Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Etienne Lankoandé (stangiaire) • vendredi 7 décembre 2018 à 19h00min
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique

Le ministère de l’Economie, des finances et du développement a procédé à la signature d’un accord de prêt avec l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Burkina Faso. Ce prêt vise à financer le « Projet de réalisation de 27 systèmes d’Approvisionnement en eau potable (AEP) dans la région du Centre-Est ». C’était le jeudi 6 décembre 2018 au cabinet dudit ministère.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly, et l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Burkina Faso, Lieven de la Marche, ont signé un accord de prêt pour le financement du « Projet de réalisation de 27 systèmes d’Approvisionnement en eau potable (AEP) dans la région du Centre-Est ». C’était en présence du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo ; et du directeur régional de l’eau et de l’assainissement du Centre-Est, Fidèle Kuama. C’est un accord de prêt d’un montant de huit millions d’euros, soit environ 5,25 milliards de F CFA. Le but du projet est « de contribuer à l’amélioration de l’accès universel à l’eau potable dans la région du Centre-Est ».

Il s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation des objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES), à travers le Programme national d’Approvisionnement en eau potable (PN-AEP).

Selon l’ambassadeur du Royaume de Belgique, « ce projet permettra de réaliser 27 forages à gros débit et d’alimenter des systèmes d’AEP dans 27 localités de la région avec chacun au minimum sept bornes-fontaines et cinquante branchements privés au bénéfice de 100 000 personnes environ, soit 500 personnes par borne-fontaine et six personnes par branchement privé. Il permettra ainsi d’augmenter, de manière significative, le taux d’accès à l’eau potable, aujourd’hui estimé à 74% dans la région du Centre-Est, et de contribuer à atteindre 79% d’accès à l’eau d’ici 2020 sur l’ensemble du territoire ».

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement va dans le même sens en précisant que le projet va contribuer à la mise en œuvre de l’objectif stratégique 2.5 de l’axe 2 du PNDES, à savoir « Améliorer le cadre de vie, l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services énergétiques de qualité ».

Le ministre de l’Economie et l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Burkina Faso n’ont pas manqué d’insister sur le caractère particulier du prêt. Selon Hadizatou Rosine Coulibaly, « le remboursement est sans intérêt et il va durer 30 ans avec une période de grâce de dix ans ».
L’ambassadeur du Royaume de Belgique ajoute qu’ « en plus, c’est un prêt qui n’est en aucun cas lié à la mise en œuvre par des entreprises belges ou à la fourniture de matériaux ou services venant de la Belgique. C’est donc du crédit concessionnel totalement délié, comme il est prescrit par le Comité d’aide au développement (CAD) ».

« Le projet s’exécutera pendant cinq ans », selon le directeur régional de l’eau et de l’assainissement, sous la coordination du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, à travers la Direction générale de l’eau potable (DGEP) et la Direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-Est.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion des finances publiques : Le ministère de l’économie organise une conférence publique sur le budget de l’Etat, exercice 2019, le mercredi 23 janvier 2019
Microcrédit : Children’s Fund of Canada célèbre ses résultats avec les femmes de Nagreongo
Rentrée fiscale 2019 : « En 2019, on a créé un seul nouvel impôt », Adama Badolo, directeur général des impôts
Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO
Rétrospective 2018 : Une année difficile pour le secteur informel
Ministère en charge du Commerce : 12 206 entreprises ont vu le jour en 2018
20e Conférence annuelle des services du trésor : Des recommandations pour une meilleure gestion des finances publiques
Dépenses fiscales : Le Centre d’études et de recherche appliquée en finances publiques pour plus de transparence
Economie : Les industries d’huilerie se meurent à Bobo-Dioulasso
Economie : La Société Générale Burkina Faso (SGBF) innove à Bobo avec une seconde agence ; l’Agence Bobo Stade
Ministère de l’Economie : 156 agents décorés
20e Conférence annuelle des services du trésor (CAST) : Pour plus de transparence dans la gestion des finances publiques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés