sont probablement plus victimes que le reste de la population. Il y’a un problème peul au Burkina et dans les pays voisins qu’on a toujours mis sur le compte de conflits agriculteurs/éleveurs. Ils s’agit de problèmes plus profonds avec des populations qui les considèrent comme étrangers. Leur terres et richesses suscitent beaucoup de convoitises. Avant l’arrivée de Kolgweogo, les population de l’est par exemple étaient convaincues que les voleurs de bétails, les coupures de routes étaient tous des peulh. Quand un peulh appartient à un groupe de 10 autres personnes, on dit c’est un groupe de peulh ou que le chef est peulh. C’est la stigmatisation à outrance. A primaire, au lycée... quand on dit peulh tout le monde rit. Pourquoi peulh ça fait rire ??? Vous éduquez vos enfants dans cette ambiance ? Et vous êtes surpris que les peulh soit traités comme des sous-hommes. Là on parle de 46 personnes égorgées. Et vous avez cette réponse aussi maladroite. J’hallucine vraiment.

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 03:01, par Mirage En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

      À lire de tels commentaires, on voit à quel point certaines personnes sont bornées dans la réflexion. J’aimerais simplement te poser la question à savoir si un peulh avec un mossi font une rixe et il y a mort d’homme, est-ce que c’est une raison de s’en prendre à toute une communauté pour venger celui qui est mort ? voilà ce qui se passe dans la majorité des cas au Burkina et ailleurs en afrique. Vos parents vous ont inculqué depuis votre enfance, ces questions raciales, qui malheureusement vous grandissez avec de pareil idiotie. Il est inconcevable de s’en prendre à une communauté entière pour se venger soit disant que les meurtriers sont des peulh. C’est absolument sauvage. Si les peulh ne se lèvent pas, et si les autorités continuent dans leur laxisme, on finira pas un génocide à la rwandaise. Si par malheur un jour les terroristes s’en prennent au mogho naba, et si par malheur ont dit que les peulh sont impliqués, alors les peulh de Ouagadougou et environnement, préparez-vous car les mossis feront une chasse à l’homme et tueront le maximun de peulh.J’en suis certain. Il faudrait que vous travaillez à deculquer vos populations de régler les problèmes aux personnes coupables et non s’en prennent aux innocents qui sont en infériorité numérique. C’est lâche.....

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 04:22, par Daril En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

      Liberté d’expression oui ,mais webmaster ne laissons pas n’importe quelle réflexion d’intolérance ternir un débat citoyen. Terrible en 2018 dire dans un état cosmopolite comme le Burkina ,de dire qu’on peut justifier des actes "sauvages perpétrée par des esprits abrutis sous des pulsions inqualifiables .Évitons de concurrencer l ’état sous des motifs malsains.La vie humaine est sacrée ...Koglweogo.....hum

      Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 18:37, par Ganzerb En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    A mon avis je ne pense pas qu’un groupe de personne peut se lever et aller tuer les peuls sans fondement. S’il ya represaillers c’est qu’il y avait deja une suspicion. N’oubliez pas que dans les villages tout le monde se connait. Vous devriez vous poser la question pourquoi a Ouaga les habitants ne s’en prennent pas aux peuls ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 20:25, par Sapience En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Nobga à vous lire, je suis très écoeuré voir en colère du fait de votre vision simpliste et ethnique. Quelle honte ! Que savez vous ? De qu’elle source ? Qui êtes vous ? Vous êtes un diable en liberté. ?. ...........

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 20:49, par Le Faso avant tout En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Sans vouloir envenimer les choses je dirais que dans le cas de ce village et seulement ce village ,je pèse bien mes mots, il ya une raison que se soit la communauté peuhle qui soit visée. Si les terroristes sont issus de leur rang ça peut constituer la raison, sans pour autant être une excuse. Je pense pas que ce soit seulement mossi et peuhl qui sont dans ce village. Donc pourquoi des représailles orientées ???

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 21:21, par triste En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Les Ouagalais ont fait bloc ! d’où sortez vous de telles inepties. Ouagadougou est une capitale avec 3 millions d’habitants où toutes les 60 ethnies de ce pays sont représentées. En plus, vous avez au moins une centaine de nationalités du monde présente. Vous ne pouvez pas comparer Ouaga avec ce qui se passe au Centre-Nord. Posez vous la question pourquoi cela se passe en même temps dans le centre du Mali ? Bamako est aussi calme que Ouagadougou. (La question inter-ethnique nous pend au nez depuis longtemps et, ce bien, avant le début des attentats dans ce pays. Les peuls sont des éleveurs nomades alors que les autres ethnies sont des agriculteurs sédentaires. Avec la finitude de l’espace liée à la désertification et l’augmentation de la population, la compétition avec les maigres ressources disponibles ne font que s’aggraver...). Je vous pose donc cette question : pourquoi ? les terroristes ne sont-ils pas en train de semer pour aggraver ces dissensions ? Pourquoi les problèmes sécuritaires se trouvent au Sahel et à l’Est surtout ? ce sont des régions négligées depuis des décennies ! la mal gouvernance, la gabegie et autres causes sont connues mais personne ne fait rien pour s’y attaquer, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 22:44, par Moktar En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Une chose est sûre : les terroristes ont marqué une grande victoire sur nous. Reste à savoir si nous pourrons rattraper ce gap. Si l’intelligence et la sagesse font défaut, la stratégie va à l’eau. Si ya pas sursaut maintenant, s’en est fini pour l’état nation. Ceux qui nous gouvernent ont du pain sur la planche. Chacun de nous également.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 22:53, par Yako En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    @Nobga tu es un negro-nazi mais avec l’aide de Dieu notre pays ne connaitra jamais sa nuit de cristal.Les Peuhl sont bien dans leur pays le BURKIN FASO et souvent bien avant l’arrivee de l’aventurier Mossi balafre.Les assasins du chef seront traques et condamnes severement.En attendant la bande criminelle qui a organise le pogrom anti-Peuhl doit etre immediatement mise sous les verroux puisqu’elle est connue .Faute de quoi on enverra ce gouvernement pourri a la maison de gre ou de force.Le suprematiste Mossi le traitre Peuhl sont tous nos ennemis combattons-les.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 02:58, par BOUDA En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    QUE PENSEZ VOUS DE LA RÉFLEXION DE CET ALGÉRIEN , EXPERT DANS LA LUTTE ANTI -TERRORISTE. IL DIT CECI : LA MEILLEURE FAÇON DE COMBATTRE LE DJIHAD C’EST LA MISE EN ŒUVRE D’UN SYSTÈME ANTI DJIHAD FONCTIONNANT SUR LE MÊME PRINCIPE QUE LE DJIHAD.
    EN EFFET LES OBJECTIFS ULTIME DE CE DJIHAD C’EST L’ISLAMISATION INTÉGRALE DE LA SOCIÉTÉ ET LE TERRORISME CONSTITUE L’OPÉRATION AVANT-GARDISTE VISANT A ÉTEINDRE TOUTE LUMIÈRE, A BROYER TOUTE POTENTIELLE RÉSISTANCE SE DRESSANT CONTRE LE PROJET.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 08:20, par Gorko En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    L’heure est grave. Ce que la liberté à provoqué en Libye, c’est à peu près la même chose qui se dessine au Burkina : le désordre, l’insécurité, la haine entre groupes ethniques, etc. Ce qui est sûr, c’est ce que le cercle va se refermer sur tout le monde. Même le gouvernement a été complice dans ce génocide à Yirgou.La première analyse du gouvernement avait dérouté ma perception de la situation. Il y a eu alerte et le FDS n’ont rien fait. Celui qui cherche a justifier cette situation, est tout dangereusement un suprématiste. Ce que j’ai constaté est encore pire : "aucune chaine de télévision n’a fait une émission spéciale sur le massacre de Yirgou. Donc les Peulhs peuvent mourir de quelque manière que ce soit, la vie continue, et ça n’émeut pas outre mesure.On fait des déclarations creuses à la télé mais au fond, personne ne fait rien. Même la toile est restée muette (le sujet ne figure pas parmi les plus commentés) Le pays a vraiment basculé dans direction dangereuse. Wait and see..

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 10:24, par UNFRERE En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Paix aux âmes des disparus , prompt rétablissement aux blessés et du courage aux veuves orphelins. Ces situations nous rappellent que nous devons continuer à sensibiliser nos populations afin que notre vivre ensemble se voit renforcer pour la construction d’une nation plus forte. Dans cinquante ans, on parlera de moins en moins d’ethnie car il y aura plus de métissage. Ce sont des moments difficiles que nous traversons ces moments pour notre pays et nous devons nous armez de courage dans l’union de tous sans exception. Que le tout puissant apaise nos cœurs et nous éloigne de la violence de tous ordres. Paix paix paix paix paix paix paix paix paix pour notre pays. Bonne et heureuse année 2019 à tous. Un burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 11:49, par Oula oumar Coulibaly En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Encore une fois le Burkina vient de se prendre par une éclipse du mal. À ce stade, les questions qu’il faille se poser c’est de savoir pourquoi un tel drame ? N’est-ce pas une stratégie pour la force du mal de mener à bien sa forfaiture ?
    Si au lieu de résoudre ces questions nous nous adonnons aux jugements allant jusqu’à semer des représailles en exterminant toute une population voire même une ethnie, cela continuera à ravitailler le mal qu’est le terrorisme... Avant de mettre à rédiger ce commentaire j’ai eu à écouter les commentaires des uns et des autres sus visés.. J’ai comme l’impression que même dans ces commentaires il y’a toujours des jugements subjectifs qui viennent assouvir la haine.Et ça ce n’est pas un bon signe.Excusez moi mais ce n’est pas de cette façon qu’on arrivera à neutraliser ce mal là.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 12:17, par Badisak En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Avant tout propos, je voudrais d’abord m’incliner devant la mémoire de tous ceux qui ont été injustement tués dans cette barbarie ignoble perpétrée par les ennemis de DIEU sur les enfants de DIEU.
    Un adage nous enseigne ce-ci : "Quand la pluie vous bat, vous n’avez pas à vous battre". Certains propos tenus sur ce forum ne sont pas de nature à créer un climat d’apaisement dans les cœurs des populations durement éprouvées par le drame. La nation burkinabè est riche de la diversité des ethnies qui la compose. Nous avons le devoir de faire tout ce qui est humainement possible pour préserver et renforcer les liens de fraternité et de solidarité séculaires qui font la force du vivre ensemble des différentes ethnies de notre cher et beau pays. La stigmatisation et la division constituent un terreau fertile à l’expansion du terrorisme et les terroristes savent bien les provoquer pour servir leurs desseins inavoués. La réaction de certains internautes parcourues dans ce forum vont dans le sens des objectifs recherchés par les terroristes à travers l’attaque perpétrée à Yrgou. Et il est malheureusement aisé de comprendre que c’est ce type de réaction qui a suscité les représailles consécutives à l’assassinat du Chef du village et ses proches par les ennemis de DIEU pour endeuiller les communautés qui, j’imagine vivaient en parfaite harmonie jusque là. Ne nous trompons pas de cible ; ce qu’il convient d’avoir à l’esprit, c’est que le terrorisme n’a ni ethnie, ni nationalité dans notre contexte ; il prospère au Burkina Faso par l’exploitation des failles de la mal-gouvernance ambiante.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:10, par Nedbiiga En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    Je souhaite que les âmes des disparus reposent paix.
    Que le Tout Puissant bénisse toujours notre pays le BURKINA FASO et le garde de telles atrocités. Amen.
    Je voudrais nous inviter à relire et apprécier à sa juste valeur ce qu’a écrit notre sœur, Sally. Elle a bien écrit et je trouve son interpellation parfaite.
    - Elle parle de "Communauté" et certains parlent de mossi et peulh ;
    - Elle parle de Ouagalais qui ont fait bloc et nous sommes en train de nous diviser.
    Comprenons bien son message et évitons le piège.
    Que Dieu apaise nos cœurs et bénisse le Burkina Faso.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 19:52, par jeunedame seret En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    C’est bizarre quelque part. Le problème n’a pas été si soudain qu’un tourbillon. Mais le silence de l’autorité justifie et excuse les actes des tueurs. J’ai envie de voir ZIDA. il doit avoir des infos pures et des pistes de tout ce qui arrive et arrivera.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 20:06, par jeunedame seret En réponse à : Attaques terroristes et affrontements meurtriers inter-ethniques : Le piège se met en place, déplore une citoyenne

    C’est bizarre quelque part. Le problème n’a pas été si soudain qu’un tourbillon. Mais le silence de l’autorité justifie et excuse les actes des tueurs. J’ai envie de voir ZIDA. il doit avoir des infos pures et des pistes de tout ce qui arrive et arrivera.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des atrocités ont été commises par les islamistes armés et par les forces de sécurité selon Human Rights Watch
Burkina : Le maire de Markoye et son chauffeur enlevés
Opération « Otapuanu » à l’Est : Le gouverneur de la région met en garde les individus qui empêchent la liberté d’action des troupes sur le terrain
Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum
Présumées exactions des FDS : L’opposition souscrit à l’idée du Gouvernement d’ouvrir une enquête
Burkina : 247 individus recherchés pour participation à une entreprise terroriste
Burkina : Le diocèse de Dori est sans nouvelles du Curé de Djibo depuis le dimanche 17 mars 2019
Burkina : Deux soldats victimes d’un attentat à la mine dans la Kompienga (Est)
Evénements de Kain et environnants : Le MBDHP veut une enquête de l’ONU
Neutralisation de terroristes en février 2019 : Le gouvernement rassure le MBDHP
Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires
Loroum : un commissaire de police tué dans une embuscade
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés