Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Ordre national des médecins du Burkina Faso : Le Pr Charlemagne Ouédraogo élu président

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • dimanche 18 novembre 2018 à 21h40min
Ordre national des médecins du Burkina Faso : Le Pr Charlemagne Ouédraogo élu président

L’Ordre national des médecins du Burkina Faso s’est réuni en congrès ce samedi 17 novembre 2018. A l’ordre du jour, le renouvellement de ses instances dirigeantes. A l’issue des votes, c’est le Pr Charlemagne Ouédraogo qui a été porté à la tête de l’Ordre.

Seul candidat à la présidence de l’Ordre national des médecins du Burkina Faso et élu avec 84,5% des suffrages exprimés, le Pr Charlemagne Ouédraogo est gynécologue-obstétricien. En plus du président, c’est l’ensemble du bureau de l’Ordre, qui compte huit membres, qui a été renouvelé pour un mandat de quatre ans.

L’ambition affichée par le nouveau président est clair : travailler à consolider la solidarité et la confraternité entre médecins, afin « de pourvoir mettre en œuvre l’ensemble des attributions que la loi a prescrit pour le conseil national. »
Pour atteindre ces objectifs, l’Ordre doit, selon le Pr Ouédraogo, resserrer les liens surtout après les difficultés qu’il a traversées.

« Aujourd’hui, nous allons travailler à rassembler l’ensemble des médecins autour de notre mission essentielle. Nous ferons en sorte que l’exercice de la médecine soit empreinte de moralité irréprochable, d’éthique, et faire en sorte que nous puissions contribuer à la mise en œuvre de la politique sanitaire du Burkina Faso », a laissé entendre le Pr Charlemagne Ouédraogo.

Un bilan positif

Le Pr Ali Niankara, médecin cardiologue et président sortant de l’Ordre national des médecins du Burkina Faso, a salué l’élection du Pr Charlemagne Ouédraogo. « C’est quelqu’un qui est rassembleur, qui est travailleur et je ne doute pas qu’il pourra continuer l’œuvre, aller plus loin. Ce qu’on souhaite toujours, c’est que son successeur aille plus loin que ce qu’on a fait. Si tel n’est pas le cas, on a failli quelque part », souligne le Pr Niankara.

Pour ce qui concerne son bilan à la tête de l’Ordre, le Pr Ali Niankara a salué le travail abattu par le bureau sortant. « Nous avons pris notre mandat pour la première fois avec une loi qui consacrait l’institution. Donc il était important d’asseoir toutes les prérogatives de l’Ordre, jeter les bases et ça n’a pas été du tout évident, avant que d’autres bureaux ne viennent continuer l’œuvre commencée », a expliqué le président sortant.

Pr Ali Niankara, président sortant de l’Ordre national des médecins du Burkina Faso

Mais, malgré les difficultés, notamment le manque de moyens financiers, des résultats ont pu être engrangés comme l’adhésion d’un grand nombre de médecins à l’Ordre. Il rappelle en effet qu’à son arrivée à la tête de l’Ordre, celui-ci comptait environ 500 ou 600 médecins, et aujourd’hui, près de cinq ans après, ils sont un peu plus de 2 000 médecins à être inscrits. De quoi réjouir le Pr Niankra qui rappelle que l’adhésion à l’Ordre est importante « pour réguler la profession médicale, la déontologie et l’éthique. Et c’est ça même l’essence de notre existence », a-t-il laissé entendre.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université de Ouagadougou : Les étudiants des années 1995-2000 ne veulent pas être en marge de l’évolution sociopolitique du Burkina
PADEL : Des promoteurs de micro-projets reçoivent du matériel et des chèques
Mariage d’enfants au Burkina : Il faut intensifier la lutte
Consommation des drogues par injection : Des journalistes outillés sur la réduction des risques
Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya : Une journée de salubrité pour des soins de qualité
1re édition de la foire agro-sylvo-pastorale de Diabo : La commune valorise ses potentialités
Boucle du Mouhoun : Le projet PROMIRIAN dote sept communes de matériel pour la mise en place de services sociaux
Coordination nationale des associations d’enfants et de jeunes travailleurs du Burkina : Le bilan des activités de 2018 passé à la loupe
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés